Eulalie découvre l’espace « Sieste et ronronnement »

Publié par Eulalie L'éléphante, le 26 novembre 2019   310

Xl 20191126 095122

Depuis quelques semaines, une effervescence grandissante se fait sentir au Muséum et notamment du côté de l’Orangerie.

Vous me connaissez avec mes insomnies et mon vilain défaut de curiosité, je suis allée en reconnaissance dans ce bâtiment qui va bientôt accueillir notre prochaine exposition intitulée « Fascinants Félins » (ouverture prévue le 14 décembre).

Au-delà de la rencontre de nouveaux compagnons (Chats, Tigres, Lynx, Caracals, Lions, …dont je vous parlerai dans un autre article), j’ai été agréablement surprise de découvrir un espace dédié à la détente, la contemplation et le repos pour petits et grands.

J’ai voulu en savoir plus, je suis donc allée questionner un médiateur du Muséum.

Mohamed me rappelle d’abord que cette exposition a été pensée et créée par les agents du Muséum. Puis il m’explique que plusieurs personnes de l’équipe ont souhaité proposer un espace différent dans le parcours de l’exposition. Un endroit complémentaire, où l’on prend le temps de se poser, d’écouter et aussi de jouer : l’idée de l’espace « Sieste et ronronnement » est né.

Pourquoi « Sieste et ronronnement » ?

Sieste car le sommeil est la principale activité – ou plutôt la principale non-activité – de la totalité des espèces de Félins. Les périodes de sommeil ne sont souvent interrompues que par la faim, lorsqu’il s’agit d’aller chasser. Dormir 18 heures par jour (-la chance !-) n’est pas rare chez de nombreuses espèces.

Ronronnement, qui est une vocalisation amicale, utilisée entre congénères ne souhaitant pas entrer en conflit, mais surtout entre la mère et ses petits. Grâce à ses fréquences très basses, il a un effet apaisant sur les chatons.

Alors, si on se mettait à la place d’un Chat l’espace d’un instant ?

Mohamed me présente la maquette qu’il a imaginée afin de s’immerger dans cet univers : une forêt de bambou (créée avec l’aide précieuse du service reprographie de Grenoble-Alpes Métropole et du service Espaces Verts de la ville de Grenoble), un parterre de coussins accueillants dont je vous laisserai découvrir l’originalité, le tout à l’abri d’une canopée originale (coussins et canopée confectionnés avec minutie par l’atelier couture de la Ville de Grenoble –lire l’article passionnant à ce sujet-). 

Une ambiance propice à la découverte des jeux, des livres, des coloriages… proposés, afin de prendre son temps et de s’amuser, le tout enveloppé de ronronnements !

Cet espace sera à vivre à partir du 14 décembre 2019 et ce, jusqu’au 20 septembre 2020.

Eléphantesquement vôtre, 

Eulalie.