Imaginez si nous vivions dans un monde sans “addiction” au sucre - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 18 octobre 2021   210

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

Retrouvez la chronique du  23 septembre 2021, par Audrey Korczynska, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous retrouvons Audrey Korczynska, chargée de projets à La Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Audrey !

Bonjour Nicolas !

Alors Audrey, vous avez fait bonne rentrée ?

Oui oui, très bonne Nicolas, merci ! Mais par contre, je ne sais pas pour vous mais pour moi, septembre a sonné comme une grande fête des retrouvailles après des mois de télétravail sous covid. En plus, on est quelques-uns à La Casemate a être nés en septembre alors j’ai mangé des gâteaux presque tous les jours…

Ah la la Audrey, mais attention, vous allez devenir accro !

Mais oui, c’est ce que je me suis dit ! Alors j’ai paniqué et je me suis renseignée pour savoir quoi faire… J’ai cherché sur Echosciences et j’ai trouvé un article écrit par Infusciences qui m’a tout expliqué !

Ah c’est super ! Alors que dit-il cet article ? On veut tout savoir !

D’abord, si on aime tellement le sucre, c’est parce qu’il déclenche dans nos cerveaux le circuit de récompense en libérant de la dopamine. Vous savez, c’est celle qu’on connait aussi sous le nom de molécule du plaisir ! Elle est impliquée dans le contrôle du plaisir justement mais aussi de l’attention, de la motivation, du sommeil ou encore de la mémoire… Et j’ai appris que la libération de dopamine est associée à l’environnement de l’ingestion. Ca veut dire qu’avec le goût et le plaisir, notre mémoire associe aussi le contexte : par exemple la mousse au chocolat du dimanche chez mamie....

Parfait, c’est plutôt positif tout cela !

Alors c’est là que ça se complique parce que quand même, une surconsommation de sucre entraîne une prise de poids. Le sucre est aussi en cause indirectement dans l’apparition de maladies telles que l’obésité et le diabète...

Aïe ! Si en plus vous êtes devenue accro, ça semble mal parti tout ça !

Alors c’est là que j’ai quand même une bonne nouvelle ! Même si manger du sucre passe par les mêmes chemins dans nos corps que lors d’une prise de drogues et que certains comportements peuvent ressembler à une addiction, les impacts ne sont pas les mêmes sur nous et atteignent rarement le cerveau. Il n’y a pas non plus de doses dépendance c'est-à-dire une quantité croissante nécessaire pour obtenir la même sensation de plaisir : manger le même bonbon dans trois jours, vous procurera autant de plaisir qu’aujourd’hui. Pour le sucre, on ne parle donc pas d’addiction mais plutôt de compulsion.

Une grosse différence aussi c’est que les sucres font déjà partie de notre alimentation au quotidien. Ils sont par exemple contenus dans les fruits ou le lait. La problématique est plutôt dans sa présence grandissante dans notre consommation, dans nos environnements qui nous tente de plus en plus…

Hé bien j’ai l’impression que vous allez pouvoir vous en sortir ! Et j’invite nos auditeurs à lire cet article passionnant sur Echosciences pour en savoir plus. On y apprend notamment la différence entre le sucre et les sucres. Ca s’appelle “Imaginez si nous vivions dans un monde sans addiction au sucre” par Infusciences. Un petit événement à nous conseiller avant de vous laisser Audrey ?

Puisqu’on parle de sucres et donc de cristaux, l’exposition des 50 ans du Club Dauphinois de Minéralogie et Paléontologie aura lieu au Prisme à Seyssins ce week-end les 25 et 26 septembre. Une exposition de trouvailles locales et l’occasion de rencontrer des passionnés, de mieux comprendre la genèse de ces cristaux qui se cachent au cœur de nos montagnes.

C’est noté pour notre sortie du week-end ! Merci beaucoup Audrey d’avoir été avec nous aujourd’hui et à très bientôt !

Merci Nicolas, au revoir !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)