Full saisonplanete2

Communauté

Une Saison...

Une Story dans les étoiles - raconter collectivement un événement sur Instagram

Publié par Marion Sabourdy, le 17 septembre 2019   640

Xl unestoryetoiles

Piochez une carte-contrainte, explorez le village lunaire, smartphone en main et contribuez à une Story Instagram collaborative ! Tel était le "pitch" de la "Story dans les étoiles", un dispositif participatif proposé par le Média Lab de La Casemate en juillet dernier. Retour sur cette expérience.

Dans le cadre du festival de clôture d’Une saison dans les étoiles, le 20 juillet 2019, le Média Lab de La Casemate a proposé un dispositif participatif, intitulé la “Story dans les étoiles”. Il s’agissait de créer une story instagram collaborative pendant toute la durée de cette journée festive.


La story est restée visible dans l'espace dédié, sur Instagram, pendant 24h. Elle est toujours disponible sur le profil du compte @medialabgre ainsi que dans la vidéo intégrée en bas de l'article. 

Raconter ensemble un événement de culture scientifique

Habitués à capter en direct des événements sur les réseaux sociaux (Maker Faire, Salon Experimenta, Saga Galaxie...), souvent en compagnie de bénévoles, nous cherchons des manières pratiques et décalées d'impliquer également les publics de ces événements, afin qu'ils proposent leur propre regard - sérieux, poétique, pragmatique - en parallèle des messages plus institutionnels...

Lors de la conception de la "story dans les étoiles", nous avions plusieurs objectifs en tête. Tout d'abord, réussir à documenter l’événement de manière fun et collaborative, tout en rendant acteurs les visiteurs et participants de cette journée (du moins celles et ceux qui étaient équipés d’un smartphone et d’un compte Instagram).

Crédit : Jason Howie, Flickr

Ensuite, un autre de nos objectifs était de capitaliser sur l'audience des instagramers, pour inciter leurs amis à venir à l'événement. Nous avions invité quelques "influenceurs" à venir nous rejoindre mais l'objectif était plutôt de donner une résonance locale et familiale à l'événement et non de "faire le buz". 

Enfin, dans la droite ligne des événements du Média Lab, notre dernier souhait était de réussir à "vulgariser" les fonctionnalités des story de l’application Instagram et surtout de présenter des manières différentes de les utiliser, dans un contexte de culture scientifique.

Une story, des étoiles, un mode d'emploi

Pour ce faire, nous avons imaginé un jeu de cartes, accompagné d'une "affiche mode d'emploi", qui étaient disposés sur un des stands du festival. J'étais présente à l'animation de ce dispositif, en pointillé sur toute la journée, lorsque mes autres activités me le permettaient.


L'objectif pour moi était d'accrocher l'attention de possibles utilisateurs de l'appli Instagram et de leur proposer de piocher deux cartes :

  • Une carte "Instagram", pour découvrir le format de leur story
  • Une carte "Thème", pour découvrir le sujet de leur story

Les cartes "Thème" étaient elle-mêmes divisées en trois "niveaux de difficultés", de manière à impliquer le plus de participants possible, des curieux aux passionnés de sciences :

  • Les cartes "Milou" (niveau 1), pour ceux qui voulaient uniquement "fureter" dans le village lunaire à la recherche de belles images, de détails ou de sons intrigants
  • Les cartes "Tintin" (niveau 2), pour les reporters en herbe, qui voulaient raconter ce qui se passe sur les stands et faire témoigner les personnes autour d'eux
  • Les cartes "Professeur Tournesol" (niveau 3), pour les futurs scientifiques, qui veulent partager leurs découvertes scientifiques de la journée, sur la Lune et l'espace

Armés de deux cartes (une "Instagram" et une "Thématique"), les participants étaient invités à se balader dans le village lunaire pour créer au moins une story selon ces deux contraintes. Ils devaient également taguer la story avec le hashtag #StoryEtoiles et mentionner le compte @MediaLabGre, pour que nous puissions relayer leur création. La “story dans les étoiles” est donc composée de ces multiples créations individuelles, postées durant toute la journée et relayées par notre compte.

Cliquez sur l'image pour télécharger la version haute définition de l'affiche


Bien sûr, les visiteurs pouvaient participer à cette expérience en respectant ou non ces contraintes, qui n'étaient finalement qu'un "prétexte" pour les inciter à partager leur vision de l'événement. Nous avons également incité nos collègues et les porteurs de projets de l'événement à poster des story : en amont pour "teaser" l'événement, la veille et le matin pendant l'installation des stands, durant la journée pour communiquer sur l'événement, mettre en avant des stands, partager des informations scientifiques sur la Lune, les coulisses de l’événement ou encore présenter les créations des publics (dessins, textes, petites fusées en bois...).

Focus sur les cartes à piocher

La conception des cartes a été un moment très intéressant. Nous nous sommes interrogés sur ce que les publics seraient à même de partager sur les réseaux sociaux au sujet d'un tel événement. Fallait-il mettre le paquet sur des "photos wouhaou" avec une fusée ou un artefact scientifique esthétique ? Peut-on réellement demander à des publics qui "passent par là" de devenir reporters d'un jour ? N'est-ce pas un peu intimidant de devoir partager des infos scientifiques qu'on ne maîtrise pas forcément, sur un réseau social ? Nous avons fait le pari de la diversité des cartes : dans le lot, les publics allaient bien réussir à trouver leur bonheur, quitte à rester sur des cartes "faciles".

