La loi du sang et la science du vin - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 12 décembre 2019   440

Xl 3qa

Depuis la rentrée 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier !

Retrouvez la chronique du 12 décembre, par Marion Sabourdy, en son et en texte ci-dessous :


Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l’Echo des médias. Aujourd’hui, Marion Sabourdy nous présente les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Marion.

Bonjour Nicolas !

Aujourd’hui Marion, vous arrivez avec un article dont le titre est digne d’un polar !

En effet Nicolas. L’article d’aujourd’hui s’intitule “La loi du sang”. Il n’a pas été écrit par Agatha Christie ou Fred Vargas mais par Tec21, le laboratoire d'excellence de la mécanique et du génie des procédés de Grenoble. Au risque de vous décevoir, Nicolas, on ne parlera donc pas de meurtre ou d’enquête policière… mais de globules rouges et de vaisseaux sanguins !

Ça me semble tout de même intéressant. Dites-nous en plus Marion !

D’abord, une petite précision, avant d’attaquer le sujet, Nicolas. Dans cet article, le LabEx Tec21 s’appuie sur une publication scientifique de Thomas Podgorski et de ses collègues, qui travaillent au Liphy, le Laboratoire Interdisciplinaire de Physique de Grenoble. On connaît bien Thomas car il est lui-même membre d’Echosciences et impliqué dans de nombreuses activités de vulgarisation des sciences. Dans leur labo, Thomas et ses co-auteurs travaillent sur la dynamique des fluides complexes, comme par exemple le sang.

OK. Ils ont donc étudié la manière dont les globules rouges se déplacent ?

Oui, c’est tout à fait ça. D’ailleurs, si on pouvait observer ce qui se passe dans vos vaisseaux et vos capillaires sanguins, Nicolas, à la manière de l’émission “Il était une fois la vie”, on verrait vos globules rouges circulant au sein du plasma comme une foule de personnes qui se déplacent dans les couloirs du métro.

Sur une ligne droite, ça va encore, mais que se passe-t-il au niveau d’une bifurcation ? De quel côté un globule va-t-il choisir d’aller ? Quelle va être sa trajectoire ? Combien de temps faudra-t-il pour qu’il retrouve sa position au centre du vaisseau, après un virage ? C’est ce que nos chercheurs grenoblois ont souhaité étudier. Et pour cela, ils ont conçu un dispositif qui reproduit les conditions hydrodynamiques de l’écoulement sanguin afin d’étudier le comportement de ces fameux globules.

C’est grâce à ce dispositif qu’ils ont réalisé l’image d’illustration de l’article ?

En effet, Nicolas, cette belle image représente la trajectoire moyenne d’un globule rouge et elle a été réalisée dans ce dispositif, une sorte de canal de 35 micromètres de large, en forme de “T”. Grâce à lui, les chercheurs ont suivi environ 200 globules rouges. Ils ont même modifié les propriétés de certains d’entre eux pour voir si cela avait une incidence sur leur trajectoire. Par exemple, il ont modifié leur rigidité, un paramètre qui change d’habitude avec l’âge ou avec certaines pathologies.

Et toutes ces observations leur ont permis d’établir la “loi du sang”, une loi qui permet de comprendre la microcirculation dans l’organisme. Cette loi ouvre même des perspectives dans le domaine des dispositifs biomédicaux.

Merci Marion pour la présentation de cet article. Et du côté de l’agenda, vous avez un événement à nous proposer, je crois...

Oui Nicolas. Je vous propose une transition toute symbolique. Passons du sang… au vin avec une conférence intitulée “La science du vin, d’Olivier de Serres à Louis Pasteur”. Vous y découvrirez Olivier de Serres, qui a jeté les bases scientifiques de la culture de la vigne et de la fabrication des vins en 1600. Mais aussi l’abbé François Rozier qui a initié la description des cépages, Antoine Chaptal qui a diffusé le sucrage des moûts et enfin Louis Pasteur, découvreur - entre autres - des levures de la fermentation et des micro-organismes responsables des maladies des vins. 

Cette conférence sera donnée demain à 16h30, aux Archives départementales de l’Isère, par Dominique Vidal, officier général du service de santé des armées en retraite et directeur de recherche honoraire.

Merci Marion. Et pour nos auditeurs : où peuvent-ils lire les contenus dont vous nous avez parlé ?

Ils peuvent les retrouver, ainsi que plein d’autres, en allant sur le site echosciences-grenoble.fr puis en cliquant sur le menu, en haut à gauche de la page d’accueil et en se rendant dans les rubriques “Articles” et “Agenda”. Et les plus curieux pourront même télécharger la publication scientifique liée à l’article “La loi du sang”. Bonne lecture !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)