Objectifs accomplis !

Publié par Mathieu Barthelemy, le 8 mars 2016   1.9k

Xl auroremardi

Cette campagne est très franchement une bonne campagne. Nous avons des données, nous avons eu de l'activité. Petit bémol : assez peu de ciel totalement clair mais nous avons largement de quoi alimenter notre travail dans les prochains mois.

Premier Cru a donné de bons résultats. C'est une grande satisfaction. SPP a bien fonctionné ; nous avons eu avant de partir quelques sueurs froides.

Il y a eu de très belles aurores ce soir que l'on a pu voir malgré un fine couche de nuages. Un très gros flash vers 23h30 (22h30 UT). Le ciel est devenu entièrement vert, les instruments se sont affolés et du violet très intense est apparu. Les nuages résiduels diffusent le vert, donnant une ambiance verdâtre très étrange. Le magnétomètre est brutalement tombé à des niveaux très bas (- 1000 nT pour ceux qui connaissent).

Ce lundi était une journée étrange. Un réveil dur "comme un lundi". On a beau être à des lieues de Grenoble, les mails arrivent toujours. Ils maintiennent un rythme différent le week-end de la semaine.

Quelques coups de téléphone à Grenoble, on fait le planning de la journée et on part se promener quelques heures. On trouve par hasard une vallée, la Manndalen très légèrement au Nord de Skibotn et on suit la route jusqu'au bout. Une vallée glaciaire presque parfaite comme on en voit dessinée dans les livres scolaires, agrémentée de magnifiques cascades de glace. L'impression d’être en haute montagne alors que nous ne dépassons pas les 200 m d'altitude (comme à Grenoble) et que nous sommes à 10 km de la mer.

Nous revenons à Skibotn pour une nouvelle nuit d'observation. Nous décidons de faire des tests sur Premier Cru en lumière de crépuscule. Et là, catastrophe, la lame qui sert à mesurer la polarisation et qui doit tourner, ne tourne plus ou très mal. Nous ouvrons la boite, il y a clairement un problème mécanique sur le moteur. Après quelques tests vient le diagnostique : les chauffages ne sont pas assez forts et la boite est trop froide pour le moteur. Probablement un problème de thermostat sur les chauffages. Nous décidons de rentrer la partie polarisation de l'instrument à l'intérieur pour quelques heures pour voir si cela s'améliore.

On en profite pour faire le repas. Ce soir, il y a une partie de l'équipe des Hollandais et un collègue de l'Université de Tromsø, Magnar qui nous permet d'avoir accès à cet observatoire. Discussion à bâtons rompus sur les mesures du champ magnétique et surtout de ses variations. De très belles idées apparaissent. Les 50 prochaines années devraient suffire pour réaliser toutes celles que nous voudrions mettre en œuvre !

Nous décidons de remettre l'optique dans la boite dehors... Ouf ! Cela fonctionne. C'était bien une question de température. En rentrant, il faudra changer les chauffages de l'instrument et prévoir des chauffages plus puissants et mieux régulés. On lance les acquisitions. SPP qui nous a fait une frayeur hier également (le convertisseur analogique-numérique a eu une faiblesse et ne marchait plus) fonctionne à nouveau. Il ne reste plus qu'à attendre que ces fins nuages se dissipent. C'est plus ou moins le cas dans le courant de la soirée.

Mais les données sont bonnes et finalement tout va bien. Vers 1h30-2h cela se calme, on décide de fermer Premier cru qu'il faudra remballer le lendemain. Une partie de l'équipe part mercredi et il faut être quatre pour le porter.

Et puis une petite aurore revient pour se coucher avec de belles images en tête. Pour une fois, je peux l'observer car Premier Cru ne fonctionne plus. On ouvre juste SPP et nous avons 30 min de spectacle avant que les nuages ne reviennent.

Il va y avoir du travail de traitement des données en rentrant. Et finalement c'est ce que nous voulions. Revenir avec beaucoup de travail !!!

Il est maintenant 3h du matin. Voilà une heure raisonnable pour tomber dans les bras de Morphée. Demain : démontage de Premier cru. SPP a encore droit à deux nuits car il rentrera à Grenoble avec nous dans l'avion.

>> Crédits : Anne Vialatte (voir sa photo en haute définition sur son compte Flickr)