Idées reçues : le cheval de Przewalski

Publié par Débora Gallée, le 8 mars 2018   1.6k

Xl france loze re causse me jean chevaux de przewalski 20

Le cheval de Przewalski est le dernier cheval sauvage.

C'est FAUX : Beaucoup de races équines vivent à l'état sauvage (comme le Mustang aux États-Unis ou encore le Brumby d'Australie), mais ces chevaux ne sont ni plus ni moins des chevaux domestiques retournés vivre dans la nature quasi indépendamment de l'homme. La France aussi a son cheval souvent "mi-sauvage" en Camargue. Cependant, il est admis que le cheval de Przewalski était le seul cheval encore vivant n'ayant jamais été domestiqué par l'homme. C'est également faux, non seulement le cheval de Przewalski est issu d'une lignée domestiquée par l'homme il y a plus de 5000 ans au Kazakhstan (Gaunitz et al.) mais il a également disparu à l'état sauvage en 1969. Les chevaux Przewalski d'aujourd'hui sont TOUS issus d'individus recueillis par des zoos et des programmes de conservation, ils ont donc été, à un moment ou à un autre, domestiqué et dépendant de l'homme.

Le cheval de Przewalski est un cheval ancestral.

C'est FAUX : Parler d'une espèce ancestrale est assez vague en génétique. En effet, toutes les espèces vivantes sont constamment soumises à des mutations de leur code génétique et évoluent continuellement avec les générations. Si le cheval de Przewalski semble ne pas présenter beaucoup de différence génétique avec son ancêtre, disons le premier cheval Przewalski qui ait vécu sur terre, il reste un individu bien différent. À cela s'ajoute l'introgression (le transfert d'un gène d'une espèce vers une autre) qu'ont subit les Przewalskis en captivité : les populations d'aujourd'hui sont toutes issues de seulement 13 chevaux (Ransom et al.) et la plupart d'entre eux étaient suspectés d'avoir subi une hybridation avec le cheval domestique eurasien (Der Sarkissian et al.)

Le cheval de Przewalski est l'ancêtre du cheval domestique.

Encore une fois FAUX : Les chevaux domestiques eurasiens ne descendent pas du cheval de Przewalski. En revanche les deux possèdent un ancêtre commun dont la divergence génétique date d'il y a 45000 ans (Der Sarkissian et al.).

C'est le cheval de Przewalski qui ont été représentés dans les grottes de Lascaux.

Peinture rupestre des grottes de Lascaux
Peinture rupestre des grottes de Lascaux

Faux et archifaux : Ça aurait pu, crins et membres foncés, ventre bombé et blanc, mais non, le cheval de Przewalski n'a jamais vécu en Europe avant d'y être importé à la fin du XIXème siècle par les explorateurs occidentaux. Hors ces peintures ont été datées à près de 18000 ans avant notre ère et les équidés représentés ici ne possèdent pas de naseaux (nez) blancs comme le Przewalski.


Ça fait beaucoup de faux, mais au moins, maintenant, vous savez pourquoi !