Le corps dans tous ses états - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 13 octobre 2021   110

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

Retrouvez la chronique du  16 septembre 2021, par Kimberly Bonnel, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous retrouvons Kimberly Bonnel, qui nous revient pour un court instant à La Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Kimberly !

Bonjour Nicolas !

Alors aujourd’hui Kimberly vous allez nous parler de papier mâché, de résine, de cire...

Tout à fait ! à vos ciseaux on est parti pour un atelier créatif ! Et non, ce serait sympathique mais ce n’est pas le thème. On va plutôt parler de techniques utilisées pour représenter l’anatomie !

Je me disais bien aussi. Mais dites-nous, pourquoi ce sujet ?

Eh bien parce que je suis tombée sur un article intitulé “le corps dans tous ses états”, proposé par l’association l’Ouvre-Boîte, qui présente la collection d’anatomie de l’Université Grenoble Alpes, un article que je vous invite vivement à consulter ! Le sujet est très intéressant, on découvre que le Laboratoire d’anatomie des Alpes françaises (LAAF) possède une collection de 700 pièces, toutes réalisées en son sein, au XXème siècle, selon des techniques bien spécifiques, qui pour certaines, ont été élaborées en terres grenobloises !

Ah, Grenoble, depuis toujours une ville innovante ! Et alors quelles sont ces techniques ?

L’article présente plusieurs techniques, comme la céroplastie, c’est-à-dire le modelage de cire sur des pièces anatomiques, mais aussi la création d’éléments en papier mâché, une technique qui avait l’avantage d’être moins chère et de produire des rendus plus légers. Mais les techniques qu’on retrouve majoritairement dans les collections du LAAF, ce sont tout d’abord l’injection-corrosion, qui consistait à injecter à chaud une matière telle que du plâtre ou de la cire, dans le système circulatoire d’un organe, puis à provoquer sa corrosion en le plongeant dans un bain d’acide, ce qui permettait finalement de mettre en lumière le système de vascularisation. Et, on avait aussi la fameuse technique made in Grenoble, que l’on appelle l’inclusion.

Laissez-moi deviner.. l’inclusion c’est encore une histoire de moulage ?

Oui c’est ça, c’est une technique qui consistait à déshydrater une pièce anatomique dans de l'alcool et à la plonger dans un moule pour la recouvrir de résine, puis la démouler, la polir et la lustrer. C’était un travail qui demandait assez de patience, qui pouvait prendre 10 à 15 jours. Mais avec cette méthode, le LAAF est parvenu à conserver 200 pièces en très bon état.

Ça devait être un travail minutieux en effet ! Et on peut les voir ces pièces ?

Sur l’article Echosciences et sur le site de l’Ouvre-Boîte, vous pouvez retrouver d’impressionnantes photos de fœtus en carton pâte. Mais pour encore plus de sensations, je vous invite à vous rendre à la Bibliothèque universitaire Joseph Fourier, jusqu’au 15 décembre, dans le cadre de l’exposition “Indémodables ! Les collections de l’UGA s’exposent !”, où vous pourrez observer quelques-unes de ces pièces, en chair et en os si je puis dire, mais vous pourrez retrouver aussi de nombreuses autres collections de l’Université.

Un événement à ne pas rater donc, c’est un beau patrimoine scientifique que vous pourrez retrouver à l’UGA.

Exactement Nicolas, ce qui me permet d’enchaîner sur une information que vous avez déjà sûrement tous et toutes en tête, mais qu’il est bon de rappeler. Ce week-end, les 18 et 19 septembre, ce sont les Journées Européennes du Patrimoine et à cette occasion, ce sont des milliers de lieux de patrimoine qui ouvrent leurs portes gratuitement.

Pour rester dans le thème des sciences naturelles, vous pourrez, par exemple, profiter de l’ouverture de l’exposition “Dessine moi… voyage dans l’illustration scientifique” au Muséum de Grenoble, mais aussi participer à de nombreux événements en lien avec les collections de l’Université de Grenoble, justement.

C’est un chouette week-end qui s’annonce ! N’hésitez pas à faire un tour sur le site d’Echosciences Grenoble et sur celui des Journées Européennes du Patrimoine pour découvrir tous les événements. On espère que vous serez nombreux et nombreuses à en profiter ! Merci Kimberly !

Merci Nicolas !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)