Nébuleuse, un podcast cosmique - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 1 février 2021   300

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

Retrouvez la chronique du 28 janvier 2021, par Emmanuel Laisné, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous recevons  Emmanuel Laisné, chargé de projets à La Casemate. Il va nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Emmanuel !

Bonjour Nicolas !

Alors aujourd’hui vous avez tenu à nous parler d’une aventure qui vient tout juste de s’achever.

Oui, alors que quelques forçats des mers viennent de boucler un tour du monde qui les aura vu passer trois caps et parcourir près de 54 000 km en un peu plus de 80 jours à la seule force des vents, c’est en réalité d’un autre souffle que j’ai tenu à vous parler. Celui entretenu par quelques voix qui depuis novembre 2019 concoctent un podcast répondant au doux nom de nébuleuse.

Plus d’un an et 10 émissions plus tard, ce rendez-vous singulier dont les capsules sonores ont régulièrement été partagées sur Echosciences Grenoble s’est achevé ce mardi 25 janvier, avec une dernière émission, comme une dernière invitation au voyage et à la découverte. 

La fin d’une belle aventure en somme.

Effectivement, mais que se cache t-il au cœur de cette nébuleuse ?

Et bien Nicolas … pour comprendre ce qui se cache derrière cet objet sonore plus ou moins bien identifié, il me faut rappeler qu’il est né d’une rencontre. Celle entre Andrea Bracco, astrophysicien italien passé par l’Université de Saclay, le CEA et l’Ecole Normale Supérieure et deux artistes implantées dans le Vercors, Caroline Garay et Julie Macaire. Deux artistes qui aiment à se définir elles même comme un duo féminin phosphorescent de musique du monde et d’astrophysique clownesque. 

De cette rencontre et d’une curiosité mutuelle est né un podcast cosmique ou pour le dire plus simplement : une émission radiophonique.

Un format auquel j’ai toutes les raisons d’être sensible bien évidemment ! Et si j’en juge par le nom de podcast cosmique il y est question d’astronomie et d’astrophysique.

Principalement oui … notamment grâce à l’astrocafé, c’est à dire le carnet de rencontre de Caro et Julie avec Andrea. Un carnet qui retrace leurs échanges sur : le fond diffus cosmologique, le big bang, le mouvement des galaxies, les trous noirs ou encore la théorie des cordes mais pas seulement. Puisque, en ajoutant à ces entretiens : des chroniques, des témoignages, des fictions galactico-vintage, des micro-trottoirs le tout entrecoupé d’interludes sonores concoctés par Caro et Julie, ce podcast se permet aussi quelques détours.

Le dernier opus, s’intéresse ainsi à la place des femmes dans le monde de la recherche, un sujet dont nous aurons l’occasion de reparler ensemble.

Très probablement ! Et, si j’en crois ce que vous m’avez dit avant que nous ne prenions l’antenne, ce podcast “fait du bien”.

Un bien fou, Nicolas ! Il ne vous aura pas échappé que je me suis permis la familiarité d’appeler ses créateurs Caro, Julie et Andrea. Ce n’est pas que je les connaisse personnellement mais c’est ainsi qu’ils s’appellent entre eux. Ils jouent aussi la proximité avec l’auditeur en nous accueillant d’un “Salut la famille des météores, des étoiles et des petites comètes.” et agrémentent leur émission d’un habillage sonore propice à l’imagination. 

De quoi se placer dans un cocon pour voyager depuis chez soi. Une chose dont nous aurons probablement besoin dans les temps à venir et qui peut passer par des émissions de radio.

Je ne vous contredirai pas sur ce point. Et bien si vous aussi vous avez envie de profiter de ce cocon sonore, vous pourrez le retrouver via EchoSciences Grenoble ou encore en cherchant “Nébuleuse 10” sur la plateforme soundcloud. Avant de nous quitter, Emmanuel vous souhaitiez nous partager un événement à venir ?

Une initiative plutôt, celle de la plateforme Ouranos Aura qui propose à tous, un rendez-vous en ligne, le mercredi 3 février à 13h30 pour découvrir le principe d’un jeu collaboratif intitulé “Ca chauffe dans les Alpes” et la présentation du spectacle “Les Clairières de l’Autre”.

Ce sera l’occasion d’échanger avec leurs créateurs pour imaginer ensemble d’autres manières de sensibiliser au changement climatique.

Un événement et des détails à retrouver dans l’agenda d’EchoSciences Grenoble. Merci beaucoup Emmanuel !

Merci à vous Nicolas !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)