Largue-le, la solution créative pour échapper à ses responsabilités

Publié par Sylvère Piotto, le 22 février 2022   300

Du 11 au 17 février, le Fab Lab de La Casemate a organisé le Workshop “Matériaux souples” à destination des étudiants du Master Transmédia de Sciences Po Grenoble. Le Workshop a abordé les notions de fabrication numérique et de médias sur le thème de la souplesse. Pendant cette semaine, les étudiants ont conçu et fabriqué en groupe un objet ou dispositif composé pour moitié de matériaux souples. Découvrez ci-dessous la présentation d’un de ces objets.

Notre équipe

Notre équipe est composée de 5 membres, de gauche à droite Sylvère, Julie, Romain A, Alexis, Romain B. Si nous sommes assurément créatif.ve.s, c'est cette semaine un trait tout autre qui nous a réunis autour de ce projet : notre lâcheté.

Projet

Avec la souplesse comme contrainte, c’est un projet déjanté que l’équipe Largue-le vous propose aujourd’hui.  A cette période de l’année où nous sommes matraqué.e.s par les opérations marketing autour de la Saint Valentin, notre inspiration fut vite trouvée pour cet atelier. Ses cinq membres ont fait le pari de répondre au besoin, ou plutôt vous l’aurez compris, au problème commun qu’iels rencontrent : la lâcheté.

C’est ainsi que l’idée de pouvoir échapper à la charge mentale et au désagrément de quitter son.sa partenaire en personne nous est venue. Et quoi de mieux que de le faire de manière si créative, impressionnante et explosive, qu’iel sera trop surpris par le spectacle pour oser répliquer.

Nous vous présentons Largue-le, un dispositif innovant de transport relié à un parachute, pour larguer votre partenaire depuis votre fenêtre/ balcon, où vous pourrez même observer sa réaction en direct de derrière vos rideaux. 



Nous avons eu une idée originale pour le logo, et avons décidé de fusionner des images vectorielles de parachute et de cœurs brisés, dont les deux moitiés peuvent suggérer également les visages de deux personnes face à face.

Nous avons créé 2 prototypes assez similaires dans leur fonctionnement, mais qui diffèrent dans leur esthétique et certains détails d’éléments.



La voile

Il s'agit d'une constante, nous l’avons conçue pour avoir un maximum d’aire et une bonne prise au vent.  Pour des raisons d'aérodynamisme et de poids, nous avons opté pour du sac poubelle comme matériau, puisqu'il s'agit du matériau qui se rapproche le plus de par ses propriétés du tissu parachute, tout en étant beaucoup plus abordable. En son centre nous avons percé un trou très fin, relié à notre conteneur (par le fil jaune sur la photo), que l’on retrouve dans beaucoup de parachutes grandeur nature, appelé Apex, qui donne plus de stabilité et garantit une meilleure prise au vent.



La nacelle - protoype 1 

Sur le premier prototype, notre nacelle était une simple bourse en tissu bleu. Nous l’avons trouvée trop informe et fouillis, et avons décidé de mettre beaucoup plus de travail dans sa deuxième version, d’autant plus que notre voile est déjà hautement fonctionnelle et que c'est le reste du dispositif qui nécessitait d'être retravaillé.

La nacelle - protoype 2

Sur notre second prototype, nous avons donc décidé de nous pencher davantage sur l’ergonomie de la bourse, notamment sur les fermetures. Nous avons longuement travaillé sur le cordon de fermeture, et avons cousu les bords de la bourse de manière à y faire passer le cordon. Cependant, il y avait trop de matière au niveau de la fermeture et nous avons dû opérer des coupes pour améliorer l’esthétique comme le côté pratique de la fermeture. 

Enfin, nous avons collé une base en carton à l’intérieur de la bourse pour qu’elle conserve une forme évasée.

 

Vidéo : notre processus de création

Matériaux

Voile : sacs poubelle cousus ensemble

Fil : fil de couture standard pour la voile, la nacelle et pour les relier entre eux

Nacelle : tissu feutre pour la base, bandes de t shirt pour le cordon

Finitions

Nous avons brodé notre logo sur la nacelle et élaboré une carte de rupture allant dans le thème et reprenant des éléments clés de notre logo.

Nous y avons ajouté des effets personnels fictifs conçus dans le cadre de l’atelier comme le pisse-debout que nous avons imprimé en 3D, ou d’autres accessoires insolites..

Bilan

Nous sommes ravis que notre projet Largue-le soit enfin arrivé à terme ! Si nous partions avec des objectifs flous et un ton loufoque, la performance des machines et l’atmosphère d’émulation de création dans le Fablab nous ont permis de donner vie à un projet fonctionnel dans lequel nous avons tous pu faire briller nos talents respectifs, et quelle meilleure manière de terminer l’année ?