Comment les collèges et lycées Français peuvent-ils éduquer à l’anatomie de l’appareil génital et à l’importance du plaisir féminin ?

Publié par Simon Teyssier, le 21 avril 2020   570

Xl clitoris

Le point sur l’éducation sexuelle aujourd’hui :

L’éducation sexuelle, depuis son intégration dans le programme scolaire français, contribue à répondre aux questions de santé, de prévention, de législation et vise aujourd’hui à aider le développement personnel de la jeunesse.

Cependant, depuis plusieurs années les spécialistes remarquent l’absence de certains sujets d’études sur l’appareil génital féminin, et plus précisément sur le clitoris, dans les enseignements et manuels scolaires distribués aux collégiens et lycéens. 

De plus, le programme n’est parfois pas enseigné selon les mêmes codes dans les différents établissements et formations choisis par les étudiants. Effectivement, les étudiants en filière scientifique ou spécialisée dans le domaine sanitaire sont par nécessité beaucoup plus informés sur le sujet. Cependant, ce sujet est important pour chaque individu quelque soit son orientation scolaire ou professionnelle.

Nous verrons donc dans cet article, comment les collèges et lycées Français peuvent-ils mieux éduquer à l’anatomie de l’appareil génital et à l’importance du plaisir féminin.

Tout d’abord, nous verrons quels sont les points faibles du système éducatif actuel sur ce sujet. Puis nous présenterons les premières démarches des spécialistes, des professeurs et du gouvernement. Enfin nous étudierons les réelles décisions et mises en place par les différents acteurs.


Un trop grand nombre de problèmes sur le sujet en France

Le problème majeur est le manque d’informations mises à disposition. Il n’existe qu’un seul manuel scolaire qui montre un clitoris correctement schématisé. En effet les éditions Magnard ont sauté le pas en 2017. Mais les autres éditeurs de livres scolaires n’ont pas changé leurs représentations du clitoris et de l’appareil génital féminin, il y a pourtant 7 autres éditeurs (Belin, Bordas, Didier, Hachette, Hatier, Lelivrescolaire et Nathan). Chez ces éditeurs, avant 2019, le clitoris et l’appareil génital sont toujours représentés à part, et le clitoris n’est représenté qu’en partie. En effet, le clitoris mesure en moyenne 10 centimètres mais seulement le gland (partie externe) est représenté, soit 1 centimètre de sa surface. Parfois il n’est pas représenté du tout. Pourtant, pour les hommes, le pénis est toujours bien représenté et entier. Depuis 2019, trois manuels de plus ont fait des changements, mais ça ne représente que la moitié des éditeurs.



Appareil génital féminin avec un clitoris bien représenté (Magnard).



Appareil génital féminin avec un clitoris mal représenté (Lelivrescolaire).


Un autre problème soulevé : trop peu d'indications et de règles données par le gouvernement. En effet, les professeurs ont une grande liberté sur le programme. Certains d’entre eux peuvent donc décider que l'éducation sexuelle n’est pas un sujet important et le traiter succinctement, en enlevant, notamment la partie sur le plaisir féminin et sur le fonctionnement complet de l’appareil génital féminin. Bien que le gouvernement présente tous les bienfaits de l’éducation sexuelle, il ne donne pas d’indications sur comment la mettre en place et sur une obligation de la dispenser.

D’autres pays d’Europe sont bien plus avancés sur le sujet. En Belgique, par exemple, dès la fin de la primaire la question est abordée. Depuis 2012 c’est une matière obligatoire au programme pour ces cours, les professeurs sont accompagnés d’animateurs du planning familial. En Allemagne également, les élèves ont des cours d’éducation sexuelle à partir de 12 ans. Mais la France n’est pas le plus mauvais élève en Europe. En effet, en Angleterre l’éducation sexuelle est interdite avant 16 ans. Au Portugal et en Italie l’éducation sexuelle est donnée par des hommes d’église. Et ces manques dans ces trois pays se reflètent au taux de rapports sexuels non protégés, 43 % en Angleterre et 39 % en Italie.      


