Imaginer la ville de demain

Publié par Marianne Boilève, le 8 octobre 2012   3.6k

Xl innovation une

À quoi ressemblera la ville de demain ? Et comment va-t-on la pratiquer ? À pied ? En voiture électrique sans pilote ou installé dans un fauteuil intelligent ? Vous le saurez en vous rendant dans le quartier de Bonne ou au Village des déplacements du futur (parc Paul Mistral).

En France, les villes concentrent 80 % de la population et totalisent 70 % des émissions de gaz à effet de serre. Une triste performance. Dans l'agglomération grenobloise, comme ailleurs, ceux qui le peuvent fuient la ville pour s'installer en périphérie, loin du stress, du trafic et de la pollution. Ce faisant, ils s'usent dans les transports (souvent individuels), gaspillant énergie, temps et argent. Pourtant la ville peut aussi être vécue en mode doux, agréable et durable. Urbanistes, architectes, ingénieurs et chercheurs sont en train de fabriquer de nouveaux modèles, repensant la ville en terme de mobilité, de bâti, d'espace public, d'environnement, de réseaux et de gestion de l'énergie et des ressources.

Une ville pour quoi faire ?

À Grenoble, l'éco-quartier de Bonne donne déjà à voir (et à vivre) un des aspects de la ville de demain. Une ville à la campagne en quelque sorte, mêlant minéral et végétal, sobre et performante, truffée de bâtiments basse consommation, de systèmes de production d'énergie renouvelable et de récupération, ainsi que de réseaux intelligents. Le nouveau quartier de la Presqu'Île, labellisé Ecocité, va plus loin encore, puisqu'il associera bientôt fonctions urbaines traditionnelles (vivre, travailler, se cultiver, se distraire, faire ses courses…), recherche et activités économiques innovantes. Relié au cœur de ville par la future plateforme intermodale de la gare, ce quartier a été pensé pour être exemplaire. Mais pourra-t-on s'y déplacer sans polluer ? Et comment ? Vous le saurez en vous rendant dans le Village des déplacements du futur [ndlr : lire l'article de Jeany à ce sujet].

Se déplacer intelligent

Installé dans la halle Clémenceau, ce Village est entièrement consacré aux modes de déplacements de demain. Organisé en cinq espaces (transport en commun, automobile, énergie, mode doux, handicap), il dévoile les travaux et les innovations des scientifiques, ingénieurs et industriels du bassin grenoblois. L'Inria va ainsi présenter quelques-uns de ses axes de recherche, notamment un système de gestion intelligente de la circulation (projet NECS), un fauteuil intelligent (projet e-motion) ou un véhicule équipé de capteurs détectant les obstacles.

Le Village, c'est aussi des expositions, des conférences, des animations et nombre de prototypes, comme les cybercars, le véhicule pendulaire ou les vélos électriques nouvelle génération. Tout cela pour faire découvrir aux visiteurs comment ils se déplaceront demain, que ce soit à bord de véhicules personnels ou de transports en commun, propres et intelligents. Et pour mieux se convaincre de l'utilité de ces innovations, les plus sceptiques n'auront qu'à se rendre sur le stand de l'ADTC le temps de calculer leur empreinte carbone : c'est édifiant!