Regional Hydrological Cycle in the Coastal Regions / Le cycle hydrologique régional des régions côtières

Publié par Institut des Géosciences de l'Environnement IGE, le 2 juillet 2021   150

Xl 20210701 161104

L'article est disponible en version française en-dessous.

Coastal areas are considered ecologically and economically one of the most dynamical in the world. Such regions are characterized by high population subsequently high impact of human activities on marine ecosystem, seal level tendency, erosion of inhabited areas driven by waves and surges and intensified hydrological cycle. These stresses are expected to increase in response to population expansion and intensified hydrological cycle induced by climate change and socioeconomic conditions.

Implementing an appropriate adaptation strategy for future stresses is challenging as the assessment of different stresses is regionally constrained. Thus, for a reliable assessment individual region detailed downscaling is required. Regional assessment is currently tied to poor development of high-resolution model configurations and data bases for most coastal regions.

The focus of my research will be on the analysis of the coupled groundwater-atmosphere processes at a regional scale with a primary focus on (while not limited to) the coast of the Gulf of Lion, using model simulations and observational diagnostics. This PhD thesis will mostly contribute to the WP1 (White Coast) of the Belmont Forum COAST project. The wider framework will be developed for all four COAST target coastal regions (Black Sea, Brazilian coast, Red Sea and Gulf of Lion) with a particular emphasis on the Gulf of Lion where most of methodologies and model settings will be tested.


This article was written by Fatima Jomaa, a 1st year PhD at the IGE.




Les zones côtières sont considérées comme l'une des plus dynamiques du monde sur le plan écologique et économique. Ces régions se caractérisent par une forte population avec un impact  des activités humaines fort sur l'écosystème marin, une tendance à l'élévation du niveau des mers, l'érosion des zones habitées sous l'effet des vagues et des surcharges, et l'intensification du cycle hydrologique. On s'attend à ce que ces contraintes augmentent en réponse à l'expansion démographique et à l'intensification du cycle hydrologique induites par le changement climatique et les conditions socio-économiques.

La mise en œuvre d'une stratégie d'adaptation appropriée aux contraintes futures est un défi car l'évaluation des différentes contraintes est limitée au niveau régional. Ainsi, pour une évaluation fiable, une réduction d'échelle détaillée par région est nécessaire. L'évaluation régionale est actuellement liée au faible développement de configurations de modèles à haute résolution et de bases de données pour la plupart des régions côtières.

Le point central de ma recherche sera l'analyse des processus couplés eau souterraine-atmosphère à l'échelle régionale, avec un accent particulier sur (mais pas limité à) la côte du Golfe du Lion, en utilisant des simulations de modèles et des diagnostics observationnels. Cette thèse de doctorat contribuera principalement au WP1 (White Coast) du projet COAST du Belmont Forum. Le cadre général sera développé pour les quatre régions côtières ciblées par COAST (Mer Noire, côte brésilienne, Mer Rouge et Golfe du Lion) avec un accent particulier sur le Golfe du Lion où la plupart des méthodologies et des paramètres des modèles seront testés.


Cet article a été rédigé par Fatima Jomaa, doctorante en 1ère année à l'IGE.


Crédit Photo : Fatima Jomaa