Premières constatations des spécialistes (professeurs et scientifiques), quels sont les travaux réalisés aujourd’hui ? Quels progrès ?

En 2018, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, veut faire appliquer une loi rendant obligatoire les cours d’éducation sexuelle. Les thèmes abordés seront la contraception, les maladies sexuellement transmissibles, la puberté ou encore les préjugés sexistes et homophobes. On remarque que le plaisir n’est toujours pas instauré dans le programme.

Le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer veut intégrer les notions de respect d'autrui et de connaissance de son corps à ces cours. Mais qu’entend-il par “connaissance de son corps”? Le plaisir? C’est assez vague..

Selon l’article du code de l'éducation daté du 4 juillet 2001, il est prévu 3 séances annuelles d’information et d’éducation à la sexualité de la primaire au lycée. 

Mais il n’y a pas de programme prédéfini. Et, bien que ce soit obligatoire, ces séances sont  très largement “oubliées” dans les établissements scolaires. C’est une conséquence importante car elle entraîne une désinformation. En effet, les adolescents vont chercher les informations qui les intéressent sur les réseaux sociaux et sur internet en général, avec un risque de trouver de fausses informations. 

La loi Schiappa veut rendre obligatoire la "sensibilisation des personnels enseignants aux violences sexistes et sexuelles et à la formation au respect du non-consentement." Mais encore peu d’enseignants (surtout en primaire) “osent” enseigner et sensibiliser à ce sujet. Encore trop de tabous ?

Dans ce nouveau projet d’éducation, Marlène Schiappa souhaite répartir le programme de la façon suivante:

Pour les classes de primaire seront abordées les notions de consentement, de respect de l’autre et l’égalité hommes/femmes. Le premier but en primaire est de travailler sur les préjugés et d’ouvrir le dialogue.

Au Collège et au Lycée, des intervenants spécialisés ou des professeurs formés interviendront. Les sujets se rapportant à la biologie, au psychoaffectif et au social seront abordés. Le but premier est d’inviter l’élève au dialogue.

De très nombreux progrès restent à faire. En effet, en 2016, une enquête a été réalisée par le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE). Et on constate que 25 % des écoles élémentaires, 11 % des lycées et 4 % des collèges affirment n’avoir communiquer d’aucune façon sur l’éducation sexuelle.

On remarque aussi que 53 % des filles de 13 ans savent représenter le sexe masculin alors que 84 % d’entre elles ne savent pas de quelle façon représenter le sexe féminin. Aussi, une adolescente de 15 ans sur quatre ignore qu'elle possède un clitoris.

Pour pallier à ce manque évident d’information sur la sexualité de la part des établissements scolaires et de l’enseignement en général, de nouveaux acteurs entre en jeu.

En effet, constatant que le clitoris était absent de la représentation de l'appareil génital féminin de la majorité des livres de SVT, la chercheuse indépendante Odile Fillod créé en 2016 un modèle 3D du clitoris qui est téléchargeable en ligne et donc mis à disposition des professeurs : « Connaître le clitoris permet de comprendre qu’il n’y a pas deux sexes fondamentalement différents, l’organe sexuel féminin est le clitoris et non le vagin, et il est homologue au pénis sur tous les plans. » indique Odile Fillod.

Aussi, avec les réseaux sociaux, de nouveaux acteurs apparaissent. Des comptes instagram et youtube notamment, parlent de sexualité aux jeunes et répondent à leurs questions sans tabous.

Bien que ces nouveaux moyens se mettent en place en dehors des établissements scolaires, l’enseignement de la sexualité n’avance pas assez vite et restent un problème majeur dans les collèges et lycées en France.


Actuellement, on en est où ? Qu’est ce qui a été mis en place ? 

