Top 10 des insectes rigolos à observer en Isère

Publié par Nature Isère, le 26 avril 2017   2.4k

Xl image005

Nature Isère, espace numérique de découverte et de partage autour de la nature en Isère, vous propose une sélection d’insectes avec des têtes ou des noms rigolos à observer en Isère cet été. Vous voulez en savoir plus ? Rendez-vous sur www.nature-isere.fr !

Agapanthie à pilosité verdâtre

Agapanthie à pilosité verdâtre, nature isèreUn insecte au poil ! L’Agapanthie à pilosité verdâtre a tout le corps recouvert de poils, y compris les ailes faisant office de carapace. En Isère, il est visible dans les jardins humides ou en bordure de forêt, dans les plaines et dans les zones de basses montagnes. Il a été photographié au Touvet par exemple.


Citron

Citron, nature isère

On parle bien d’un insecte ? Le citron est un papillon de 5 à 6 cm, observable de mars à octobre. Il porte ce nom en raison de sa couleur jaune citron. Le citron est présent dans toute la France. On le rencontre fréquemment en Isère.


Caloptéryx splendide

Caloptéryx splendide, nature isèreLe mâle Caloptéryx splendide surprend par les taches sombres présentes sur ses ailes. La femelle, de couleur plus discrète, ne possède pas une telle parure. Commun dans la région, le Caloptéryx splendide est présent en Isère dans les vallées du Rhône, de l’Isère et de la Varèze. Il est aussi présent dans le Nord de l’Isère et dans la réserve du Haut Rhône.



Sympétrum déprimé

Sympétrum déprimé, nature isèreMais pourquoi ? Il ne faut pas ! Le Sympétrum déprimé est une libellule rare en Isère. Elle vole en été près des mares et étangs temporaires où elle se reproduit. Le mâle est rougeâtre tandis que la femelle est plutôt brune.


Agrion à larges pattes

Agrion à larges pattes, nature isèreRegardez-moi dans les yeux ! Le mâle Agrion à larges pattes est bleuté et la femelle est gris-brun. Cette demoiselle est commune au bord des rivières et fleuve en plaine isèroise.


Leucorrhine à gros thorax

Leucorrhine à gros thorax, nature isèreLa Leucorrhine à gros thorax est indicatrice de conditions favorables à d’autres espèces de libellules. On la reconnaît à son thorax rouge sombre et à la tâche jaune vif présente sur son abdomen. Elle n’a été observée qu’au Nord-Ouest de l’Isère : en Isle Crémieux et dans le Bas Dauphiné.


Hanneton commun

Hanneton commun, nature isèreQuel drôle de trogne ! Le Hanneton commun est reconnaissable aux lamelles formant une crête au bout de ses antennes. Le hanneton est commun dans les plaines de l’Isère et jusqu’à 1 500 mètres d’altitude.




Orthétrum réticulé

Orthétrum réticulé, nature isèreL’Orthétrum réticulé est une libellule commune en Isère. Le mâle et la femelle sont très différenciés : le mâle est bleu alors que la femelle est jaune et noire.


Rosalie des Alpes

Rosalie des Alpes, nature isèreQuel joli petit nom ! La Rosalie des Alpes est un insecte bleu et noir appartenant au groupe des coléoptères. Elle se nourrit de bois mort. Vous observez une Rosalie en Isère: passer l'information et entrez vos données sur le site de l'Office pour les insectes et leur environnement.

Cétoine dorée

Cétoine dorée, nature isèreL’adulte peut être aperçu sur les fleurs des jardins (roses, lilas…) et la larve dans le compost car cette-dernière se nourrit des plantes en décomposition. La cétoine dorée est commune en Isère en plaine et jusqu’à 1 500 mètres d’altitude.