Communauté

Humagora

Retour d'expérience : Apprendre le vrai par le faux à des L3 d'histoire

Publié par Simon Chupin, le 16 février 2023   1.1k

Cette année, pour la première fois de ma vie je me suis retrouvé à donner des cours. J'ai eu la chance de partager un semestre avec les étudiants de L3 d'histoire de l'Université Grenoble Alpes pour le cours de "Culture Numérique". Les étudiants ont du suivre 12 heures de travail sur un projet que j'ai monté spécialement pour eux, mais qui a vocation à être reproductible. Voici un bref résumé !


Fake News et Numérique : un apprentissage par l'expérimentation (1/2)

     Le numérique est un mot étrange. Si nous fermons les yeux, chacun aura une représentation bien à lui. Que nous soyons informaticiens chevronnés ou utilisateurs néophytes notre perception de cet outil a quelque chose de fondamentalement différente. D'ailleurs, les définitions du mot numérique sont en rapport avec les nombres et n'ont surement rien à voir avec les attentes qu'il peut y avoir sur un cours d'histoire. À juste titre le numérique attire, inquiète, questionne et il semble tout à fait pertinent de confronter des étudiants à ce concept. Si on étudie attentivement l'expression "culture numérique" nous apercevons une volonté d'utiliser le mot dans une optique de l'ensemble des connaissances sur Internet, mais cela n'a clairement pas d'intérêt pédagogique.

 Mon objectif est clairement de ne pas faire de mes étudiants des apprentis singes savant capables de me citer l'histoire des grandes dates d'Internet, surtout sur un cours de douze heures. Je voulais faire un cours qui demande un véritable esprit historien, capable d'imaginer et de créer tout en maitrisant les exigences méthodologiques de la formation. Je souhaite que les étudiants aille apprendre de la culture générale à travers des méthodes de travail et non pas l'inverse comme cela peut être souvent enseigné (et qui est une erreur fondamentale qui rend nos étudiants peu préparés au monde réel).

 Après toutes ces belles paroles, je me retrouvais donc à devoir écrire un cours. 12 heures par groupe, aucun moyen d'avoir un apprentissage préalable de la pédagogie de l'enseignement, il faut improviser et apprendre sur le tas même pour la forme. L'idée me vient au bar à mon bureau un soir d'aout : Je vais leur apprendre à reconnaitre la triche ! J'avais donc mon point de départ; leur apprendre à reconnaitre la construction des fausses preuves afin qu'avec leur œil d'étudiants en histoire ils soient capables de déceler le vrai du faux sur les différents supports auxquels ils sont confrontés. La meilleure façon d'apprendre c'est de faire, je décide donc de leur demander de me fabriquer une fake news.

Les règles sont simples :

Les étudiants se mettent en groupe

Un sujet de leur choix, qui part d'un fait historique vérifiable

Une fois le contexte et l'historiographie bien en place, libre au groupe de me raconter le plus gros mensonge possible

Le rendu est au format de leur choix

 Pour être franc, il y a quand même beaucoup à revoir sur la forme et si c'est à refaire je préparerai un peu mieux la phase de création de groupe (pour qu'ils soient tous à la même taille) et je mettrai quelques règles pour le rendu (notamment tout simplement écrire son nom sur les documents (je vous jure!)). Je pensais que le format libre les rendrait plus aventuriers, ils s'avèrent que pour la plupart c'est compliqué.

 Pour les aider avec ces dossiers, je décide toute de même de leur apporter quelques informations et de les questionner sur des sujets qui me semblent pertinents autour de leur utilisation d'Internet. L'idée est qu'ils se posent des questions sur leur rapport au numérique et de leur donner beaucoup de ressources en peu de temps (15-20 minutes) pour laisser ensuite infuser. Le cours sert à ce qu'ils se rendent compte des implications des outils en les essayant. Chose amusante, j'ai commencé mes cours en septembre 2022 en leur présentant des logiciels de fabrication d'images et de textes (Midjourney et Cédille) et aucun étudiant n'en avait entendu parler. Je pense que la situation a bien du changer en février 2023 ! En plus du sujet des IA, j'ai abordé avec eux comment utiliser Wikipedia, la propagation d'une fake news avant Internet, la question du patrimoine numérique etc.

 Dans un second article, je reviendrai sur le cours avec des étudiants qui auront bien voulu témoigner et apporter leurs retours !


Merci à M Julien Caranton de m'avoir donné l'opportunité et la liberté de faire ce cours et à La Casemate de m'avoir permis de faire passer les oraux dans leur locaux !