L'histoire de la scène techno Grenobloise : une culture musicale méconnue pourtant passionnante

Publié par Master Transmédia Science Po Grenoble, le 22 février 2024   410

Le 16 décembre 2023, La Casemate a accueilli les soutenances des projets de fin d’études des étudiants du Master Stratégie Digitale et Nouveaux Médias de Sciences Po Grenoble. Les étudiants ont présenté 5 projets nouveaux médias et transmédia innovants face à un jury de professionnels de l'audiovisuel et de la médiation scientifique et culturelle.

Un série doublée d’une exposition en VR qui questionne l'impact de la Fast Fashion; un Escape Game et une série animée au ton débridé pour redécouvrir les musées; un univers transmédia post-apocalyptique, grenoblois, puissant et atypique; un jeu vidéo féérique et immersif sur la question des genres et des identités multiples; une exposition et un documentaire rétrospectif sur l’histoire de la scène Techno à Grenoble...

Découvrez ci-dessous la présentation de l’un de ces projets. 

Grenoble. Ville entourée des montagnes et de l’Isère. 
La musique techno. Musique électronique émergeant aux USA dans les années 80. 
Un ancrage local : Grenoble, début des années 90, apparition de la musique techno et rave. 


Bast1lle est un projet transmédia qui souhaite rendre hommage à la scène techno grenobloise à travers l'articulation de trois médias différents. Ce dispositif transmédia met au centre un documentaire retraçant l’émergence et le développement de la musique techno à Grenoble dans les années 90 jusqu’aux années 2000 et sa reconnaissance institutionnelle tardive. Ce documentaire plonge directement le spectateur dans l’univers techno grâce à une courte fiction immersive. Ce média à visée historique permet de découvrir Grenoble sous un nouveau jour, en mêlant témoignages, archives et fiction. 


Ensuite, le documentaire est complété par  une exposition photographique immersive qui donne un nouvel aperçu de la musique techno et rave à Grenoble et de ses artistes, ayant pour projet de se dérouler au Magasin, Centre national d’art contemporain de Grenoble. Cette exposition, nommée “Grenoble, centre culturel de musique électronique”, présentera différentes salles immersives, dans le but de réunir de nombreuses personnes différentes dans un même lieu, et de ne pas réserver cette pratique seulement à une élite. C’est une installation qui présente la possibilité de voyager et se faire dans d’autres lieux. Cette exposition réunit et fait le lien avec le documentaire et le troisième média, l’album.   


Enfin, troisième média : un album vient compléter le documentaire ainsi que l’exposition. Il s’agit d’un album various artist entièrement grenoblois.es - regroupant des musiques d’artistes différents -  qui a pour but de visibiliser les divers artistes technos contemporains et locaux.  Pour inscrire l’album dans le réel, l’équipe de Bast1lle prévoit la mise en place de DJ sets lors du vernissage de l’exposition, permettant ainsi de présenter les artistes qu’on retrouve sur l’album. Une impression de 100 vinyles est aussi prévue pour rendre hommage à la scène musicale des années 90 !

logo du projet

Ce projet transmédia et musical local souhaite avant tout permettre de comprendre l’évolution de la musique techno, mettre en avant une culture marginale pourtant séduisante, ainsi que fédérer les initiatives artistiques locales autour d’un projet commun. C’est un projet enthousiasmant qui favorise le mélange des publics, qui donne la parole aux artistes émergents tout en cultivant les imaginaires et célébrant la diversité de la ville de Grenoble.

Bast1lle, un projet qui pourrait voir le jour en 2026 si Jean, Léa, Romain et Léocadie parviennent à réunir les subventions nécessaires pour la conception et la production de leurs trois médias. 

Un projet attachant qui mérite d’être vu, entendu et consommé pour notre plus grand plaisir (ainsi que celui de nos oreilles !).

Par Camille Josserand, Maëlle Maillard, Lila Rappoport et Noélie Grand - étudiantes en Master 1 Stratégie Digitale et Nouveaux Médias