Pour commencer, la question de la Nécessité de l'enseignement du clitoris dans les programmes scolaires a été évoquée au Sénat le 28/03/2019 par Laurence Rossignol (Vice-Présidente de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes). Selon la réponse du ministre de l'agriculture et de l'alimentation, prenant la parole à la place du ministre de l’éducation et de la jeunesse (Jean-Michel Blanquer) ne pouvant pas être présent, les établissements et les professeurs resteront libres d’enseigner librement à ce sujet et d’imposer le manuel scolaire de leur choix. Cette affirmation fût plus tard expliquée au travers d’un courrier rédigé par le ministère de l'éducation nationale répondant de nouveau à cette même demande, cette fois de la part de la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes. Sans surprise, le gouvernement rejette sur les éditeurs toute responsabilité du manque de l’enseignement correct du clitoris. Autrement dit, aucune solution à ce problème ne compte être apportée par le gouvernement.

Fort heureusement, en parallèle, dans l’année 2019, à l’occasion de la refonte des programmes de seconde et première, cinq livres de SVT sur sept représentaient enfin l’organe sexuel féminin de façon complète. Nathan, Magnard, Bordas, Hatier et Le Livre scolaire sont les 5 éditeurs dont il est question. Cette décision ne vient donc en aucun cas du gouvernement Français. Les éditeurs ont effectivement exprimé qu’il leur “semblait indispensable de le représenter en entier”. Leur volonté fût “de coller aux programmes officiels tout en suivant l’évolution des mentalités à ce propos”.

 

Finalement, qui va faire bouger les choses ? 

Pour répondre à cette question et finir par une courte conclusion, le progrès de l'éducation sexuelle féminine dépend encore aujourd’hui uniquement des initiatives de certains professionnels (professeurs, scientifiques, …) et de certains éditeurs. Cet enseignement n’est donc toujours pas équitable sur le territoire à cause de la décision du gouvernement de ne pas s’imposer dans ce sujet. 


Bonus : Une vidéo expliquant très bien la fonction du clitoris : https://journal.ccas.fr/anatomie-du-clitoris-en-classe-les-filles-sont-souvent-scandalisees-dapprendre-que-le-manuel-est-faux/ 

Co-auteurs : Gallay Alexandra - Sigoure Mathilde - Teyssier Simon


Bibliographie :

ANON. Éducation à la sexualité - Les enjeux de l’éducation à la sexualité - Éduscol, 2018. Eduscol [en ligne].  Disponible à l’adresse : https://eduscol.education.fr/cid46864/les-enjeux-de-l-education -a-la-sexualite.html. [Consulté le 6 avril 2020].

ANON. L’éducation sexuelle, matière obligatoire. In : couplesfamilles.be [en ligne]. 2013. Disponible sur : https://www.couplesfamilles.be/index.php?option=com_content&view=article&id=299: leducation-sexuelle-matiere-obligatoire&catid=6&Itemid=108. [Consulté le 7 avril 2020].

ANON. Nécessité de l’enseignement du clitoris dans les programmes scolaires - Sénat, 2019. senat [en ligne].  Disponible à l’adresse : https://www.senat.fr/questions/base/2019/qSEQ19030718S.html. [Consulté le 6 avril 2020].

BENHAIEM, Annabel. Le premier manuel de SVT à représenter correctement le clitoris fait sa rentrée. In : Le Huffington Post [en ligne]. 31 août 2017. Disponible sur : https://www.huffingtonpost.fr/2017/08/31/a-la-rentree-2017-seul-un-manuel-de-svt-sur-huit-represente-correctement-le-clitoris-et-cest-une-premiere_a_23192085/. [Consulté le 30 mars 2020]. 

BFM TV. Le clitoris pour la 1ère fois correctement représenté dans un livre de SVT. In : news.yahoo.com [en ligne]. 31 août 2017. Disponible sur : https://fr.news.yahoo.com/ sexe-f%C3%A9minin-1%C3%A8re-fois-correctement-075930594.html. [Consulté le 8 avril 2020].

