Les collectivités, des producteurs de science

Publié par Débora Gallée, le 8 mars 2018   650

Xl ibex 2462562 960 720

Le saviez-vous ? Les collectivités territoriales jouent un rôle crucial dans la production de données scientifiques. C'est le cas du Département de l'Isère, particulièrement le Service patrimoine naturel. En effet, les sciences naturalistes sont au coeur des enjeux des agents de ce service.

En complémentarité des espaces protégés comme les Parc nationaux, les Parc naturels régionaux, les Réserves naturelles ou encore les zones Natura 2000, les Espaces naturels sensibles (ENS) sont des espaces protégés dont la labellisation est gérée au niveau du Département. Cette labellisation peut se réaliser directement par l'acquisition du terrain d'intérêt par le Département (on parle de mise en préemption de la zone à des fin d'acquisition), ou en concertation avec les communes ou d'autres propriétaires privés. La politique des ENS est basée sur une mesure compensatoire pour la nature, c'est-à-dire qu'elle instaure une taxe sur tout permis de construire (les constructions représentant l'établissement d'activités anthropiques sur la nature), cette taxe est ensuite utilisée pour acquérir et gérer les terrains à protéger. En 2017, le Département de l'Isère comptait un réseau de plus de 130 sites labellisés ENS.

Logo ENS

Cependant, un espace sensible nécessite d'une gestion importante afin de maintenir l'équilibre écologique qui y règne. Cet équilibre est entretenu tout particulièrement par la protection de la Faune et de la Flore d'intérêts qui peuplent la zone ainsi que par le milieu et le paysage qui constituent l'habitat de ces espèces. En cela, les gestionnaires ont a leur charge le suivi des espèces et de la qualité des milieux souvent réalisés avec l'appui d'experts. Ils ont également la responsabilité de déterminer les mesures à prendre pour entretenir et protéger les zones ENS.

Ces mesures s'appuient sur des données scientifiques naturalistes dont les collectivités sont d'important contributeurs, tant sur le plan de la production directes via les observations de terrain des gestionnaires que sur le plan du financement d'études. Ces nombreux travaux permettent de fournir aux élus les informations nécessaires à la prise de décision.

En février 2018, le Département de l'Isère, le Muséum de Grenoble et la LPO Isère ont organisé un séminaire afin d'échanger autour des principaux enjeux écologiques des différents types de milieux du département (zones aquatiques, agricoles, forestières et montagnardes). Cette rencontre a pour objectif de proposer des axes d'intervention autour d'une restitution faite aux décisionnaires en mars 2018.

Photo du séminaire

Dans ses missions, le Service patrimoine naturel du Département de l'Isère met en oeuvre des actions d'information et de sensibilisation à ses activités et à la nature et ce pour le plus vaste public possible. Ce retour aux riverains isérois se fait également sur des bases pédagogiques grâce à des programmes réalisés sur mesure pour les scolaires. De plus, les ENS ouverts investissent dans des installations d'accueil des publics.

Pour en savoir plus : isere.fr