VOYAGE EN ÉGALAND - Sensibiliser par l'imaginaire

Publié par Louise Nguyen, le 3 décembre 2021   270

Xl capture d %c3%a9cran 2021 12 03 %c3%a0 15.42.47

 réalisé par Oriane, Joris, Mehdi et Louise, étudiant·es à l'IEP de Grenoble, dans le cadre du cours de Média-Lab (Laura schlenker) 

L’aventure Égaland a débuté le 16 septembre lors de la visite du Média-Lab de la CaseMat de Grenoble. Pour la majorité des membres de notre groupe (Oriane, Joris, Mehdi et Louise), qui n’était pas encore formé à ce moment, nous n’avions jamais entendu parler de ce type de lieu ! 

Cette journée a donc été une phase d’inspiration pour tous·tes, quant au dispositifs et outils qui existaient et aux manières de travailler et de créer un projet de toute pièce. 

Cette même journée a continué sur le brief de la commande pendant notre cours de Média-Lab : la Maison de l’Égalité Femmes-Hommes de Grenoble. Et oui, nous avions un réel commanditaire avec une vraie problématique : le projet était bien concret ! 

Lucie Carenza, chargée de mission s’est donc rendue dans les locaux de l’IEP de Grenoble afin de nous présenter les missions, travaux et valeurs de l’organisme. À travers son intervention nous avons identifié plusieurs contraintes : les faibles moyens humains en terme de temps à accorder à la communication ; le budget limité ; et le ton à adopter. En effet, la Maison de l’Egalité Femmes-Hommes est un service de la Métropole de Grenoble et donc une structure publique : notre projet devra informer, sensibiliser sans rentrer dans une forme de militantisme. 

Un temps d’échange et de questions était permis ce qui nous a aidé à affiner la problématique : Comment la Maison pour l’Egalité Femmes-Hommes pourrait se raconter sur les réseaux sociaux, pour mieux toucher les nouveaux publics à capter ? 

SENSIBILISER PAR L’IMAGINAIRE 

Les besoins et surtout les moyens du commanditaire étant identifiés , nous avons entamé la deuxième phase : le laboratoire de conception, le 27 septembre. Nous nous sommes rapidement retrouvé·e·s tous les 4, poussé·e·s par une envie commune : travailler autour de l’utopie. C’est au cours de cette séance de réflexion que notre ligne directrice a été fixée : sensibiliser par l’imaginaire ! 

Mise en groupes

VOYAGE EN ÉGALAND

Notre concept ? Une bande-dessinée sur Instagram mettant en scène Camille, personnage ayant vécu en France toute sa vie qui part pour un temps en Égaland, société utopiste et ultra-égalitaire. 

I·el raconte dans différents posts, des carrousels de 3 à 4 images sur son compte Instagram qui lui sert de journal, son quotidien dans cette société utopiste et ultra-égalitaire. 

Camille nous invite alors dans cet univers utopique à ses yeux, nous fait découvrir les mœurs et les coutumes des habitants, et nous pousse à nous remettre en question au travers de son regard et le chemin à parcourir pour que la France ressemble un jour un peu plus à l’Égaland. 

C’est à travers les yeux de Camille que le lecteur brodera ses propres pistes de réflexion. Personnage adolescent, un peu tête en l’air, souriant, curieux, se retrouve facilement dans des situations drôles, étranges, gênantes, parfois les trois à la fois : un personnage touchant qui permet l’identification de notre cible des 13-25 ans ! S’appuyant à la fois sur des faits d’actualités détournés, mais aussi des réalités quotidiennes, chacun·e pourra se sentir concerné·e.

Moodboard de l'univers

ÉGALAND EN IMAGES ! 

Il fallait désormais s’atteler à la phase de production : nous avons réparti équitablement les tâches suivant les envies de chacun·e. 

Tandis que Joris, Mehdi ont développé l’univers, Louise s’est chargée de scénariser plusieurs planches de BD correspondant aux situations que Camille pourrait rencontrer. Enfin, pour la dernière étape de la conception Oriane a donné vie à Égaland grâce à ses talents de dessinatrice.

Dans un univers pop, coloré, aux formes arrondies, Camille célébrera l’anniversaire de la loi congé parentalité, se rendra dans des magasins de jouets non genrés, sera sensibilisée sur l’endométriose… 

Phase de production 

ET APRÈS ? 

Nous avons présenté un projet clés en mains à Lucie Carenza, qui a découvert nos projets lors de la soutenance, le 25 Novembre. 

Nous souhaitions délivrer une solution simple d’utilisation qui ne nécessite pas beaucoup de budget et de temps : nous avons évalué le coût de 50 planches réalisées par un·e dessinateur·ice en Freelance, et avons mis en ligne la Bible de notre univers ainsi que nos scénarios.

La Maison de l’égalité Femmes-Hommes n’aura plus qu’à récupérer ces planches de BD numérique et à les publier à raison d’une fois par semaine sur leur compte Instagram ! 

Et vous, qu’aimeriez vous voir à Égaland ? 

Prototype planche 1

Prototype planche 2

Prototype planche 3

Mehdi Benjelloun, Oriane Amstoutz, Joris Duesserre et Louise Nguyen