Les femmes à l'honneur - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 19 septembre 2019   230

Xl 3qa

Depuis la rentrée 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier !

Retrouvez la chronique du 19 septembre, par Pascal Moutet, en son et en texte ci-dessous :


Nicolas : Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l’Echo des médias. La semaine dernière, vous avez découvert Echosciences Grenoble avec son animatrice Marion Sabourdy. Aujourd’hui, c’est son collègue Pascal Moutet qui vient nous en parler. Bonjour Pascal. 

Pascal : Bonjour Nicolas ! 

Vous êtes Chargée de projet web et responsable du Media Lab à La Casemate, le centre de culture scientifique de Grenoble. Alors Pascal, quoi de neuf sur Echosciences cette semaine ? 

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter le projet “Infinités plurielles”, qui est décrit dans un de nos articles. Il s’agit d’une série de 145 portraits de femmes scientifiques, par l’artiste Marie-Hélène Le Ny. 

Ces femmes sont des jeunes chercheuses, des professeures et des ingénieures. Elles travaillent dans le privé ou dans le public, dans tous les domaines : chimie, biologie, mathématiques, physique mais aussi histoire, économie, philosophie… 

L’artiste propose des portraits photographiques de ces femmes en noir et blanc. Les photos sont très simples, on voit chaque femme en pied, sur fond blanc et habillée comme dans la vie de tous les jours. Chaque portrait est accompagné d’un court témoignage audio. 

On retrouve des femmes de toute la France et aussi de Grenoble, par exemple, la physicienne grenobloise Céline Ternon, Maitresse de conférence à Grenoble INP, qui travaille sur les nanomatériaux et qui est engagée dans l’association Parité sciences ! 

Quel est le but de ce projet ? 

Ces portraits forment une exposition produite depuis 2013 par le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Le but de ce travail est de casser les stéréotypes liés aux métiers scientifiques, de rendre visible les femmes qui poursuivent des carrières scientifiques et de susciter des vocations. 

Comment peut-on découvrir ce projet ? 

Vous pouvez retrouver l’article qui le présente dans la communauté sur les femmes et les sciences sur Echosciences, qui s’intitule “Marie, Rosalind, Jane… et les sciences”. Il comporte le catalogue complet de l’exposition, dont je vous recommande la lecture, Nicolas ! Et jusqu’au 22 novembre, vous pouvez même découvrir 30 panneaux de cette exposition, qui circulent dans l’agglomération de Grenoble. RDV dans l’agenda d’Echosciences pour en savoir plus ! 

Vous souhaitiez aussi nous parler d’un autre événement qui vient de commencer à La Casemate

 Oui ! Cette semaine, nous lançons notre nouvelle exposition “Petits monts et merveilles”. Elle permet aux 3-6 ans de découvrir les secrets de la montagne et de ses habitants. Les enfants se transforment en scientifiques en herbe et partent explorer le milieu montagnard grâce à différents modules. 

Avec cette exposition, nous souhaitons qu’ils comprennent les caractéristiques de cet environnement, qu’ils soient initiés à la protection de la nature et surtout qu’ils développent leur curiosité. Pour cela, nous les amenons à écouter, se questionner, expérimenter et émettre des hypothèses sur l’environnement qui les entoure.

Quand peut-on la découvrir ? 

Vous pouvez la découvrir dès ce week-end, dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine et jusqu’à juillet 2020 !