Maker Faire Grenoble : Brassage en direct avec "La bonne fabrique" !

Publié par Sandy Aupetit, le 18 mars 2017   1.2k

Xl logo

Interview réalisée dans le cadre de la Maker Faire Grenoble 2017. Venez rencontrer les makers, les samedi 18 et dimanche 19 mars, de 10h à 19h à Alpes Congrès !

Qui êtes vous et qu’est-ce que « La bonne fabrique » ?

Je m’appelle Gérald Trédan, et je fais parti de l’association « La bonne fabrique » du Sappey en Chartreuse, qui a pour but de partager et d’échanger autour de différents savoirs-faire. Il y a plusieurs axes dans l’asso, tout d’abord la brasserie qu’on présente ici et où on propose nos propres bières, mais on a également un FabLab, un espace de coworking, un jardin partagé, et on propose aussi tous les vendredis soir des événements au village !


Qu’est-ce que vous présentez à la Maker Faire ?

On propose la dégustation de nos bières, mais aussi un atelier de découverte du monde du brassage ! On va faire deux brassins par jour, donc on a ramené tout le matériel : différents malts, les houblons, et notre vélo de concassage qu’on a fait avec l’association « Le ptit vélo » à Grenoble !


Comment fabrique-t-on la bière ?

Alors on a un super synoptique pour expliquer les différentes étapes de fabrication, qu’on a réalisé avec un imprimante laser ! La première étape c’est la transformation de l’orge qui, dans le cadre de la brasserie va être malté. Le malter va permettre d’apporter la couleur de la bière, car en fonction de la température et de l’humidité durant le maltage, on peut amener plus ou moins de torification, et donc aller sur des bières plutôt blondes ou brunes. Cette première opération n’est pas faite chez nous. Nous, on va intervenir sur les opérations de brassage. On commence par ouvrir le grain, grâce à notre vélo de concassage ! On va ensuite faire l’empatage, qui consiste à extraire le sucre de la céréale, et qui va permettre de faire l’alcool. On passe ensuite au filtrage où on récupère ce qu’on appelle le mout, qu’on va porter à ébullition et auquel on va ajouter des houblons ! Les houblons vont apporter le côté aromatique et le côté amertume de la bière. Reste à refroidir et à ajouter des levures qui vont pouvoir travailler avec le sucre et fermenter. On a alors une période de fermentation, pendant laquelle on doit maintenir une température entre 20 et 25°C. Enfin, il ne reste plus qu’à clarifier la bière, et on peut la mettre en bouteille ou en fut ! Il faut savoir que pour le processus complet, il faut compter environ un mois et demi !



>> Pour en savoir plus : découvrez les autres articles de la Grenoble Maker Faire de 2017 dans le dossier dédié !