Croyances et Santé

Publié par Elisa Pospieszny, le 7 mars 2019   500

Xl stone monument statue finger pray sculpture 664450 pxhere.com

Aujourd’hui  je m’attaque à un sacré sujet : les bienfaits que peuvent apporter les croyances à notre vie. Alors à tous les esprits cartésiens qui me lisent et qui sentent d’ores et déjà leurs poils se hérisser, je vous invite à ouvrir votre esprit aussi grand que vous le pouvez car promis  je vais me concentrer sur des faits scientifiques,  le coté mesurable et quantifiable de la science.

Comme des milliers de chercheurs avant moi, je me suis demandé si les croyances, les religions ou la spiritualité pouvaient avoir de l’influence sur notre corps et sur notre santé.

Je me suis alors plongé dans le livre de Jo Marchant, « Se guérir : Quand l’esprit soigne le corps » s’appuyant sur des découvertes scientifiques mesurant biologiquement l’influence de l’esprit sur le corps !  Jo Marchant est docteure en génétique, en microbiologie médicale, journaliste scientifique et a même été rédactrice en chef au "New Scientist "et à "Nature".

Et je dois bien avouer que son livre a bouleversé la vision très cartésienne que j’avais à l’époque sur la guérison, le lien corps-esprit et l’impact que peut avoir notre manière de penser au quotidien sur notre santé !

Ce qui est assez drôle c’est que pendant très longtemps, et pendant l’Antiquité notamment, on considérait naturellement que le corps et l’esprit allaient de pair et Hippocrate, qui est aujourd’hui considéré comme le père de la médecine pensait même que « la force naturelle de la guérison est en nous ». 

Mais d’où  vient la dissociation corps et esprit ?

Cette césure est généralement attribuée à René Descartes, qui est rappelons-le un mathématicien, un physicien et un philosophe français mais pas du tout un médecin.

Alors oui, les connaissances en médecine et en sciences ont énormément  évolué au cours du temps…  Mais je pense qu’on peut tout de même se demander  si  la médecine moderne ou occidentale ne passe à côté de quelque chose en pensant que le corps est une simple machine à réparer dès que des symptômes apparaissent et que nos pensées, nos croyances n’affectent pas notre santé et n’interviennent pas dans le traitement des maladies

 Dans son livre, Jo Marchant, qui va à la rencontre de médecin, de chercheurs et de patients aborde un point qui m’interpelle au plus profond de moi et m’intrigue : croire en Dieu ou juste croire peut nous aider à guérir.

A guérir ? Comment la science l’explique-t-elle ?  

Il existe beaucoup d’études de scientifiques se penchant sur le sujet. Au début ils pensaient que croire pouvait être assimilé à en effet placebo : un phénomène bénéfique qui permet de soulager des douleurs ou des symptômes en étant simplement persuadé de suivre un traitement efficace. Votre mental  va alors induire des améliorations sur votre organisme. En gros croire que vous faites ce qu’il faut pour vous soigner et aller mieux peut réellement vous aider à guérir.

Mais finalement en creusant un peu plus ils ont commencé à  penser que ça allait bien au-delà de ça. Déjà, prier, comme méditer d’ailleurs  permettrait  de réduire le rythme cardiaque et la pression sanguine du corps ce qui rend donc la personne pratiquante moins stressé et plus détendue.

Les croyances basées sur des valeurs positives d’amour, de compassion et de partage apporterait une meilleure santé émotionnelle et beaucoup d’effets positifs sur le corps comme par exemple un taux plus faible de maladies cardiaques un meilleur fonctionnement du système immunitaire, moins de risque de développer un cancer et j’en passe…   

Finalement peut être qu’un bon équilibre entre spiritualité et science est la clé de la bonne santé  donc croyez en ce que vous voulez, tant que cela vous fait du bien !

{E.P}


Retrouvez cette chronique dans l'émission "Science et croyances" : https://rcf.fr/actualite/scien...

Mes sources pour aller plus loin :

Jo Marchant, SE GUERIR : Quand l'esprit soigne le corps, Flammarion, 2017, 383 pages

Pour les bilingues, titre original : Cure, paru aux éditions Canongate Books Ltd.