Une seconde vie pour les pales

Publié par GEG, le 13 avril 2022   820

Succès de la semaine de l'éolien à La Casemate


Dans le cadre du mois de l’énergie de Grenoble, Capitale verte européenne 2022, le Groupe GEG, La Casemate, l’École nationale d’architecture de Grenoble et France Énergie Éolienne ont organisé une semaine événementielle consacrée à l’économie circulaire de la filière éolienne. Une exposition, deux tables rondes et sept projets de startups ont ainsi réuni près de 200 personnes du 28 mars au 1eravril.

D’abord, s'inspirer

Et si… une pale devenait un balcon, une roulotte ou encore une plateforme nautique… ? Et si on l’intégrait au paysage urbain comme espace d’expression artistique ou comme store modulable sur les façades des immeubles ? Et si, au lieu de la cacher pour préserver la nature, on l’utilisait pour en faire bénéficier l’écosystème environnant ?

Les étudiants du M1 Design, Résilience, Habiter de l'ENSAG-UGA ont travaillé six mois sur des propositions de design pour réemployer les pales d’éolienne après leur démantèlement. L’exposition Pales à Modeler présentait leurs réflexions dans la Galerie de La Casemate.

En présence de Corine Lemariey, Présidente de La Casemate, Christine Gochard, Directrice Générale de GEG, partenaire et instigateur du projet, et de Eric Piolle, Maire de Grenoble, et Philippe Grandvoinnet, directeur des études de ENSAG-UGA, le vernissage de l’exposition a réuni une centaine de visiteurs.

Ensuite, apprendre

Réemployer des pales, oui mais comment ?

Deux tables rondes organisées par France Energie Eolienne présentaient les dessous de l’industrie sur une après-midi.

L’ADEME, notamment, a présenté les schémas de financement possibles et les subventions prévues pour de tels projets, ainsi que les chiffres clés préfigurant les prochaines années. En bref, donner une seconde vie aux matériaux composites est un marché prometteur, ne serait-ce qu’en raison du nombre de démantèlements à venir.

Enfin, construire

Dans la continuité des réflexions des étudiants, un mini-hackathon clôturait la semaine. Invités à se projeter au-delà du cycle de vie initial d’une éolienne, les groupes de profils hétérogènes (étudiants, ingénieurs, juristes, banquiers…) se sont questionnés durant deux jours sur la faisabilité de la création d’une filière de réemploi des pales.

Les participants ont élaboré les business model des projets. Sont-ils possibles ou, a minima, ancrés dans une réalité ? Qui seraient les clients ? Quels seraient les coûts associés ? Quelle serait leur réalité économique, et comment envisager leur rentabilité ?

Les pitchs se sont enchaînés sous les flocons de neige du vendredi 1er avril, en présence de Christine Gochard (Dir. Générale, groupe GEG), Jeany Jean-Baptiste (Directrice, La Casemate), Milena Stefanova (ENSAG), Julien Decaux (FEE) et Sébastien Brault (Agence Innovation Caisse d’Epargne Rhône-Alpes). Un jury aux expertises variés, qui a décerné trois prix :

  • Prix du projet le plus désirable : Fleurs de Sel, une agence d’architectes qui se propose de concevoir des plateformes flottantes de tailles variées et aux usages allant de l’habitation à la culture en aquaponie
  • Prix du projet le plus abouti économiquement : Sélapale, qui inventorie, coupe, stocke et revend les pales à l’ensemble des startups en recherche de ce matériau. Placé en tout début de la chaîne de valeur et précurseur sur l’idée, le projet se positionne assurément en leader.
  • Prix du projet le plus poussé techniquement : Paltruiste, des balcons en kits qui se posent lors des restaurations thermiques des bâtiments par l’extérieur. Avec une analyse poussée du cycle de vie des pales sur plusieurs décennies et un agrandissement des logements, le bénéfice est multiple...

L’ensemble des autres projets a également reçu un prix coup de cœur des jurés : La Fabrique Rurale (un camping avec des Paravanes en guise de logement et sanitaire), Zéphyr (mobiliers urbains facilitant la découverte de la biodiversité et l'écosystème des parcs urbains et ruraux), et Énergie Sociale (qui propose des structures modulables pour permettre aux citoyens d'exprimer leur créativité et leurs émotions. Un lieu pour rassembler, se détendre, échanger et se rencontrer).

En conclusion, la semaine était riche et intense - mais ce n’est que le début du chemin pour beaucoup. Nous vous tiendrons informés des suites des Pales à Modeler très vite.

Un immense MERCI aux étudiants et étudiantes du M1 Design, Résilience, Habiter de l’ENSAG, pour la richesse de leurs projets, leur présence et leur enthousiasme sur la semaine ; à tous les visiteurs et participants pour leur curiosité et les échanges qu’ils ont permis ; au jury pour sa bienveillance et la pertinence de ses retours ; à l’ENSAG pour avoir accepté l’aventure ; au Comité GreenGrenoble 2022 pour sa confiance ; à FEE pour son apport technique ; aux facilitateurs, facilitatrices et intervenants qui ont rythmé le hackathon et permis aux idées d’éclore, et à tous les autres.




Projet Pales à Modeler, Lauréat Coup de Pouce Vert 2022