L'hibernation, c'est quoi ? - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 3 décembre 2021   390

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

La chronique du 2 décembre 2021, par Mado Lécroart, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous retrouvons Mado Lécroart, en stage au service communication de la Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Mado !

Bonjour Nicolas !

Alors aujourd’hui Mado, vous souhaitez nous parler du froid et plus précisément de l’hibernation…

Oui, Nicolas, je suis tombée sur un article sur Echosciences qui est tout-à-fait d’actualité ! Il est vrai que nous rentrons petit à petit dans la période froide, notamment dans notre région où nous avons de la neige chaque hiver et je parie qu’il vous est déjà arrivé qu’un enfant vous demande comment les animaux réussissent à survivre à l’hiver ?

Oui effectivement ce n’est pas toujours évident d’y répondre, je sais qu’il y a des animaux qui hibernent, d’autres non, d’ailleurs pourquoi autant de modes de vie différents ?

Et bien, chez les animaux il y a de multiples manières d'appréhender l’hiver. Les flamants roses, par exemple, ce sont des oiseaux migrateurs, c’est-à-dire qu’ils vont se réfugier dans les pays chauds. Les renards, eux, ont le pelage qui s'épaissit à cette période, ce qui les rend plus résistants au froid, et d’autres animaux comme le hérisson ou la marmotte choisissent d’hiberner. Dans ce cas, c’est tout un processus qui s’enclenche Nicolas, vous le connaissez ?

Alors à peu près, j’ai dans la tête l’image de l’ours qui se terre dans sa tanière tout l’hiver pour n’en sortir qu’au printemps, c’est à peu près ça ?

Oui c’est presque ça ! L'hibernation, c’est un processus qui se prépare en amont. Plusieurs mois avant, les animaux vont amasser des provisions et se nourrir en grande quantité pour faire des réserves de graisses. Puis lorsque les températures baissent, ils se réfugient dans leurs terriers et plongent dans un profond sommeil qui peut durer plusieurs mois. Et cela varie en fonction des espèces.

Et si les animaux arrivent à tenir d’aussi longues périodes sans manger, c’est parce que leurs corps fonctionnent au ralenti. Par exemple, leur température baisse énormément pouvant avoisiner les zéro degré. Cela s'accompagne d’une baisse du flux sanguin, du rythme cardiaque et de bien d’autres fonctionnement corporel.

En bref, c'est un profond sommeil pour l’animal dont le corps tout entier fait une longue pause pendant cette rude période qui commence dès le mois d’octobre.

Ah bon ? Cela peut commencer aussi tôt ?

Tout à fait Nicolas, chez certaines espèces cela commence en automne comme la marmotte qui a la caractéristique d’hiberner presque 6 mois dans l’année ! D'où l'expression dormir comme une marmotte !

En fait, le début de la période d’hibernation est surtout déterminé par le manque de nourriture qui se fait sentir plus ou moins tôt en fonction de l’alimentation des espèces.

Vous pourrez d’ailleurs retrouver, dans cet article d’Echosciences, tout le détail du processus d’hibernation du hérisson. C'est très intéressant.

Ah très bien merci. Et j’ai entendu dire que de son côté La Casemate allait elle aussi hiberner quelque temps ?

Ahaha oui c’est exact, La Casemate va fermer ses portes pendant les fêtes, du 25 décembre au 3 janvier, mais d’ici là on vous propose des ateliers de Noël au Fab Lab pour préparer les fêtes : nous avons une version pour les enfants, mais également pour les adultes, et il faut réserver sur le site de La Casemate : www.lacasemate.fr

Ok c’est noté. Vous pouvez retrouver cet article sur l’hibernation sur le site Echosciences Grenoble… Merci Mado, à bientôt !

Merci Nicolas !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)