CAMBIER, Claire. Cours d'éducation sexuelle en primaire : qu'apprend-on (vraiment) aux enfants ? lci.fr [en ligne]. 30 août 2019. Disponible à l’adresse: https://www.lci.fr/ societe/cours-d-education-sexuelle-en-primaire-qu-apprend-on-vraiment-aux-enfants-2096982.html. [Consulté le 25 mars 2020].

CASTRO, Monique. Anatomie du clitoris : “En classe, les filles sont souvent scandalisées d’apprendre que le manuel est faux”. In : Le Journal des Activités Sociales de l’énergie [en ligne]. 3 octobre 2018. Disponible sur : https://journal.ccas.fr/anatomie-du-clitoris-en-classe-les-filles-sont-souvent- scandalisees-dapprendre-que-le-manuel-est-faux/.  [Consulté le 30 mars 2020].

DUSSEAULX, Anne-Charlotte. Education sexuelle à l'école : ce que vont apprendre nos enfants. lejdd.fr [en ligne]. 6 septembre 2018. Disponible à l’adresse: https://www.lejdd.fr /Societe/Education/education-sexuelle-a-lecole-ce-que-vont-apprendre-nos-enfants-3748817. [Consulté le 28 mars 2020].

 

KHENICHE, Ouafia. Éducation sexuelle : ce qui est vraiment enseigné à vos enfants. franceinter.fr [en ligne]. 3 septembre 2018. Disponible à l’adresse: https://www.franceinter.fr /societe/education-sexuelle-ce-qui-est-vraiment-enseigne-a-vos-enfants. [Consulté le 1 avril 2020].

 

LE BRETON, MARINE. Le clitoris n’est pas dans les manuels scolaires? Le ministère de l’Éducation rejette la faute sur les éditeurs | Le Huffington Post LIFE. huffpost [en ligne]. 17 juillet 2019. Disponible à l’adresse : https://www.huffingtonpost.fr/entry/clitoris-manuels-scolaires-ministere- education-ressort-editeurs_fr_5d2eefa3e4b02fd71ddcfa95. [Consulté le 6 avril 2020]. 

LELIVRESCOLAIRE. Comment fonctionne l'appareil reproducteur féminin ?. In : lelivrescolaire.fr [en ligne]. 2019. Disponible sur : https://www.lelivrescolaire.fr/manuel/1887234/svt- 5e-2017/chapitre/1887363/la-production-des-cellules-reproductrices/page/1888573/comment-fonctionne-l-appreil-reproducteur-feminin-/lecon. [Consulté le 8 avril 2020].

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA JEUNESSE. Éducation à la sexualité. In : Education.gouv.fr [en ligne]. Disponible sur : https://www.education.gouv.fr/ education-la-sexualite-1814. [Consulté le 4 avril 2020].

SPRIMONT, Diane. ENQUÊTE - Que sont devenus les cours d’éducation sexuelle obligatoires inscrits dans la loi en 2001 ? franceinter.fr [en ligne]. 20 novembre 2019. Disponible à l’adresse: https://www.franceinter.fr/societe/que-sont-devenus-les-cours-d-education-sexuelle-obligatoires-inscrits-dans-la-loi-en-2001. [Consulté le 5 avril 2020].

TESSIER, Côme. L’éducation sexuelle des jeunes en Europe. In : Studyrama.com [en ligne]. 21 février 2013. Disponible à sur : https://www.studyrama.com/vie-etudiante/sante-se-proteger/ sexualite-et-contraception/l-education-sexuelle-des-jeunes-en-europe-89677. [Consulté le 7 avril 2020].

THOMAS, Marlène. Education : le clitoris passe en mode manuels. Libération.fr [en ligne]. 31 octobre 2019.  Disponible à l’adresse : https://www.liberation.fr/futurs/2019/10/31/education-le-clitoris -passe-en-mode-manuels_1760869. [Consulté le 6 avril 2020].