Pixel Palette : de jeunes européens explorent le monde entre arts et sciences

Publié par Ludovic Maggioni, le 4 mars 2013   2.6k

Xl pixelpaletteune

Cette nouvelle exposition proposée par la Casemate a ouvert ses portes le 21 février dernier et sera présentée jusqu’au 21 avril, dépêchez-vous donc !

Pixel Palette est née d’une rencontre entre l’ESRF, instrument scientifique grenoblois et la Casemate. L’ESRF est impliqué dans le projet européen ISWA (Immersion In The Science World to the Arts). Ce programme a pour objectif de faire participer de jeunes européens entre 15 et 18 ans à la création d’oeuvres d’arts sur des thématiques scientifiques dans cinq catégories : danse moderne, littérature, cinéma, images et art contemporain. Notre exposition est ainsi le lieu de présentation des oeuvres des lauréats du concours.... mais pas que !

Un pixel géant

A l’entrée, un pixel géant accueil les visiteurs. Sur ses faces, une multitudes d’images se succèdent, dans un rythme lent au départ puis de plus en plus rapide. Ces visuels proposent une synthèse non exhaustive de l’histoire des sciences, des techniques et des arts. Elle pose la question des territoires communs entre ces disciplines : existent-ils, sont-ils vains ?

Bien entendu, si l’on dit art et science, le premier nom qui surgit dans notre esprit est sans doute celui de Léonard de Vinci. Mais nombreux sont les artistes attirés par les sciences et les scientifiques sensibles aux arts. Chacun exprime par ses travaux des représentations du monde différentes : plus sensibles pour les artistes et plus rationnelles pour les scientifiques. Ainsi, sur le pixel géant, on peut découvrir l’image d’un train qui arrive dans une gare. Par cette image, on comprend que le développement des technologies a directement influencé les artistes. Effectivement, le début du XXème siècle en art est marqué par l’apparition du mouvement, pour preuve la chronophotographie inventée par Etienne Jules Marey. Les artistes vont s’extraire de la palette de couleur pour créer des oeuvres qui bougent.

Le pixel géant réalisé par trois artistes grenoblois

Ce travail a été réalisé par trois jeunes artistes grenoblois : Mylène Antresangle (association Expressions), l’infographiste Emilie Crassard et Savino Mazzone (association Plumbago), qui se réunissent lors de “video-lab”, des résidences vidéo durant lesquelles ils développent et expérimentent de nouvelle manières de produire des images animées.

Le pixel & la palette : deux fils conducteur scénographiques

La mise en scène de l’exposition joue sur une science symbolisée par le numérique, le pixel, qui rencontre l’art traditionnellement associé à la palette de couleur. Dans l’espace de la Casemate, entre les murs de pierre, la palette se pixellise et s’imprime sur des silhouettes humaines. Ces dernières soulignent l’originalité de l’espèce humaine, qui par le développement de sa pensée, a conceptualisé des outils et des oeuvres transmis de génération en génération et sans cesse en évolution. Pour toujours renouveler ses productions et son regard sur le monde, l’homme doit innover et pour innover il doit être créatif ! Les lauréats du concours ISWA en sont une illustration. Leurs productions artistiques sont révélatrices d’une créativité mise au service de l’explication de phénomènes scientifiques.

Les lauréats du concours

Catégorie Image - Back to the origin

par Silvana Limni, Greta Fiorio, Martina Lutterotti, Rachele Moschetta (Italie). Cinq images proposent une réflexion sur les origines de l’univers par un travail photographique sur la lumière.

Catégorie Art contemporain - World Hostel

par 83 élèves de l’Ecole supérieure d’arts et de design de Linz (Autriche). Une installation étudie la capture des émotions dans un environnement intégrant différents capteurs électroniques.

Catégorie Cinéma - The Black Hole

par Johannes Ålander, Robert Crona, Felix Wallin (Suède). Un film sur l’univers et les trous noirs pose les questions : Comment se forment les trous noirs ? Pourquoi sont-ils noirs?

Catégorie Littérature - My universe

par Agnė Semėnaitė (Lithuanie). Une nouvelle (en anglais) intégrant des lettres fait découvrir différents grands noms de la physique.

There is Plenty More Room at the Bottom

par Ludmila Rellichová et des jeunes âgés de 11 et 18 ans (Rép Tchèque). Une vidéo d’un spectacle illustre le relation entre les éléments à l’échelle du monde des nanotechnologies.

La créativité, c’est quoi ?

Pour conclure, l’exposition ose la question de la créativité : une notion complexe, liée à l’acte de conception, d’un don d’une existence, pas facile ! Ici, nous souhaitons redonner le pouvoir à l’imaginaire, montrer que tout le mode peut être créatif à l’image de ces jeunes européens. Pour preuves, des citations de scientifiques, designers, architectes, philosophes, qui invitent à faire & imaginer.

Nul n'est obligé d'être un génie, mais tout le monde doit participer”, Philippe Starck (designer né en 1949)

L'imagination n'est pas, comme le suggère l'étymologie, la faculté de former des images de la réalité ; elle est la faculté de former des images qui dépassent la réalité, qui chantent la réalité”, Gastond Bachelard, Essai sur l'imagination de la matière, 1942...

Enfin, Le visiteur est amené à prendre part à cette réflexion. Un mur blanc sur lequel un cerveau est imprimé l’invite à laisser un mot, une image de ses représentations de la créativité. Donc maintenant, à vous de jouer...

>> Crédits : photos par Ilan Ginzburg (Mur Blanc), vidéo par Antoine Cicéron (Synopsis films)