Full 5510290600 523429d3bd b

Communauté

Science F(r)ictions

Retour sur le séminaire Science, Fiction et Médiation - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 11 juin 2021   440

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

Retrouvez la chronique du 10 juin 2021, par Kimberly Bonnel, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias avec Kimberly Bonnel, en stage au Media Lab de La Casemate. Kimberly, Bonjour, vous souhaitez nous parler de science-fiction et de médiation. J’ai hâte d’en savoir plus !

Bonjour Nicolas !

Mais Kimberly, au fait, c’est déjà votre dernière chronique.

Eh oui Nicolas, cette belle aventure grenobloise s’achève bientôt pour moi. Mais avant de partir, je voulais être sûre que vous ayez eu connaissance d’un super séminaire qui s’est tenu eu lieu en ligne entre les mois de mars et avril 2021, le séminaire Science, Fiction et Médiation organisé par le Master Communication et Culture Scientifique, ainsi que par la Maison des Sciences de l’Hommes Alpes.

C’est un séminaire qui s’est déroulé en trois séances, et pour chacune d’entre elle un ou une scientifique échangeait avec un ou une auteur de science-fiction sur trois thématiques aux titres qui, j’en suis sûre, vous laisseront rêveur : “dévoiler les astres lointains”, “rencontrer un bestiaire extraterrestre” et “enquêter sur les traces du passé”, de quoi être transporté(e) déjà, dans une autre réalité.

En effet, j’ai envie de partir en voyage intergalactique quand j’entends ça. Mais alors comment faire si on a tout raté ?

Eh bien, déjà les rediffusions des trois séances sont accessibles sur la chaîne Youtube de la Maison des Sciences de l’Homme. Mais en plus de ça, les étudiants et étudiantes du master ont rédigé des articles que vous pouvez retrouver sur Echosciences Grenoble, dans lesquels ils et elles reviennent sur les points soulevés pendant les discussions.

C’est bon à savoir ! Vous n’auriez pas quelques noms d’auteur(e)s et de scientifiques invité(e)s pour nous mettre l’eau à la bouche ?

Du côté des scientifiques, il y a eu Xavier Delfosse, un astronome qui travaille, entre autres, sur l’estimation du nombre de planètes potentiellement habitables dans notre Voie lactée, mais aussi Olivier Bastien, qui s’intéresse à l’adaptabilité de la photosynthèse à d’autres rayonnements que ceux du soleil et enfin Catherine Hänni, chercheuse en paléogénomique. Du côté des auteur(e)s, il y a eu Laurence Suhner, autrice du cycle d’ouvrages “QuanTika”, Sylvie Lainé, autrice de “Les yeux d’Elsa”, mais aussi Franck Thilliez, auteur de “Gataca”.

En effet, ce sont des sujets de recherche palpitants et des pointures du genre.

Oui et les discussions l’ont été tout autant. On y a notamment parlé de la fascination que peuvent susciter les exoplanètes et les formes de vie extraterrestres. Des formes de vie qu’on imagine souvent humanoïdes, nous ressemblant, alors qu’il est bien plus plausible que, s’il existe des formes de vie extraterrestre, celles-ci soient plus proches de la bactérie que de l’humain. Mais aussi de comment la science-fiction interroge la place et le devenir de l’humanité sur Terre et ailleurs.

Et finalement, qu’est-il ressorti de tout ça ?

L’idée globale c’est que fiction et sciences se mélangent très bien. Si la science-fiction donne une image fantasmée de la recherche scientifique, ça n’empêche pas qu’elle puisse créer des vocations, susciter la curiosité et ouvrir des portes. Quand il s’agit de fiction, c’est l’intrigue et la construction des personnages qui doivent primer sur le message scientifique. Mais il arrive aussi que les hypothèses formulées par des auteur(e)s de fiction servent de points de départ à des recherches scientifiques. Et finalement chacun apporte à l’autre.

C’est une belle conclusion. Je vous incite donc à jeter un œil à ces articles. Vous y retrouverez aussi de nombreuses ressources ainsi que des références à des films et des livres, pour prolonger le voyage plus longtemps. Kimberly, merci et bonne continuation à vous alors.

Merci, à vous aussi Nicolas

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)