Fête de la science 2016 - La sélection du Mag !

Publié par Imane Sabir, le 7 octobre 2016   3.7k

Xl 14614297 10207747572992145 1933115693 o

Pour la première du Magazine des sciences, qui repart pour une 16ème saison cette année, nous mettons en lumière la belle programmation de la Fête de la science 2016 en Isère. Au Mag, on a fait notre petite sélection de ce qu’il ne faut absolument pas rater, rien que pour vous ! Pour en parler, rien de mieux que ceux et celles qui la préparent en coulisse depuis des mois…

Revenons ensemble avec Cécile Guignard, directrice des relations avec le public à l’Hexagone de Meylan, qui a accepté de nous présenter la nouvelle programmation d’EXPERIMENTA 2016 (qui a débuté ce jeudi 6 octobre et durera jusqu’à ce samedi 8 octobre). Nous avons également accueilli Yannick Lacaze, responsable sensibilisation des publics au synchrotron européen. Il nous a mis en lumière ce qu’il nous prépare pour le Parvis des sciences (samedi 8 octobre). Enfin, Hélène Deschamps, chef de projets culture scientifique pour la communauté Université Grenoble Alpes, nous a ouvert les portes sur un campus en effervescence en nous présentant 28 nuances de sciences (prévu du 10 au 15 octobre sur le domaine universitaire).

Interview réalisée par Julien Ridouard et Imane Sabir
chroniqueurs hebdomadaires du Magazine des sciences.

Avant cela, revenons sur ce que c’est que la Fête de la science

Essayons de comprendre ce que c’est cette “fête”. Pour tout vous dire, elle a été initiée dans les années 1990 et s'appelait alors “Sciences en fête”. Elle était programmée sur deux à trois jours. Aujourd’hui, vous pouvez profiter de pleins d’évènements sur un peu plus de deux semaines. Cette année, c’est la 25e édition.

Son objectif, c’est de faire découvrir à tous les publics le monde des sciences. Et bien sûr, en favorisant l’échange direct avec les chercheurs, ingénieurs, techniciens et enseignants. A travers différents types d'événements, vous pouvez découvrir pleins de domaines de la connaissance, comme la biologie, l’énergie, les nouvelles technologies, l’environnement, et cetera. Et cela de façon ludique et accessible à tous et de façon gratuite !

Cette année, la fête a lieu du 8 au 16 octobre partout en France et bien sûr dans tout le département de l’Isère, de Grenoble à Villard de Lans, de Bourgoin Jailleux à Vaujany !

Pour parler Fête de la science 2016, rien de mieux que ceux qui la préparent en coulisse, depuis des mois !

Interview Cécile Guignard - EXPERIMENTA

Cécile Guignard, directrice des relations avec le public à l’Hexagone de Meylan, a accepté de nous parler d’EXPERIMENTA qui a débuté ce jeudi 6 octobre et durera jusqu’à ce samedi 8 octobre.

Qu’est-ce qu’EXPERIMENTA, et que nous avez-vous préparé pour cette année ?

EXPERIMENTA est un salon ouvert au grand public qui a pour volonté de présenter des prototypes des expériences des projets en cours qui se font entre artistes et scientifiques. C'est la 6e année du salon EXPERIMENTA cette année et vous avez l'occasion pendant 3 jours (jeudi, vendredi et samedi), de découvrir ce qui se fait de plus innovants dans la rencontre art et science. Ça touchera des projets qui sont de l'ordre du spectacle vivant parce que c'est porté par l’atelier ARTS SCIENCES qui est le croisement de l'Hexagone (la scène nationale de Meylan) et du CEA (centre de recherche à Grenoble), mais ce n'est pas seulement le spectacle vivant, il y a aussi beaucoup de projets qui seront présentés cette année, qui sont des projets dédiés plutôt à l’art plastique par exemple au dessin etc…

Vous avez donc l’opportunité d’essayer, de tester ses différents projets en cours qui sont à des degrés variés de finition. Certains sont déjà très aboutis d’autre sont, ce qu’on appelle « work in progress », sont en cours. Puis tout autour de ce salon, on vous propose des conférences. Elles sont gratuites aussi et ouverte à tous, et qui sont sur la thématique forte que portent ces différents projets. On a des choses autour de l'intelligence artificielle, on a une conférence autour des mondes virtuels, une autre sur les Big Data et les bio-ressources et j'en passe encore… Il y a vraiment des thématiques très fortes que l'on retrouve dans les 23 installations qui a dans le salon EXPERIMENTA.

Quelle est LA chose à ne pas manquer dans ce salon ?

