Textile et numérique - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 3 octobre 2019   180

Xl 3qa

Depuis la rentrée 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier !

Retrouvez la chronique du 3 octobre, par Pascal Moutet, en son et en texte ci-dessous :

Nicolas : Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l’Echo des médias. Aujourd’hui, Pascal Moutet nous présente les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Pascal. 

Bonjour Nicolas !

Alors Pascal, pour cette chronique, vous allez nous parler de textile et de numérique… Deux sujets qui ne semblent pas avoir de lien entre eux... 

En effet Nicolas. On pourrait croire que le textile et le numérique sont deux domaines diamétralement opposés. L’un en prise avec notre corps, l’autre pas du tout. Mais en lisant un article sur Echosciences, je me suis rendu compte qu’on pouvait pourtant… tisser des liens entre les deux - si vous me permettez ce jeu de mot ! 

De quel article s’agit-il ? 

Il s’agit d’un article rédigé par Joël Chevrier, Physicien et Professeur de physique à l’Université Grenoble Alpes. Joël est impliqué dans de nombreux projets en lien avec les sciences et le design. C’est aussi un de nos blogueurs les plus réguliers et appréciés. Il a souhaité partager avec nous sa réflexion autour des liens entre textile et numérique et nous donner quelques exemples de recherche dans ce domaine. 

Alors, Pascal, qu’est-ce que ce physicien nous raconte ? 

Cet article est très riche. Je ne pourrai pas totalement le détailler ici. Joël part de la comparaison entre les textiles (traditionnels ou techniques) et la technologie des smartphones pliables, qui commence à émerger. Il passe ensuite à la science du tricot, étudiée par des physiciens de l’école normale supérieure de Lyon puis enchaîne avec des projets de design mêlant textile et numérique (on appelle ça du e-textile), comme les spectaculaires robes de la designer Ying Gao ou encore les sacs à main Vuitton qui intègrent un écran. 

En résumé, que nous dit-il ? 

Pour lui, la mode et le numérique sont complémentaires. Le textile et la mode changent notre manière de nous présenter au monde, ils mettent le corps en mouvement, ils laissent libre court à notre créativité. Quant au numérique, il nous permet de jouer avec l’information, d’émettre des sons, des images, des lumières. Sans oublier les technologies comme des LED, des fibres optiques, des capteurs… En bref, une alliance entre textile et numérique permet d’augmenter nos interactions avec le monde. 

Il me semble qu’il évoque aussi le textile comme un possible moyen d’éduquer au numérique. 

Tout à fait. Cette question du numérique dans l’éducation, sous toutes ses formes, ainsi que le lien entre sciences et design, sont d’ailleurs des sujets d’intérêt et de recherche très forts chez l’auteur. Il a déjà écrit sur Echosciences des articles sur l’enseignement de la physique grâce aux smartphones ou encore sur l’influence de l’intelligence artificielle sur notre gestuelle. 

Ici, il donne l’exemple du projet “Les Matières à apprendre”, qui est piloté par les designers et scientifiques du Centre de Recherches Interdisciplinaires de Paris, le CRI. Il s’agit, je cite, “d’explorer les performances du textile et des tissus à l’école pour approcher le numérique autrement”. En clair, ils cherchent à initier les enfants aux bases de l’électronique grâce au textile. 

Où est-ce qu’on peut en apprendre plus sur tout ça ? 

Comme d’habitude, vous pouvez lire cet article sur le site www.echosciences-grenoble.fr ! Et si vous tapez “Joël Chevrier” dans la barre de recherche, vous pourrez découvrir son profil sur le site et les liens vers tous ses articles. 

Un dernier mot Pascal ? 

Oui ! Nous entamons samedi une des semaines les plus denses de l’année, en terme de sciences ! Du 5 au 13 octobre, c’est la Fête de la science, en Isère et dans toute la France. Vous pouvez retrouver dans l’agenda d’Echosciences les infos sur les centaines d’événements et stands proposés par les médiateurs scientifiques et les chercheurs de notre département. Il y a forcément une conférence ou un atelier qui vous plaira, Nicolas !