Thinging Orange Labs : pour une synergie autour des objets connectés

Publié par Farouk Abdou, le 30 juin 2014   2.8k

Xl orange carte electronique

Espace de fabrication qui regroupe différentes plateformes de prototypage, le projet Thinging d’Orange Labs œuvre pour une évolution des méthodes d’innovation et la promotion des "Fab Labs" en interne et au sein d’un vaste réseau industriel et académique dans la région.

La visite collective des locaux d’Orange à Meylan s’est déroulé tambour battant. Chef de projet Thinging, Elise Moussy balade le personnel de La Casemate - invité et venu en nombre - dans les différents ateliers : laboratoire de micro-électronique, l’atelier impression 3D, les espaces de bricolage "propre" (comportant notamment machine à coudre et découpeuse vinyle) et " à poussière" (fraiseuse numérique) etc.

Imprimante 3D au Thninging Orange Lab

Imprimante 3D au Thninging Orange Lab

A l’origine de Thinging (lancé par Agnès Giméno) une volonté d’utiliser le prototypage pour stimuler l’innovation et la recherche sur les objets connectés et intelligents, tel que l’explique Mme Moussy, qui a repris le projet en 2012 : "la démarche du design thinking c’est utiliser le savoir-faire de la conception centrée utilisateurs pour répondre à des problématiques. Un savoir-faire était déjà disponible avec les machines de prototypage, il  ne restait plus qu’à lancer le projet avec cette nouvelle approche. En 2011, les premiers financements et projets, notamment avec la start-up Sen.Se ont permis de mobiliser des étudiants de différentes tendances : designers, développeurs, ergonomes, électroniciens, et autres.  Les années qui ont suivi ont vu la naissance d’autres partenariats, avec par exemple ST Microelectronics, l’ENSAD (Arts Déco Paris), Grenoble Ecole de Management, mais également le Pôle Design de Villefontaine, etc. Les thématiques prioritaires pour nos projets de 2013 autour des objets connectés étaient l’illettrisme et l’habitat intelligent "

Au-delà de ces projets, l’effort de sensibilisation de Thinging pour la promotion des méthodes liées aux objets connectés est conséquent. Les cibles sont diverses, avec en premier lieu les protagonistes centraux de l’environnement d’Orange : les salariés de l’entreprise. Mais aussi les étudiants et les partenaires académiques et industriels. Autant d’acteurs qu’il faut convaincre et rassembler autour de l’utilisation des laboratoires de fabrication et de prototypage, et dans cette optique Elise Moussy ne lésine pas sur les moyens existants pour créer un réseau et une nouvelle dynamique : "nous avons organisé des Morning Corners, ateliers d’initiation en interne et de sensibilisation à différents sujets : imprimantes 3D, accessibilité, design, ergonomie, Arduino… La difficulté liée à nos espaces de prototypage est que leur utilisation est sujette à des réglementations très strictes, mais ces ateliers permettent d’ouvrir la porte de ces espaces aux salariés d’Orange".

Toutes ces activités symbolisent le positionnement du projet Thinging du Fab Lab, orientée vers le partage et l’ouverture. "Même si notre fonctionnement semble éloigné de la dénomination originelle d’un Fab Lab (libre accès, diffusion sans restriction du savoir-faire et des connaissances issues des projets) l’état d’esprit nous inspire beaucoup. L’objectif, en organisant des rencontres, en faisant la promotion du travail collaboratif en interne et en essayant d’ouvrir l’utilisation au maximum de monde, est de se rapprocher le plus possible d’un Fab Lab d’entreprise : un espace permettant à l’entreprise d’expérimenter de nouvelles formes d’innovation, moins rigides, plus ouvertes et plus créatives" déclare Mme Moussy.

>> Crédits photo : Elise Moussy