Workshop FIBRA #2 - Panier XXL - Tressage aléatoire

Publié par Echosciences Grenoble, le 12 décembre 2019   730

Notre équipe est composée de TRAN Thi Thao et TRINH Ngoc Quan, tous deux architectes au Vietnam.

Concept et démarche

Nous avons pioché le thème : "Panier XXL" et le mot-clé " aléatoire". Nous avons pensé aux lignes du ventre d'une mère. C’est la raison pour laquelle notre projet est nommé "RETOUR - Le retour dans le ventre de Maman".

Les premiers jours ont été consacrés à la phase de recherche de l'idée. Nous avons conçu une petite maquette en osier, puis nous avons créé rapidement la forme souhaitée. 


Nous avons manipulé les matières en fibres, guidés par nos enseignants. Connaître, manier et expérimenter les fibres était un passage nécessaire voire inévitable afin de pouvoir commencer à concrétiser notre volume à partir des croquis, des dessins et des formes.

Les  derniers jours étaient dédiés à la phase de réalisation de notre projet. Nous avons échangé avec les professeurs pour imaginer un procédé de travail efficace. Résultat : une forme ronde qui exprime le ventre de maman, attachée au cadre noir.


Matériaux et techniques

  • Matériaux - Nous avons travaillé la matière osier pour la totalité du projet. L’osier a deux principales qualités : sa capacité à se reproduire facilement par bouturage et sa souplesse. Après avoir établi un plan du projet, nous avons repiqué des boutures, puis les avons dirigées pour obtenir la forme souhaitée. Nous avons utilisé de grands tailles d’osier pour fixer la forme du projet et des plus fines pour couvrir et remplir l’objet.

  • Techniques - Nous avons mis en oeuvre deux techniques principales : le cintrage et le tressage. Tout d’abord, nous avons fixé le cadre à l'aide de bois et de vis pour établir la forme et la manipuler facilement. Ensuite, nous avons suffisamment mouillé les osiers et les avons placés dans le gabarit. Pour remplir la surface de l’objet, nous avons utilisé la technique de tressage aléatoire.
  • Outils - La visseuse est l'outil principal pour effectuer le cintrage. Nous avons utilisé la vis pour fixer les grands osiers au cadre. Les couteaux et ciseaux nous ont permis de découper les osiers.

Déroulé

Jour 1 - La première journée était consacrée à la recherche d'une idée. Rapidement, nous avons pensé au thème du "retour dans le ventre de la mère". Nous souhaitions créer un volume semblable à un ventre, qui porterait une boule. Nous avons dessiné un premier croquis, que vous avons présenté à notre enseignante Milena.


Jour 2 - La deuxième journée, nous avons tenté de réaliser un premier prototype de notre projet. Nous avons essayé de lui donner la forme souhaitée mais les osiers utilisés étaient trop courts et ne nous ont pas permis de créer une forme.


Jour 3 - Nous avons réglé le problème de la veille, grâce au tressage de brins d'osiers. Nous avons choisi 4 brins d'osier principaux pour établir le volume puis nous avons essayé d'en tresser d'autres, mais le rendu n'était pas encore satisfaisant.


Jour 4 - Notre projet commençait doucement à prendre forme, quand nous avons rencontré une nouvelle difficulté : les osiers cassaient quand nous souhaitions les tresser. Après discussion avec Nicolas, nous avons opté pour l'humidification des osiers, avec succès. Nous avons retourné la forme, "la tête en bas" pour finaliser le tressage


Jour 5 - Nous avons tenté de développer notre projet en ajoutant d'autres matériaux, en plaçant une boule dans le volume... pour finalement en rester uniquement à la matière osier, avec le volume pensé dès le départ, mais en travaillant pour le rendre encore plus épais.


// Ce projet porté par l’ENSAG et, en partenariat avec amàco, le DPEA Design pour l’architecture et l’innovation, La Casemate et les Grands Ateliers reçoit le soutien de l’IDEX Université Grenoble Alpes.