Les cartes "Instagram" étaient les plus faciles à créer : il suffisait de lister les différentes fonctionnalités permises par l'application :

  • Vidéo - Aussi émouvante que celle des premiers pas sur la Lune (attention, format vertical et 15 secondes max… ou en plusieurs Story !)
  • Photo - Safari photo dans le village lunaire (format vertical)
  • Boomerang - Vers l’infini… et retour à l’envoyeur (mini-vidéo en boucle)
  • Selfie ou Portrait - Faites votre star avec ou sans oreilles de lapin
  • Texte - Sortez votre meilleure punchline lunaire
  • Musique - Au clair de la Lune... 
  • Gif - Des lolcats sur la Lune ? 
  • Rewind - Vous tentez un moonwalk ? 
  • Superzoom - Pour discerner les cratères lunaires 
  • Quiz ou Sondage - Sur la Lune et tout ce que ça vous évoque 
  • Posez-moi une question - Pour ceux qui assurent… mais pas besoin d’être astronaute !

Les cartes "Thématique" ont été conçues avec Léa Peillon-Comby, la coordinatrice de l'événement, qui a pu lister les temps forts ou les endroits "visuels" de la journée, afin de créer des cartes assez variées et qui couvraient le maximum de stands.

Les cartes “Milou” :

  • La Lune en mots - Première phrase prononcée à l’alunissage ou poésie des mots scientifiques…
  • Habitants de la Lune - Poètes, sélénites et astronautes, une mosaïque de visages
  • Do it yourself - Fusée, badges ou nourriture de l’espace, les ingénieurs du village lunaire s’activent 
  • Lumière - Du soleil entre les arbres du Jardin des plantes à la Planeterrella 
  • Marchez sur la Lune - Montrez les œuvres créées dans le village lunaire 

Les cartes “Tintin” :

  • Face cachée - Spéculations, fakes et théories diverses 
  • C’était mieux avant ? - Presse d’époque et vidéos d’archives 
  • Breaking news - Vous avez un scoop ? Partagez-le ! 
  • Astronautes, cosmonautes, spationautes - Qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ? 
  • Passeurs de sciences - Focus sur les scientifiques et les médiateurs 

Les cartes “Professeur Tournesol” :

  • Du Soleil à la Lune - Explorez le système solaire avec les astronomes grenoblois
  • De la Terre à la Lune - Calculez les orbites optimales de votre fusée 
  • Décollage imminent - Les fusées sous toutes leurs coutures 
  • Dis donc Jamy ! - Une info sur la Lune qui vous a marqué.e 
  • Phases de la Lune - Du croissant à la pleine Lune, partagez les phases de notre satellite

>> Si vous souhaitez mettre en place un dispositif similaire, n'hésitez pas à vous inspirer / adapter ces cartes. Téléchargez ici les cartes Instagram et les cartes Thématiques

La story en images

Le festival de clôture a accueilli environ 1500 personnes sur la journée, en grande partie des familles avec de jeunes enfants et 16 comptes différents ont participé à la story, dont plusieurs personnes de l'organisation, deux associations de culture scientifique participant à l'événement, un ancien étudiant en communication scientifique, un des animateurs du compte @igersgrenoble particulièrement actif localement, plusieurs "curieux", un compte autour du tourisme et du "lifestyle" local ainsi qu'une participante à distance (pro de la culture scientifique elle aussi) ! Un résultat somme toute modeste - c'était une première tentative - mais des story à chaque fois très bien réalisées !

Découvrez la story dans la vidéo ci-dessous :


Un bilan positif

Cette expérience nous permet de tirer un premier bilan de ce dispositif. Il semble être un outil intéressant pour inciter les publics à participer au "storytelling" d'un événement. En revanche, pour gagner en efficacité, il faut absolument allouer une personne à temps plein sur l'animation du stand, ce qui n'était pas le cas ce jour-là et le nombre de participants s'en ressent.

Le dispositif aurait également gagné à être placé sur l'espace d'accueil du festival et non sur l'un des stands. Il y a sans doute eu confusion, de la part du public, avec les autres projets présentés sur ce stand. 

Dans le cas d'un événement d'une ampleur plus importante, il serait envisageable d'inviter spécifiquement plusieurs utilisateurs d'Instagram, soit des amateurs de sciences, soit des "influenceurs" généralistes qui pourraient trouver intéressant de varier un peu de leurs posts habituels (ou bien sûr un mélange des deux) ! Et pourquoi pas coupler ce jeu à un concours de la meilleure story, pour ajouter un brin de compétition et convaincre ceux qui hésiteraient encore à participer !

Un tel petit jeu de cartes pourrait être "détourné" à des fins pédagogiques et ainsi être utilisé avec un groupe de bénévoles ou d'étudiants mobilisés sur la captation en direct d'un événement. L'objectif : leur montrer la diversité des formats qu'ils ont à créer lors de l'événement. Cela leur permettrait de ne pas produire des contenus "monotones" (par ex. systématiquement des photos ou uniquement des "boomerang"). 

Enfin, le dispositif peut bien sûr être décliné pour d'autres réseaux sociaux et d'autres événements, en modifiant les intitulés des cartes.

N'hésitez pas à me tenir au courant si vous mettez en place un dispositif similaire ;-)

>> Pour aller plus loin : découvrez les autres actions du Media Lab dans ce dossier