Sur la piste des aurores ! Echosciences sur RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 12 janvier 2024   310

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry. L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

La chronique du 21 décembre par Audrey Korczynska, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de l'Écho des médias. Aujourd’hui nous accueillons Audrey Korczynska, chargée de projets à Territoire de sciences. Bonjour Audrey !

Bonjour Nicolas !

Alors pour cette dernière chronique de l’Echo des médias de 2023, vous avez choisi de nous parler d’une chasse un peu particulière, la chasse aux aurores boréales…

Oui ! Vous savez, moi, J’adore l’ambiance de Noël, le froid, les lumières dans les rues… alors j’ai trouvé le sujet de sciences qui fait bel effet à cette période ! Car effectivement, on peut dire que les aurores boréales sont un peu comme la fête des lumières des régions polaires : un magnifique spectacle coloré dans le ciel.

Ah c’est vrai que les aurores boréales, ça fait rêver !

Oui ça fait rêver et ça fait aussi voyager des membres de l’association AurorAlpes qui ont accompagné quelques scientifiques partis en Arctique pour les étudier ! Ils ont raconté leur aventure dans un article sur echosciences-grenoble.fr qui s’appelle Sur la piste des Aurores… Par contre je suis désolée de vous décevoir Nicolas mais il parait que beaucoup de gens sont déçu d’en voir en vrai, les lumières du nord apparaissent moins spectaculaires que ce que l’on imagine.

Eh bien, merci, ça casse complètement le rêve d’en voir pour de vrai !

Attention, j’ai dis que beaucoup étaient déçus, mais pas tout le monde ! D’ailleurs, il suffit de comprendre les aurores pour qu’elles restent fascinantes ! A l’origine, il y a le Soleil. Le Soleil envoie constamment des particules qui balaient la Terre et que l’on appelle le vent solaire. Ce vent solaire est composé de protons et d’électrons et il vient heurter le champ magnétique qui protège la Terre et qu’on l’on appelle pour cette raison le bouclier terrestre. Certains des protons et électrons arrivent quand même à passer et entrent dans l’atmosphère. Ces particules excitent alors les atomes et molécules de l’atmosphère qui finissent par émettre de la lumière colorée, c’est l’aurore boréale.

C’est vraiment fascinant effectivement ! Mais dites-moi Audrey, il me semble que j’ai récemment entendu parler d’Aurores boréales visibles en France. Je pensais qu’elles ne pouvaient être visibles que dans les pays du Nord…

C’est vrai : certaines aurores ont même pu être observées dans nos régions début novembre. Cela peut arriver lorsque de fortes éruptions solaires ont lieu à la surface de notre étoile et émettent des vents solaires très intenses. Il faut savoir que le Soleil est dans une période d’activité forte jusqu’en 2025, cela peut donc se reproduire…

Est-ce que les membres d’AurorAlpes ont réussi à voir des aurores ?

Suspens incroyable Nicolas ! Après de longues heures d’attente, les yeux rivés vers le ciel, ils ont effectivement pu voir de vraies aurores et de par la façon dont ils décrivent cette expérience, je peux vous dire qu’eux n’ont pas du tout été déçus ! Je vous partage quelques lignes : “dans une aurore suffisamment intense, vous voyez des mouvements allant à plusieurs centaines de kilomètres par seconde. Des structures semblent se construire et disparaître à une vitesse vertigineuse, sur des dizaines de kilomètres de haut et des centaines de long”. Je vous laisse consulter leurs photos, que ce soit dans l’article Echosciences ou encore en suivant leurs aventures sur X à AurorAlpes pour aller plus loin.

Vous voyez, je n’avais plus envie de voir des Aurores boréales en début de chronique mais là j’avoue que je suis remotivé ! Et en attendant de pouvoir aller véritablement les voir dans les régions polaires, je vous propose une alternative ! Une expérience son et lumière au Théâtre Sainte Marie d’en Bas ce jeudi 21 décembre à 18h30 et 21h. Un spectacle qui justement tentera de vous faire ressentir les émotions qui nous traversent en apercevant des aurores boréales, les étendues de forêt ou même pendant des cérémonies de rituels du grand Nord. Merci encore une fois Audrey et je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année !

Merci Nicolas, très bonnes fêtes également !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)