Inmédiats : des laboratoires ouverts pour s'approprier les sciences et les innovations

Publié par Laurent Chicoineau, le 3 décembre 2012   2.3k

Xl une inmediats

Innovation, médiation, territoires, telle est la signification d’INMEDIATS, grand projet de mutation de la culture scientifique. Les porteurs du programme INMEDIATS se réunissent à Grenoble le 6 décembre prochain, pour faire un premier point d’étape et ouvrir leur processus à toute collaboration.

Lauréat des Investissements d’Avenir, le programme INMEDIATS est porté par une alliance de six centres de culture scientifique (Cap Sciences à Bordeaux, Science Animation à Toulouse, Espace des sciences à Rennes, La Casemate à Grenoble, Relais d’sciences à Caen et Universcience à Paris). Lancé officiellement début 2012, les premiers mois ont été consacrés à définir collectivement le champ des possibles de chacun des projets imaginés - Fab Lab, Living Lab, Studio numérique, Réseau social territorial, etc - et à initier, souvent pour la première fois de leur histoire, des pratiques de mutualisation entre les centres. Les premiers Ateliers INMEDIATS du 6 décembre 2012 visent à rendre compte du travail déjà accompli et surtout à partager et inciter de nouvelles formes de collaboration entre acteurs culturels, scientifiques, éducatifs et politiques.

Définir le champ des possibles

Les dix premiers mois du programme ont donc consisté à interroger les notions de “Fab Lab”, “Living Lab” ou encore “Serious Games” afin de définir “ce qu’est un Fab Lab INMEDIATS” - et non pas un Fab Lab en général. C’est l’originalité de ce programme que de s’inspirer de concepts habituellement extérieurs au champ de la culture scientifique afin de renouveler nos pratiques et d’expérimenter à l’échelle nationale “un véritable programme de Recherche & Développement” comme se plaît à le répéter Bernard Alaux, directeur de Cap Sciences à Bordeaux, et coordinateur d’INMEDIATS.

Pour participer d’une manière ou d’une autre à cette aventure, rendez-vous le jeudi 6 décembre 2012 à Grenoble, aux 1ers Ateliers INMEDIATS.

Ainsi, pour rester sur l’exemple du projet Fab Lab, le groupe transversal piloté par Malvina Artheau (Science Animation, Toulouse) a élaboré un schéma permettant de prendre en considération l’ensemble des positionnements du public, depuis les simples curieux jusqu’aux “pro-am”, ces amateurs développant des pratiques quasi professionnelles (voir ci-dessous). Ce schéma s’applique peu dans les Fab Lab “standards” qui sont en train de fleurir un peu partout sur la planète ; il couvre un champ des possibles plus large, focalisé sur des enjeux spécifiques de culture scientifique (réappropriation des technologies, favoriser l’accès des jeunes, aborder les sciences autrement). Cet exercice de conceptualisation alimente donc la feuille de route des Fab Lab INMEDIATS, comme celui que nous avons ouvert en mars dernier à la Casemate. Inséré et reconnu dans le réseau mondial des Fab Lab - notamment par le MIT (Massuchets Institute of Technology, USA) - le Fab Lab de la Casemate n’en est pas moins un “Fab Lab INMEDIATS” avec son exposition introductive et les nombreuses séances de découverte et d’initiation proposées aux jeunes et particulièrement aux jeunes filles (Fashion Lab, Les bijoux du Lab...).

De telles démarches ont été conduites pour tous les axes projet du programme INMEDIATS (axes projets que vous pouvez retrouver sur le nouveau site web du programme), elles seront partagées et discutée lors des Ateliers du 6 décembre prochain.

Approche centrée utilisateur

Le numérique constitue le fil rouge du programme INMEDIATS, tant dans l’élaboration de nouveaux espaces de médiation (Fab Lab, Living Lab, Médiamobile) que pour la conception de nouveaux programmes et services en ligne. Nous avons fait ce choix partant du constat mis en évidence par de nombreuses études d’une appétence forte de la part des jeunes pour le monde du numérique. Nous avons alors défini une stratégie en trois points : mobiliser les technologies numériques dans nos pratiques de médiation, produire des contenus culturels et scientifiques pour les réseaux numériques, et s’inspirer des formes d’échange développées sur ces réseaux : participation, contribution, co-construction. Il ne s’agit pas pour nous de focaliser sur la technologie et de considérer que de son usage dépendent toutes les solutions mais, au contraire, de développer une approche de la médiation culturelle scientifique “centrée utilisateur” pour reprendre le vocabulaire des sociologues de l’usage. Dans le programme INMEDIATS, ce ne sont pas les développements techniques qui nous motivent mais bien la recherche de modes plus efficients de mise en relation des jeunes adultes avec les connaissances, les savoir-faire et la société.

Afin d’évaluer l’appréciation a priori d’un groupe de jeunes (15-25 ans) des différents projets d’INMEDIATS, nous avons commandé au cabinet d’étude Phoebus une enquête qualitative, basée sur l’appréhension de leurs pratiques numériques, culturelles et créatives. Les résultats - qui seront présentés et débattus le 6 décembre - sont pour le moins mitigés, et nous renvoient à notre propre imaginaire stéréotypé d’une génération Y hyper créative et ouverte aux débats sociétaux. Bien sûr, de tels individus existent - et chaque génération en fournit son lot - mais la tendance dominante révèle plutôt une génération de consommateurs, centrés sur leur sphère personnelle, familiale et amicale. Tout l’enjeu pour nous, acteurs culturels, éducatifs, scientifiques, créatifs, consiste alors à les amener à exprimer la part de questionnement, d’émerveillement, de créativité qu’ils ont toutes et tous en eux - et surtout à leur redonner confiance en soi et leur montrer qu’ils sont capables d’agir, de faire, par eux-mêmes. “Do-it-yourself” ne soit pas être un ordre, mais une libération de l’individu et du collectif dans un monde complexe.

Un programme ouvert

Le programme INMEDIATS se veut ouvert et en dialogue avec les autres programmes financés par les Investissements d’Avenir pour la culture scientifique, et toute initiative prise, quel que soit le contexte, allant dans la même direction. C’est pour cette raison que nous nous sommes associés à la deuxième édition de Muséomix [ndlr : lire l'article de Camille à ce sujet], qui se déroulait en octobre dernier à Lyon, et que nous entretenons des relations grandissantes avec d’autres living lab en France - dont le centre Erasme dans le Rhône - ou des structures tournées vers l’innovation et le numérique, tel le réseau social Knowtex ou encore les Cantines de Paris, Toulouse et Rennes, et bien d’autres encore à venir...

>> Illustrations : Relais d'Sciences, sélections de photos en relation avec Inmédiats sur Flickr, ilan Ginzburg