Un historien que rien n'arrête

Publié par Romane Chevalier, le 18 mars 2022   660

« La Pierre des Rois », c’est l’histoire vraie d’un historien de notre village, M. Robert Aillaud, qui a mené une enquête pendant plusieurs années, et qui a découvert un véritable trésor…

Robert Aillaud, 76 ans, est natif de Jarrie près de Grenoble. En 1972, il décide de s’installer à Notre Dame de Mésage, petit village non loin de ses repères. Passionné d’histoire, il décide de créer une association en 1991 : “les amis de l’histoire du pays vizillois”. Pendant 20 ans, il est le président de cette association, se concentrant sur Vizille et son célèbre château.

En 2001, alors qu’il visite le Palais des Ducs de Bourgogne, il fait une découverte bouleversante sur la pierre d’albâtre. Arrivé face aux immenses tombeaux de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur, il remarque une série de Pleurants faisant partie de la représentation du cortège funéraire tout autour du tombeau de Philippe le Hardi. Non loin de là se trouve une vitrine renfermant trois de ces Pleurants. Attiré par ces sculptures, il est soudain interpellé par leur description : elles sont en albâtre de Notre Dame de Mésage ! Indigné, il pense : 

Comment ai-je pu passer à côté d’une information aussi précieuse ? Depuis 30 ans que je vis à Notre Dame de Mésage, je n’en ai jamais entendu parler ! Et c’est à plus de 3h de route de chez moi que je le découvre !

Déterminé à en savoir plus, il se rend à l’accueil du Palais des Ducs pour obtenir plus

d’informations. Mais la responsable aimerait justement les compléter à ce sujet. En quête de réponses, il promet de lui remettre un dossier de 20 pages et se lance dans une course effrénée à la découverte de l’Histoire de l’albâtre de Notre Dame de Mésage. 

De lieux en lieux, il fait des découvertes surprenantes : l’albâtre de Notre Dame de Mésage a été acheminé partout en France ! Désireux de transmettre l’histoire de son village, il décide de raconter son aventure et ses découvertes.

En effet, ni les habitants ni les isérois ne connaissent la richesse de Notre Dame de Mésage. Il y a d’ailleurs une confusion : cet albâtre est communément appelé “marbre du Dauphiné”, “de Grenoble” ou “de Vizille”. 

Georges Martin et Philippe Gorgeot, deux normands à qui Robert Aillaud a raconté toutes les péripéties de ses recherches, ont eu la bonne idée d’en faire une bande-dessinée qui relate ses découvertes et témoigne de l’Histoire de cette petite commune, mais également celle du Dauphiné.

Tirée de la véritable expérience de Robert Aillaud et basée sur de véritables recherches scientifiques, cette BD est appuyée de photographies et d'explications authentiques. Mais surtout, elle retrace, non sans humour, l’aventure d’un historien que rien n’arrête, offrant ainsi à tous un réel plaisir de lecture et de multiples rebondissements.