Safari en Balconie - (épisode 14)

Publié par Muséum De Grenoble, le 28 juin 2020   410

Xl 1 l1000834

Carnet d’explo 11

Amis de la Nature, de l’Aventure et du Monde, je me suis bien rattrapé. J’ai rectifié mon parcours et désormais ça marche tout seul dans la bonne direction. Je devrais arriver au bout de mon périple balconien dans quelques jours sans difficultés. Je n’ai plus qu’à traverser les dernières balconades. Cet après-midi, voilà l’orage. Je me suis trouvé un petit abri de fortune dans une grande cage à Lapin ; y avait pas de Lapin. J’ai quand-même mangé le foin. Le soleil est ressorti, alors j’ai joué de l’harmonica pour passer le temps gaiement. La musique fait du bien et cet instrument ne prend pas de place. J’aime aussi la lecture. Avant de me lancer dans ce safari j’ai été motivé pour l’aventure par quelques auteurs dont les plus connus sont Théodore Monod, Nicolas Vanier, Sylvain Tesson et Sarah Marquis. Chacun est spécialisé dans un domaine particulier, scientifique, philosophique ou géographique. J’ai essayé de faire de même moi aussi, mais sans le métier ni la prétention de réussir un exploit, sauf celle de ne tenter qu’une expérience. En général, quand j’ai un moment pour me détendre et échapper quelque peu à la pression de l’observation et des missions, telle celle concernant la recherche du Diable de Balconie, je passe à la lecture.

J’ai emmené quelques livres dans ma poche :

« OSS117, passeport pour la Balconie » espionnage, de Jean Bruce

« les Balkony, bonnes et mauvaises fortunes » politique, dossier du Canard enchaîné

« au bord du vide … le balcon de l’extrême » aventure immobilière, d’Alain Robert

« enfermé dehors » roman, de Hélène Ferme-Laporte

« le retour du Diable » roman, de Conie Deballe

« le mystère du balcon jaune » roman, de Gaston Leroux

 

Parmi vos messages, j’ai reçu une « Chanson de Jimi » :

« Jimi … Coquebot

l’aventure a traversé ta vie

Jimi … Coquebot

t’as parcouru un drôle de pays

pour un safari en Balconie

du lever du jour jusqu’à la nuit

t’es parti observer les oiseaux

et prendre des milliers de photos

le printemps c’est la bonne saison

pour planter la tente sur un balcon

on a suivi ta belle aventure

et découvert une autre nature  … »  

Faune balcone :   les oisillons. Dans notre région, la plupart des espèces nichant assez tôt voient leurs petits s’émanciper dès le mois de mai, alors que les espèces migratrices tardivement arrivées commencent à peine leur cycle de reproduction.  Dans la vie d’un oisillon, il y a des périodes importantes qui se succèdent :

La date de ponte, la durée de l’incubation des œufs, l’éclosion, la durée d’élevage au nid, la durée du nourrissage à l’extérieur du nid, puis l’émancipation (autonomie). En photos vous pouvez voir des nourrissages après la sortie du nid : Chardonneret, Moineau, Mésange charbonnière, Serin et une Mésange bleue. En ville, le Chat est un des prédateurs principaux des oiseaux avec les Corneilles, les Pies et les Faucons ; sans oublier les taille-haies, ainsi que les tondeuses à gazon et les débroussailleuses, qui tuent les petits nidifuges (qui crapahutent avant de voler) et ceux tombés du nid.


A bientôt …. Jimi Coquebot