"Cela correspond à ma conception d'accès pour tous à la culture"

Publié par Jeany Jean-Baptiste, le 30 septembre 2013   2k

Xl pauline maury conf copie

Rencontre avec Pauline Maury, littéraire de formation et directrice de la Médiathèque de l'Alpe d'Huez, qui "envisage la Fête de la science comme une occasion de renouveler le type d’animation proposé en bibliothèque".

Quelles sont vos activités à la Médiathèque ? Qu’est-ce qui vous attire dans les livres ?

A la bibliothèque de l’Alpe d’Huez, dont je suis responsable, je conduis la politique documentaire : quoi acheter ? Comment promouvoir les documents ? Une bonne partie de mon travail consiste aussi à créer et animer des projets de médiation culturelle et d’animation auprès des publics. L’objectif est de faire de la bibliothèque, non seulement un lieu de lecture où l’usager vient chercher de l’information mais aussi un lieu de rencontre, d’échanges, pour le plaisir. Les livres sont d’excellents supports et médiateurs pour approfondir une passion, s’en découvrir d’autres, se déconnecter du quotidien… J’ai toujours du mal à dire quel est mon livre préféré. Dernièrement, j’ai été emportée par Le Troisième jour de Chochana Boukhobza.

Pauline Maury

Organisez-vous régulièrement des animations à la Médiathèque ? Sont-elles appréciées par les lecteurs ?

Une fois par mois, en moyenne, des animations sous forme de rencontres-débats ou de spectacles pour le jeune public sont proposées à tous. Par ailleurs, des séances avec la crèche et les classes de l’école élémentaire sont programmées régulièrement. Les lecteurs ou les personnes de passage sont, dans l’ensemble, ravis de se retrouver dans ce lieu d’ordinaire silencieux pour découvrir de nouvelles formes de culture.

Avez-vous une formation scientifique ? Comment expliquez-vous votre implication dans les actions de médiation des sciences et des techniques ?

J’ai une formation purement littéraire mais j’ai toujours été très curieuse et reste attentive à toutes les nouveautés et découvertes qu’offrent les sciences. En cela, la Fête de la Science correspond bien à ma conception d’accès pour tous à la culture que j’essaie d’offrir au sein de la bibliothèque. Mon implication correspond à ce désir ; appréhender les sciences et les techniques du point de vue du grand public afin qu’il ne se sente pas dépassé par des informations complexes. En somme, l’idée est de montrer que la science et la technique font partie du quotidien et quelque soit son niveau, chacun peut y découvrir de nouvelles façons de s’émerveiller.

De votre point de vue, les sciences et les techniques ont-elles toute leur place dans une médiathèque ?

Les sciences et les techniques, au même titre que la littérature, la musique, l’art ou la philosophie, ont évidemment leur place au sein d’une bibliothèque. Les thèmes scientifiques et techniques peuvent être abordés par les livres en premier lieu mais aussi par le biais d’expositions, de supports tels que les DVD, des conférences…

La médiathèque de l'Alpe d'Huez

En quoi consiste le projet que vous proposez ce mois-ci ? Selon vous, quel impact peut-il avoir sur la commune ?

Le projet proposé est consacré au « développement durable ». A partir d’une exposition de photographies prises par Yann Arthus-Bertrand, les problématiques comme la pollution, le gaspillage sont abordées. Ce qui est valable pour la planète l’est aussi pour une station de haute montagne. Cette question est clairement au cœur des préoccupations politiques en station.

L’Alpe d’Huez a adopté dès 2007, la ''Charte nationale en faveur du développement durable'', permettant de développer le tourisme et préserver l'environnement. Au travers de cette charte nationale, il s’agit de traduire la volonté d'apporter des réponses ''concrètes'' aux évolutions climatiques afin de pérenniser les économies locales et de garantir un tourisme durable. Pour cela, la station, en partenariat avec la société VFD, s’est dotée en février dernier d’une navette 100% électrique et gratuite. Elle devient ainsi l’un des précurseurs dans la mise en place de transport électrique en station de montagne.

>> Illustration : Pauline Maury