Les acteurs de la Fête de la science souhaitent impliquer les jeunes

Publié par Jeany Jean-Baptiste, le 1 octobre 2012   2k

Xl fetescience2012

Comment susciter l'intérêt des jeunes pour les sciences ? C'est le défi relevé par les porteurs de projets du 10 au 14 octobre pour la Fête de la science en Isère.

Caroline, Pierre, Julien, Muriel, Béatrice, Cécile et Karine sont respectivement responsable de musée, enseignant, chercheur, bibliothécaire, personnel de mairie et de l'Etablissement Français du Sang, médiatrice scientifique. Tous sont acteurs de la Fête de la science en Isère et convaincus de l'importance de proposer des actions spécifiques pour les jeunes.

Dans ce cadre, nos témoins souhaitent tout particulièrement proposer des actions accessibles à un jeune public en privilégiant les approches interactives et festives. A quelques jours du lancement de la manifestation, ils nous apportent leurs témoignages :

Les initiatives de la ville d’Eybens

“Avec l'Odyssée des savoirs, l'Université du citoyen, les Midi-savoirs, les Midi-sciences... les initiatives dans le domaine de la culture scientifique sont nombreuses à Eybens”, rappelle Muriel Aldebert coordinatrice de ces projets. La Ville d'Eybens s'est associée à l'Université Joseph Fourier, au CCSTI Grenoble et à l'Institut des Neurosciences (entre autres) pour proposer aux publics eybinois des rencontres de qualité sur des sujets sciences/société. Tout le mois d'octobre, "notre projet autour du numérique "Veux-tu être mon ami?" s'adresse particulièrement à la cible des jeunes" précise Muriel.

Les projets de l’IUT-1 de Grenoble

Pour Pierre Canat, enseignant à l'IUT 1 de Grenoble "L'idée de départ est de montrer les projets réalisés par nos étudiants. Nous travaillons sur beaucoup de projets intéressants : réalisation de karts électriques, équipement d’habitations en domotique et en photovoltaïque, fabrication de  robots... Mais peu de gens le savent, et peu de gens connaissent réellement ces technologies. Notre but est de démocratiser ces projets et technologies nouvelles au travers de petits ateliers ludiques. Notre grande satisfaction à l'IUT est de mobiliser les étudiants pour assurer l’animation de ces ateliers." [ndlr : revoir l'intervention des membres de l'IUT-1 lors de la Table ouverte du FabLab]

Trophée Robotique - IUT 1 Grenoble

L’enthousiasme d’un chercheur

En temps que chercheur au CNRS à l'Institut Néél, Julien Delahaye, participe à la Fête de la science (FDS). Pour lui c'est autant un plaisir qu'un défi personnel. "Ma première motivation est le plaisir de partager un bon moment avec les enfants... Ma deuxième est le partage des connaissances : permettre aux enfants de comprendre des choses et de s'interroger sur le monde qui nous entoure c'est un vrai défi pédagogique très intéressant à relever pour moi ! Ma troisième motivation est l'ouverture vers des sujets qui ne sont pas ceux que je rencontre tous les jours dans mon travail de chercheur, et vers des gens qui ne sont pas non plus ceux que je rencontre dans mon travail”.

Un Musée de la Chimie transformé

Caroline Guérin, responsable du Musée de la Chimie à Jarrie, nous explique comment le musée institutionnel se transforme en espace expérimental et de partage pendant la FDS. "Le musée se consacre énormément à la médiation scolaire durant ce temps particulier qu'est la FDS car ce rendez-vous annuel est prisé du milieu scolaire et des centres de loisirs. Ce public n'a pas toujours la possibilité de se consacrer à la culture scientifique à cause du peu de moyens financiers et humains. Nous avons conscience d'ouvrir une fenêtre sur les sciences pour exciter la curiosité des jeunes et favoriser les contacts avec des structures comme la nôtre."

Tout savoir sur le don du sang

"Ma motivation est d'informer la population et surtout les jeunes de l'intérêt du don du sang en tant que geste de solidarité" explique Cécile Ardilouze, chargée de communication à l'Etablissement Français du Sang. "C'est pour cette raison que nous avons choisi de participer à la FDS et d'y organiser une grande collecte de sang le samedi 13 octobre sur le parvis de Grand-Place face à la patinoire. Des ateliers, mini-expositions sous chapiteaux expliqueront également en quoi donner son sang, c'est partager son énergie".

La FDS, ça se passe aussi dans les bibliothèques

"Cette année en particulier, la bibliothèque se devait de proposer un programme particulier pour les jeunes publics”, explique Béatrice Bienvenu, responsable des actions jeunesse à la bibliothèque Kateb Yacine. Avec un fonds spécialisé en sciences et techniques, un public cible prioritaire (les jeunes à partir de 13 ans) et une proximité immédiate avec le Village des sciences de Grenoble qui sera notre voisin dans les galeries du centre commercial Grand-Place, il nous a semblé tout naturel de concocter des rencontres et des animations pour les scolaires. Les matinées du jeudi et du vendredi sont réservées aux classes (la bibliothèque est normalement fermée au public) pour une rencontre "Les maths à quoi ça sert ?" illustrée par un spectacle de clowns mathématiciens et un spécial jeu avec buzzer où deux classes s'affronteront sur des questions de culture générale sur le thème de l'énergie".

Karine Godot, médiatrice scientifique à Sciences et Malice insiste sur le rôle des bibliothèques en tant que lieu d’animation et de pratique culturelle. “Grâce à la dynamique de la Fête de la science, plusieurs d'entre elles accueillent une exposition autour d'une thématique scientifique qu'elles accompagnent d'ateliers de découverte pour les jeunes scolaires, les centres de loisirs ou les familles. Cela nous permet de toucher un public que l'on ne touche pas forcément par ailleurs”.

*
*  *

Motivés ils le sont, mais également réalistes. Ils ne sous-estiment pas les difficultés rencontrées pour mener à bien ces projets. Manque de temps, difficultés à recruter des volontaires pour encadrer les ateliers, gérer l'organisation générale tout en poursuivant leurs activités, adapter son discours pour être accessibles aux jeunes...

Mais tous ces efforts sont récompensés, comme le dit si bien Julien "j'ai toujours constaté que j'apprenais beaucoup en préparant et en animant ces ateliers, tant sur le contenu que sur la façon d'expliquer les choses. Cela a d'ailleurs souvent eu des retombées sur mes enseignements à l'université."

>> Le programme général de la Fête de la sience sur www.fetedelascience.fr

>> Voir notre article sur la table-ouverte du FabLab avec l'IUT 1 de Grenoble

>> Pour les jeunes, programme de la FDS à télécharger : pour les groupes scolaires et de centres de loisirs