Le climat change au Lautaret… et ça se voit !

Lg station alpine joseph fourier   projet ocel   science et  ducation 3

Des glaciers qui reculent à vue d’œil ! Des forêts qui partent à l’assaut des pentes ! Des plantes qui cherchent refuge sur des sommets escarpés pour survivre et d’autres qui profitent de l’abandon des cultures !

Les manifestations des changements globaux sont multiples et variées et d’ores et déjà visibles partout autour de nous. Le col du Lautaret est un site qui se prête particulièrement bien à ces observations : c’est dans le but de sensibiliser le plus grand nombre que nous avons développé un projet pédagogique innovant au cœur du jardin botanique alpin du Lautaret.

Perché à 2 100 m d’altitude, face au massif de la Meije, ce jardin botanique fait partie de la station alpine Joseph Fourier de l’Université Grenoble Alpes qui bénéficie du soutien du centre national de la recherche scientifique (CNRS) et du programme investissement d’avenir analyse et expérimentation sur les écosystèmes 2012-20. Cette station mène de front une double mission de recherche et d’éducation grâce au jardin botanique. Ce Jardin, fondé il y a plus de cent ans, présente à un public toujours plus nombreux la flore des montagnes du monde entier.

Notre projet

Nous voulons partager avec le plus grand nombre les travaux des scientifiques, et en particulier ceux qui concernent la biodiversité et la fragilité des milieux d'altitude face aux changements globaux.

Notre projet s'articule autour d'un parcours permanent au coeur du Jardin, qui expose de manière pédagogique les différents changements induits par les bouleversements climatiques actuels. Des panneaux d’exposition présentent les observations de terrain réalisées par les chercheurs, qui sont reliées à des données accessibles par des moyens multimédia. L'exposition sera accessible à tous, puisque aménagée le long d'un parcours de 800 mètres en cours d'achèvement utilisable par les personnes présentant des déficiences motrices mais également par des personnes âgées, ou des familles avec des enfants en bas âge.

>> Plus d'infos sur la page du projet sur le site Kocoriko