Cordées de la réussite UGA : les lycéens se préparent au grand oral

Publié par L'Ouvre-Boîte - Université Grenoble Alpes, le 4 juin 2021   360

Xl 3d3a0cdb ee98 449c a205 04f7eb4b26c1bis

Cette année, une nouvelle épreuve à fait son apparition au baccalauréat : le grand oral. Pour se préparer à ce nouvel exercice, environ 80 élèves de terminale des lycées Argouges, Mounier et Vaucanson ont pu bénéficier, dans le cadre du dispositif Cordées de la réussite “Réussir en science” de l’Université Grenoble Alpes, de plusieurs actions de sensibilisation à la prise de parole en public. Ils ont notamment suivi des ateliers d’entraînement avec Ludovic Lecordier de Spontanez-vous, et ont eu l’opportunité de rencontrer des doctorants ayant participé au concours Ma Thèse en 180 secondes.

Prendre la parole en public, ça s’apprend !

La nouvelle épreuve du Grand oral s’inscrit dans la réforme du lycée et du baccalauréat. Il s’agit pour les élèves de terminale de choisir deux problématiques liées à leurs spécialités (et donc en sciences pour certains) , et de préparer des réponses argumentées pendant leur année scolaire. Le jour de l’épreuve, ils présentent l’un de ces deux questions devant un jury puis participent à un échange avec ce dernier, avant d’aborder leur projet professionnel. Une partie de la notation est liée aux arguments et connaissances développés pendant l’épreuve, et une autre à la prise de parole et aux qualités oratoires de l’élève.

C’est pour accompagner les lycéens dans la préparation de cet exercice, mais aussi plus largement pour toutes leurs prises de paroles futures, dans le cadre de leurs études ou de leur vie professionnelle, que les ateliers de prise de parole en public avec Ludovic Lecordier ont été mis en place. Sur la base du volontariat, une quinzaine d’élèves de chaque lycée ont participé à trois ateliers de 2h.


Voici quelques conseils relevés lors de ces séances :

  • Se mettre en mouvement : chaque atelier a débuté par un rapide échauffement. En effet, il ne faut pas oublier que la prise de parole est aussi un exercice physique ! Il est donc important de mettre son corps en mouvement avant de commencer.

  • Trouver sa voix : bien sur avant une prise de parole en public, il est indispensable de préparer sa voix ! Les élèves ont appris à échauffer leurs cordes vocales, afin de mieux adapter le volume / ton de leur voix par la suite. Ils ont également travaillé leur articulation, essentielle pour que le public comprenne le message (et cela est d'autant plus vrai actuellement avec le port du masque). Pour ce faire, ils se sont entraînés à répéter des phrases telles que "un dragon gradé dégrade un gradé dragon" ou encore, pour les plus aguerris "Dis-moi gros gras grand grain d’orge, quand te dégros-gras-grand-grain-d’orgeras-tu ? Je me dégros-gras-grand-grain-d’orgerai, quand tous les gros gras grains d’orge se seront dégros-gras-grand-grain- d'orgé".

  • Etablir le contact avec son public : il est important de savoir s'adapter à la taille de son public (on ne parle pas de la même manière devant un petit groupe et devant un amphithéâtre de 500 personnes), et d’établir une connexion avec ce dernier, à la fois par le regard mais aussi par le discours. Il ne faut pas hésiter à mettre de “soi” dans sa présentation et à s’impliquer dans son sujet, en parlant à la première personne (“je vais vous parler de...”, plutôt que “nous allons parler de…”) et en partageant quelques expériences personnelles par exemple.

  • Gérer son stress et se faire confiance :  difficile de parler du baccalauréat et du grand oral sans évoquer le stress de l’examen. Tout au long des ateliers, les élèves ont pu recevoir quelques conseils et astuces pour gérer leur stress avant leur présentation (écouter de la musique, se mettre en mouvement, faire des exercices de respiration…). La question du droit à l’erreur a également été abordée : il est tout à fait normal de pouvoir se tromper. L’important est de ne pas rester focalisé sur une éventuelle erreur pendant la présentation, et de maintenir le cap quoi qu’il arrive ! Le temps d’échange avec le jury peut aussi permettre de revenir sur l’erreur en question pour la corriger ou apporter des compléments d’information.

On partage également quelques retours d'élèves, à l'issue des ateliers !

 J’ai trouvé l’atelier très complet et très dynamique. Les 3 séances passent vite et il est difficile d’aborder tous les éléments d’un travail oral, mais cela m'a déjà beaucoup apporté - Anonyme
Ça m'a beaucoup aidée pour la prise de parole en public, ça m’a permis d’être un peu moins gênée devant les gens et de me donner plus de confiance - Donatella
 Ça va beaucoup me servir maintenant et pour plus tard ça m’a permis de trouver des méthode pour être moins stressé et avoir une prise de parole plus fluide, parler plus fort, être moins gêné devant les autres - Dorine

Retours d'expériences avec les doctorants ayant participé au concours MT180

En complément des ateliers de prise de parole en public, les lycéens ont pu rencontrer des doctorants de l'Université Grenoble Alpes ayant participé à l'édition 2021 du concours "Ma thèse en 180 secondes". Il s'agit d'un concours de vulgarisation scientifique, qui permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, à un large public et diversifié, en moins de 3min.

Après avoir visionné une partie du replay de la finale régionale (disponible sur Youtube), les lycéens ont accueillis 2 ou 3 doctorants, pour discuter de leur expérience du concours (de la préparation jusqu'au jour J !), mais aussi plus largement de leurs recherches, de leur parcours et du diplôme du doctorat.


Un grand merci à Clara Aimar (3SR), Maud Troupinon (Braintech et Ecrins Therapeutics), Sacha Hodencq (G2Elab), Camille Brunet (TIMC), Claudia Teran Escobar (SENS et Pacte), Raphaël Lachello (LARHRA) et Maribel Touron (CEA-Liten) pour ces moments d’échanges avec les élèves !



Cet article a été co-rédigé par Clémentine Martin, étudiante en Master 1 Communication et culture scientifiques et techniques et par Sandy Aupetit, chargée de médiation scientifique à la Direction de la culture et de la culture scientifique de l'Université Grenoble Alpes.