Yoga - Annecy : l'eau en commun

Publié par L'Ouvre-Boîte - Université Grenoble Alpes, le 6 juillet 2021   260

Xl dscn6909b

Cette année, les élèves de 5ème suivant l'option "Croix-rouge" au Collège Raoul Blanchard à Annecy se sont intéressés à une ressource précieuse pour notre planète : l'eau. Ce projet, associé à une correspondance avec une école située dans le Haut-Niger, a été lauréat du Fonds Vittorio Luzzati en 2020/2021. Leur enseignant Stéphane Bouvier revient sur les temps forts du projet.

Yoga est un petit village au cœur du désert de l'Aïr au Niger. Comme dans toute région désertique, l'eau y est une ressource précieuse. Le projet mené cette année est né d'une rencontre avec Christel Pernet, présidente de l'association "Les puits du désert". Cette association a déjà foré plus de 300 puits au Niger, et plus particulièrement celui du village de Yoga. Aussi, l'idée de faire partager son expérience à nos élèves a germé et le thème de l'eau a été une évidence. Les objectifs de ce projet étaient multiples :

  • Poursuivre nos activités d’éducation au développement durable
  • Engager les élèves dans la démarche scientifique, à travers l’expérimentation
  • Développer l’esprit critique, en permettant aux élèves d’échanger, argumenter et débattre, pour élaborer des réponses collectives à différentes échelles.
  • Favoriser la curiosité, la créativité et l’autonomie
  • Faire prendre conscience aux élèves de l'importance de l'eau comme ressource

Afin d'atteindre ces objectifs, plusieurs étapes ont été franchies :

En géographie, les élèves ont découvert la culture touareg et leur mode de vie. Ils ont ainsi pu mettre en évidence l'importance de l'eau et sa rareté. La logique implacable de ces régions dans lesquelles les enfants ne sont que très peu scolarisés car ils sont de corvée d'eau a été très marquante pour nos élèves, tout autant que la comparaison des consommations d'eau dans le monde.

La préciosité de cette ressource ne faisant plus de doute, les élèves ont alors voulu en savoir plus et ils ont pu rencontrer - à distance - deux scientifiques de l'Université Grenoble Alpes : Jean-Pierre Vandervaere (enseignant-chercheur) et Guillaume Chagnaud (doctorant), qui travaillent tous les deux au sein l'équipe PHyREV (Processus Hydrologiques et Ressources en Eau Vulnérables) de l'Institut des Géosciences de l'Environnement. Les échanges ont été d'une très grande richesse et ils ont permis aux élèves d'avoir des réponses précises à leurs questions qui dépassaient largement le cadre du projet.

Rencontre en visio avec Guillaume Chagnaud et Jean-Pierre Vandervaere


Enfin, pour la dernière phase de ce projet, nous avons fait forer un puits dans notre jardin  pédagogique*, symbole de l'échange que nous menons avec le Niger.

Le puits construit au cœur du jardin pédagogique


A côté de ce puits, les élèves ont réalisé un panneau explicatif de leur projet, tout en mettant l'accent sur l'importance de l'eau. L'eau puisée dans notre puits a été analysée, principalement au niveau de la potabilité mais aussi de sa composition afin de la comparer avec d'autres eaux.

Le panneau réalisé par les élèves, installé dans le jardin pédagogique





* Le jardin pédagogique du collège Raoul Blanchard a été créé à l'occasion du projet "Semer les sciences", également lauréat du Fonds Vittorio Luzzati en 2018 - 2019. Vous pouvez découvrir ce projet à travers deux autres articles : "Semer les sciences" : des collégiens découvrent les plantes médicinales du Jardin Dominique Villars ! et "Semer les sciences" : inauguration du jardin Serge Krivobok au Collège Raoul Blanchard !