C’est toujours difficile, parce qu’il va falloir mettre en avant un projet parmi les 23 présentés. Personnellement, j’aurai envie de parler de « PHALLAINA » c'est un projet qui me tient à cœur, c’est un projet graphique plutôt que du spectacle vivant. Il a été présenté au Festival de la bande dessinée d'Angoulême, il y a quelque temps, et qui présente une bande ce qu’on appelle défilé, et non pas une bande dessinée, parce que c'est une bande dessinée qui se défile sur une tablette numérique, c'est-à-dire que l'on voit aujourd'hui que les outils technologiques numérique façonnent de manière différente certains projet artistique. Ainsi, typiquement la bande dessinée qui a toujours été cantonnée dans des bulles (on passe d'une bulle à l'autre pour comprendre le sens de ce qui nous est donné par le dessin). Là, on va pouvoir revenir dans un sens comme dans l'autre et on éclate complètement la forme (il n’y a plus de bulles), on va et vient comme on veut sur cette bande défilé.

Que pourra-t-on donc expérimenter à EXPERIMENTA ?

Alors, par exemple, toujours dans le domaine graphique, on pourra, sur le projet « à main levée », dessiner dans l'espace, vous allez porter un casque tel que l’« Oculus », qui vous permet, avec les mouvements que vous allez faire dans l'espace, de dessiner et visualiser dans votre casque ce que vous dessinez dans l'espace en trois dimensions. Ce qui est vraiment intéressant, parce qu'aujourd'hui quand on dessine, on est quand même contraint d’être sur un plan qui est celui de la table et du papier, et là, on va véritablement pouvoir dessiner en trois dimensions. Ce qui est intéressant aussi, c’est que vous allez pouvoir expérimenter cela, et le public qui passera pourra voir ce que vous êtes en train de dessiner sur un écran.

Site web Experimenta: http://experimenta.fr/

Experimenta 2016- Les sphères curieuses - Crédit Julien Ridouard

Interview Yannick Lacaze - Parvis des sciences

Nous avons également accueilli Yannick Lacaze, responsable sensibilisation des publics au synchrotron européen, qui a mis en lumière ce qu’il nous prépare pour le Parvis des sciences de samedi 8 octobre.

Qu’allez-vous nous proposer dans le parvis des sciences, samedi 8 octobre ?

Ce samedi au Parvis des sciences, nous aurons un stand du campus EPN (European Photon and Neutron Science Campus), qui est situé sur la presqu'île de Grenoble. On propose un grand stand au sein de plein d'autres stands qui sont présents sur Parvis des sciences. Sur ce stand, on va présenter une grande partie des activités qui sont des activités de recherche fait au sein du campus EPN par les quatre instituts majeur qui sont à cet endroit-là. L’ESRF, le synchrotron européen, dont je fais partie. L’ILL (Institut Laue-Langevin), qui travaille sur des neutrons, vous verrez exactement ce que c'est sur place. L’EMBL (laboratoire européen de biologie moléculaire), et l’IBS (Institut de biologie structurale). On va vous présenter toute les recherches qui sont faites sur la structure de la matière. Tout cela grâce à pleins de chercheurs et doctorants passionnés qui seront sur place dans un très grand stand.

Petit défi, vous seriez nous expliquer, en deux phrases, ce que c’est un synchrotron là ? Sans préparation !

Je pense que je peux le faire ! Un synchrotron, en deux mots, c’est un accélérateur de particules. Mais pour être un petit peu plus précis, ou un petit peu plus large, il s'agit d'une sorte de super microscope qui produit des rayons X, et ensuite qui propose ses rayons X à des chercheurs, qui vont les utiliser pour observer ce qu'il y a à l'intérieur de la matière jusqu'à une très très petite échelle, jusqu'à même l'échelle de l'atome.

Lors de ce parvis des sciences, est-ce qu'on pourra expérimenter ?

Ça sera complètement possible expérimenter. Principalement avec nos collègues de l’IBS et de l’EMBL, qui vont amener des microscopes pour observer des cristaux de protéine. Ils vont aussi amener des lunettes de réalité virtuelle pour voir la structure des protéines en 3D, et également pleins de choses super intéressantes.

Qu'est-ce que vous allez apporter en termes d’équipement ? Peut-être un diffractomètre comme l’année précédente?

Exactement, mais on n’aura peut-être pas un diffractomètre, mais plus précisément une expérience qui explique le phénomène de la diffraction, donc on reste sur des choses comme cela, pour mieux comprendre de quelle manière nous étudions la matière, avec quelle technique, grâce à une machine en modèle réduit, qui explique le phénomène.

