Partenaires scientifiques pour la classe : un dispositif pour dynamiser les sciences à l'école primaire

Publié par Maison pour la science en Alpes-Dauphiné, le 6 février 2019   740

Xl part sci classe   logo   cmjn

Le dispositif « partenaires scientifiques pour la classe » (anciennement ASTEP pour Accompagnement en Sciences et Technologie à l’École Primaire) permet à des professeurs des écoles de bénéficier de l’accompagnement, dans leur classe, d’un étudiant en sciences (de la 3ème année de licence au doctorat) pendant plusieurs séances. Ce dispositif piloté par le ministère de l’Education Nationale, l’Académie des sciences et la Fondation La main à la pâte a pour objectif de développer dans les classes un enseignement des sciences fondé sur l’investigation.

Le dispositif « partenaires scientifiques pour la classe »

Créé en 1996, ce dispositif aide ainsi les professeurs des écoles dans la mise en œuvre et le déroulement d’enseignements scientifiques en conformité avec les programmes officiels du premier degré. Pendant plusieurs semaines d’affilée, des étudiants en sciences viennent en appui aux enseignants dans les classes, sans toutefois se substituer à eux. Ils apportent connaissances scientifiques et techniques utiles pour mener des séquences d’enseignement. 

Les étudiants co-construisent et co-animent une séquence de sciences (environ 6 séances) avec l’enseignant, autour d’un thème scientifique, en favorisant une pratique par la démarche d’investigation. Une variété de thèmes scientifiques peut être abordée comme le cycle de l’eau, la robotique, le monde du vivant, l’air, la sismologie ou encore le système solaire. 

Pour l’année 2017-2018, 1370 classes ont bu bénéficier de l’accompagnement dispensé par 1625 accompagnateurs scientifiques sur toute la France !

Partenaires scientifiques pour la classe en Isère

En Isère, la Maison pour la science en Alpes-Dauphiné accompagne le dispositif. Les étudiants ont différentes origines : étudiants en licence de l’Université Grenoble Alpes, étudiants en école d’ingénieur (Phelma et Génie Industriel) ou encore des doctorants. 

Ce dispositif s’inscrit dans la formation des étudiants et donne lieu à une évaluation. Les étudiants sont encadrés par des tuteurs et bénéficient d’une formation à la démarche d’investigation. 

En 2017-2018, 55 classes ont été accompagnées par 91 étudiants scientifiques en Isère.

Tout le monde y gagne !

Ce dispositif profite aussi bien à l’étudiant scientifique, qu’à l’enseignant et aux élèves.

 « Pour un étudiant l’ASTEP c’est un peu une révolution, car pour la première fois dans son cursus il passe de l’autre côté de la barrière. Il devient d’un seul coup conseiller scientifique ! » Alain, référent ASTEP [Partenaires scientifiques pour la classe]

 « C’est super enrichissant, d’un point de vue personnel d’avoir un contact comme ça avec les enfants, je trouve ça génial » Laura, étudiante 

« On a vraiment fait des vraies sciences avec du matériel, avec des gens motivés qui avaient le sourire, qui avaient envie… » Julien, professeur des écoles 

« C’était marrant parce qu’on faisait plein de choses, on travaillait à deux » une élève


Pour plus d’information :

Site de « partenaires scientifiques pour la classe » : https://www.fondation-lamap.org/fr/astep

Bilan 2017-2018 : https://www.fondation-lamap.org/sites/default/files/upload/media/minisites/astep/PDF/Bilan_ASTEP_2017_2018-officiel.pdf