Une tisane et au lit... ou pas ! - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 26 novembre 2021   370

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

La chronique du 25 novembre 2021, par Maëlys Deschaux, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des Médias avec Maëlys Deschaux, assistante de communication en alternance à La Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Maëlys !

Bonjour Nicolas !

Maëlys c’est votre toute première chronique ?

Tout à fait et je suis ravie d’être parmi vous !

Nous aussi ! Alors allons-y Maëlys, de quoi allez-vous nous parler aujourd’hui ?

Eh bien en cette période automnale, on aime bien être au chaud sous son plaid, regarder un petit film et siroter une bonne boisson chaude. Vous voyez de quelle boisson je parle Nicolas ?

Mh laissez-moi deviner… un chocolat chaud ? Ou bien une bonne tisane ?

On garde le chocolat chaud de côté pour les plus gourmands haha ! Mais oui une bonne tisane exactement, rien de mieux que ce remède de grands-mères pour nous accompagner l’hiver, éviter la grippe et nous donner la pêche ! [lire l'article de l'association Infuscience]

Ca je ne vous le fais pas dire ! D’ailleurs nous en famille, on est des amateurs de tisane... et J'imagine que ce remède existe depuis des siècles ?

Oui depuis 5000 ans av. JC ! Les tisanes sont faites à partir de plantes médicinales, autrement dit des plantes qui ont une action bénéfique sur le corps. Ces plantes étaient appelées des « simples » au Moyen-Age en France. Pourquoi ? Tout simplement (sans mauvais jeux de mots) parce que ces mêmes plantes poussent spontanément. Elles représentaient donc un moyen accessible et « simple » de se soigner en l’absence de médecin.

D’ailleurs je ne sais pas si vous le saviez Nicolas, mais Il existe à l’heure actuelle 148 plantes ayant des propriétés médicinales autorisées à la culture en France comme l’Alchémille, l’Eucalyptus, la Vigne rouge… et encore plein d’autres sortes ayant des vertus diverses et variées. Mais il existe des plantes sauvages qui sont difficiles à reconnaître et parmi lesquelles certaines sont toxiques donc il faut bien faire attention !

Si les « simples » sont toujours accessibles, je suis alors curieux de savoir comment on fabrique sa propre tisane ?

Eh bien ça tombe bien, laissez-moi vous expliquer et devenir un as de la tisane ! Pour fabriquer sa propre tisane, il y a trois étapes à suivre.

D’abord, il faut choisir les plantes que l’on veut utiliser dans sa tisane. Bien sûr, évitez d’en choisir 10. 5 suffisent largement !

Ensuite comme les druides, on procède à la récolte !

On récolte les fleurs, les feuilles ou une autre partie de la plante que l’on souhaite utiliser. Par exemple, si on veut cueillir de la mauve, on saisit le dessous de la fleur avec deux doigts et on coupe ! On ne garde pas le pédoncule. Une fois cueillie, on évite de toucher la fleur pour ne pas l’abîmer ni la salir.

Enfin pour garder les propriétés des fleurs, il faut les sécher.

Mais combien de temps dure le séchage ?

Alors il faut compter entre 3 et 5 jours, mais cela dépend de la plante qui sèche, de la météo et de votre installation bien évidemment.

Pour tout vous dire, il y a trois méthodes de séchage :

  • On peut avoir recours aux séchoirs
  • Ou bien au séchage à l’ancienne qui consiste à attacher les plantes en bouquets et à les pencher la tête en bas dans une pièce chaude
  • Et sinon on peut les faire sécher au four à basse température pour ne pas faire disparaître leurs propriétés

La dernière étape est d’éviter la reprise d’humidité, les attaques de mites… et bien sûr la fragilité des plantes séchées ! Il convient donc de les conserver à l’abri de la lumière dans des boîtes, des sachets ou des pots.

Il ne me reste plus qu’à faire chauffer de l’eau et profiter des saisons froides comme il se doit haha ! Et sinon Maëlys, quoi de neuf à La Casemate ?

Eh bien écoutez, demain, toute l’après-midi, nous vous proposons une initiation bricolage pour apprendre à bricoler en toute sécurité et puis jeudi prochain on organise une soirée Open Lab, c’est-à-dire qu’on accueille des makers au Fab Lab de La Casemate pour échanger, partager et valoriser leurs projets.

Bon programme tout ça ! Merci Maëlys de votre venue, je vous dis à bientôt !

Merci à vous Nicolas, à bientôt !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)