Vous sauriez nous expliquer, qu'est-ce que c'est un Parvis des sciences ? Ou la différence entre un Parvis des sciences et un village des sciences ?

Le parvis des sciences est le nom du village des sciences sur Grenoble au cours de la Fête de la science, il s’agit donc simplement du village des sciences situé Parvis Louis Néel.

Programme parvis des sciences: http://www.giant-grenoble.org/fr/fete-de-la-scienc...

Interview Hélène Deschamps- 28 nuances de sciences

Hélène Deschamps, chef de projets culture scientifique pour la communauté Université Grenoble Alpes, nous ouvre les portes sur un campus en effervescence prévu du 10 au 15 octobre sur le domaine universitaire, et nous présentant 28 nuances de sciences.

Hélène Deschamps, quelles sont ces 28 nuances que vous nous proposez de vivre ?

28 est un nombre hypothétique. Quand on a créé l'opération, il y a quelques années, il y avait 28 activités proposées par les chercheurs. On disait effectivement tout à l'heure, que la Fête de la science, c’était la rencontre avec les chercheurs, chose sur laquelle on a vraiment insisté. Donc à cette époque, il y avait 28 activités proposées pour découvrir ce qu'est la science. 28 nuances pour décrire la diversité des recherches qui sont menés à Grenoble et notamment sur le domaine universitaire, donc, cette année, je crois qu'on est plus près des 42 ou 43 activités, mais on garde le nom 28 nuances, ça sonne bien !

L'opération se déroule du 10 au 15 octobre, le temps fort c'est le 15 octobre au bâtiment IMAG sur le campus, avec un village des sciences, présentant près de 20 ateliers autour de trois thématiques principales. La première qui est « ciel et terre », qui décrit tout ce qui peut être autour de l'Astronomie, de l'environnement, de la montagne. Ensuite, on a « maths et matières », autour des mathématique comme son nom l'indique et la matière, un peu comme expliquait tout à l'heure Yannick Lacaze, tout ce qui relève de « quelles sont les recherches effectuées sur la matière », avec un atelier sur comment on construit une aile d’avion légère et solide, quelques choses d’assez incroyable. La troisième thématique est « l'homme et la machine », c'est toutes les interactions entre l'informatique et l'humain puisqu'il y a énormément de recherche aussi qui sont menés sur cette thématique-là à Grenoble.

D’autres événements seront prévus sur le campus toute la semaine prochaine. Lesquels vous nous proposez d'aller voir ?

C’est effectivement difficile de faire un choix, mais je vais dire qu’il y a en plus du village, trois grands formats un peu différents du stand ou de l'atelier sur un village. Il y a deux conférences en sciences humaines et sociales, qui sont proposées par la MSH (La Maison des sciences de l'homme), sur la thématique « personnalité émotion créativité », plus en psychologie. Puis l'autre conférence sur « quand manger devient un problème », là aussi sur la thématique autour de la psychologie et la nourriture.

Ensuite, il y a aussi 2 spectacles : un à l’amphi 10 le vendredi 14 octobre, sur un spectacle qui a été monté avec les travaux de l'écrivain Jean-Philippe Toussaint. Ainsi qu’un autre spectacle avec l’astrophysicien Aurélien Barrau qui a travaillé avec une compagnie de théâtre plutôt dans les arts visuels et danses. Il y a aussi trois expositions dont une sur l'alimentaire qui va être présentée au restaurant universitaire et deux autres dans les différentes bibliothèques universitaires qui, elles aussi, sont de vrais acteurs pour cette opération des 28 nuances.

Programme 28 nuances de sciences : http://www.univ-grenoble-alpes.fr/fr/acces-direct/...

Mise en lumière d’autres évènements pour cette Fête de la science 2016 :

Pendant ces deux semaines qui débutent, vous pourrez profiter de pleins d’autres évènements comme la Physique en fête pour découvrir les laboratoires du CNRS le 15 octobre, au défi collectif de réduction des déchets en ville proposé par l’association Eveil des sciences à partir du 10 octobre, visiter le centre hospitalier de Pont-de-Beauvoisin, découvrir l’hydroélectricité à Vaujany, aller voir la nouvelle exposition du master culture et communication scientifique sur les souvenirs alimentaires, ou encore construire et participer à la course de robot de la MJC Pont-du-Sonnant le samedi 15 octobre.

Un beau programme vous attend pour ces deux semaines de fête autour de la science. Le programme est disponible sur le site internet fetedelascience.fr ou sur le site internet de la casemate : http://lacasemate.fr/rencontrer/fete-de-la-science...