Metavers et Controverses… vers l’après-Internet ?

Publié par Yannick Chatelain, le 16 décembre 2022   670

Par Yannick Chatelain, Professeur Associé. Digital I IT. GEM insight Content  Manager, Grenoble École de Management (GEM), Enseignant-Chercheur rattaché à la Chaire DOS. 

Facebook devenu Méta communique sur une dystopie : l’après-Internet !

Si Facebook s’affaire à imposer son nouveau nom « Méta »  –  une tache non négligeable au regard de la notoriété de sa marque : faire « oublier » Facebook ne va pas être une mince affaire et qui plus est cela ne se fait pas sans casse sociale. Pour autant cette rupture indique la volonté de la firme d’une rupture à dimension hautement stratégique, Facebook est en phase d’essoufflement, « vit » sur un quantitatif d’utilisateurs qui seront très difficilement renouvelables, il s’agit pour la firme de survivre et de reprendre la main.

De nombreux Métavers existants ou en développement, le nerf de la guerre pour un après-internet : l’acceptation sociale, l’accessibilité, et l’interopérabilité.

Pour rappel un Métaverse ou Métavers : est un mot-valise composé de Méta et Univers : un réseau de mondes virtuels immersifs et interactifs. Le métavers est un terme utilisé pour désigner un univers hypothétique indépendant du nôtre, où existent des objets, des personnes et des réseaux numériques. Des métavers existent déjà, outre « Horizon World »le Metaverse de Facebook, considérés comme un virage vers le Metavers « raté », et pour cause : depuis son renommage « l’entreprise a perdu 70 % de sa valeur en bourse,  tout en ayant investi plus de 20 milliards dans son projet de métavers« . La plupart de ces méta-univers sont d’abord apparu dans le domaine du gaming, pour n’en citer que quelques-uns parmi les plus connus : Second Life Decentraland, Fortnite….  Aujourd’hui, outre les entreprises de jeux vidéos qui suivent le mouvement Metaversien comme Epic Games, et Roblox, Microsoft qui a lancé un « Metavers d’entreprise« , Sony… Tencent, le géant chinois des médias sociaux et des jeux vidéo a de son côté créé sa propre division Métavers … Dès  2021 l‘autre géant chinois Alibaba déposait trois marques pour se positionner  : « Ali Metaverse », « Taobao Metaverse » et « DingDing Metaverse », Baidu, le google Chinois propose lui « Xi Rang », si ce Metavers en est encore balbutiant son objectif à terme est de « devenir » un espace similaire à l’Oasis du film Ready Player One, et d’offrir  à ses utilisateurs des zones de travail, de jeux, d’éducation….     

Découvrez la suite de l'article : sur Forbes France

Photo credit: on VisualHunt.com