Les Échinodermes ont la peau dure

Publié par Guilhaume Boo, le 26 juillet 2023   790

          Quel est le point commun entre une étoile de mer et un concombre de mer ? A part qu’ils sont tous les deux dans la mer, on l’avait compris, l’une semble être tombée du ciel et l’autre ressemble à … une masse molle inanimée !  Pourtant, ils font tous les deux partie du même embranchement, et ce ne sont pas les seuls. Aujourd’hui, direction les étranges échinodermes.

[Chronique] Vous avez dit animaux ? #2

Les échinodermes ont la peau dure !

I/ Bienvenue chez les échinodermes

         Echinodermata vient du grec “echinos” qui signifie piquant, et de “derma” veut dire peau. Ainsi les échinodermes ont la peau couverte de piquants, d’épines. En réalité, les échinodermes se démarquent du reste du règne animal grâce à leur “endosquelette”, un squelette présent juste sous leur peau, lui donnant du relief et visible par transparence.

          Les échinodermes ne comptent pas moins de 7000 espèces et sont exclusivement marins et benthiques, c'est-à- dire qu’ils ne vivent que dans et sur les sédiments des fonds marins. Ils ne possèdent ni tête, ni cerveaux, mais deux faces : une face orale avec la bouche, et une face aborale avec l’anus. De plus, une de leur caractéristique est leur symétrie radiale à l’âge adulte : imaginer une tarte que vous coupez en 5 parts, et bien toutes les parties (normalement) sont identiques. L’exemple le plus marquant sont les étoiles de mer et leur cinq branches similaires.

On retrouve cinq sous-groupes ou classes chez les échinodermes : 

Les Astéries 

Thromidia catalai
 Crédit :   Nhobgood/commons.wikimedia.org

          Ce sont les étoiles de mer que l’on connaît tant. Elles possèdent généralement cinq bras mais certaines espèces peuvent en avoir jusqu'à 24 ! Les Astéries sont connues pour leur capacité de régénération.

Les Échinides

Tripneustes ventricosus et Echinodermata viridis
Crédit:Nhobgood/commons.wikimedia.org

            Nos très chers oursins qui provoquent tant d'inquiétudes sur les bords de mer. Effectivement les oursins possèdes des épines issues directement de leur squelette. Celui-ci est constitué de grande plaques soudées qui forment une coquille. Les oursins sont des brouteurs et possèdent pour cela un appareil de mastication complexe qui porte le nom de “lanternes d’Aristote”.

Les Holothuries

Bohadschia graeffei
Crédit : Vardhanjp/ commons.wikimedia.org

           Il s’agit des concombres de mer. Ce sont des animaux mous et cylindriques. Les holothuries possèdent autour de leur bouche un réseau de tentacules qu’ils ne sortent que pour se nourrir. Ils sont capables de se déplacer de bien des manières, comme se remplir intégralement d’eau et se laisser emporter par le courant par exemple. Pour se défendre, ils ont une multitude de systèmes, par exemple ils sont capables de sacrifier une partie de leurs organes internes au prédateurs en les éjectant, et de les régénérer plus tard... charmant.

Les Crinoïdes

Un comatule, un crinoïde mobile
Crédit: Xplore dive/ commons.wikimedia.org

           Si la ressemblance entre les holothuries et les concombres peut en laisser certains sceptiques, celle des crinoïdes avec une plante beaucoup moins. Ils sont surnommés “Lys de mer”. Les crinoïdes sont suspensivores, ils consomment les particules qui circulent dans l’eau. La plupart sont attachés sur le fond marin par ce qui pourrait ressembler à une tige sur laquelle finit un calice, un zone creuse où sont accrochés les bras et qui contient les organes de l'animal. D’autres crinoïdes, les comatules, sont mobiles et se déplacent dans la tranche d'eau. 

Et les Ophiures

Ophionereis brevipes
Crédit : Philippe Bourjon/ commons.wikimedia.org

     Ils ressemblent beaucoup aux Astéries puisqu'ils ressemblent également à des étoiles. Cependant, leurs bras sont plus fins et rattachés sur un disque central, et plus mobiles et articulés que ceux des Astéries. Les Ophiures sont carnivores, détritivores ou filtreurs. Ils possèdent une mâchoire constituée de cinq appendices et de petites dents.

II/ Un squelette unique !

Squelette d'Ophiures et d'oursins
 Crédit : Biodiversity Heritage Library/ flickr

     La caractéristique des échinodermes est sans aucun  doute leur squelette. Les échinodermes ont la peau dure :  leur squelette n’est pas interne comme le nôtre ni externe comme les arthropodes. C’est un endosquelette situé juste sous la peau. Celui-ci est calcaire et est constitué de plaques. Ces plaques peuvent être libres comme chez les étoiles de mer, ou soudées entre-elles chez les oursins. Elles sont formées d'une multitudes de plaques plus petites que l'on appelle ossicules, qui sont imbriquées les uns dans les autres et donnent la possibilité de bouger à l’animal. Pour les espèces hérissées d'épines, celles-ci sont des prolongements de ces ossicules. 

     Chez les ophiures, les plaques présentent dans ses bras sont particulièrement développées et portent le nom de vertèbres,  leur permettant cette grande mobilité.

Podias de Pycnopodia helianthoides
Crédit : Stickpen/ commons.wikimedia.org

            Le squelette des échinodermes est plein d'interstices pour laisser passer des tubes, munies d'une ventouse, que l’on appelle podias. Ces tubes sont alimentés par de l’eau de mer grâce à un réseau dans le corps de l’animal que l’on appelle réseau ambulacraire. Ces tubes permettent de fixer l’animal sur les surfaces et lui permettent de bouger sur le fond marin, car oui, une étoile de mer ou un oursin se déplacent bien !

III/ Alimentation : les nettoyeurs des fonds marins

On retrouve chez les échinodermes tous types de régimes alimentaires : 

  • Certains sont des prédateurs : les espèces consomment d’autres espèces, parfois même d’autres échinodermes. On y retrouve surtout des étoiles de mer mais aussi des oursins et des ophiures. Une partie des étoiles de mers prédatrices sont capables de faire sortir de leur corps leur estomac pour digérer leur proie directement.
  • D'autres espèces sont charognardes comme des étoiles, des oursins et des ophiures. C'est à dire qu'elles consomment des individus déjà morts, des carcasses. Ces espèces contribuent ainsi à nettoyer les fonds marins.
  • Certains oursins sont des brouteurs herbivores, grâce à leur mâchoire développée, ils broutent les algues qu’ils trouvent sur les rochers sur lesquelles ils se déplacent.
  • Mais une grande partie des échinodermes, la plupart des crinoïdes et des concombres de mers, sont des espèces filtreuses et suspensivores. C'est-à-dire qu’elles se nourrissent des particules organiques présentes en suspension dans l'eau, ou de micro-organismes comme le plancton. Ces espèces sont souvent pourvues de bras avec de nombreuses arborescences, comme les concombres et leurs tentacules autour de la bouche ou les bras des étoiles de mer, ophiures et crinoïdes.

            Du fait de leurs alimentations, les échinodermes sont très importants pour l'entretien des écosystèmes marins.

IV/ La reproduction : Pourquoi s’embêter ?

         Les échinodermes pour se reproduire utilisent ce que l’on appelle la fécondation externe. Les individus, dont les sexes sont séparés hormis quelques espèces hermaphrodite, rejettent directement dans l’eau les gamètes sexuelles. L’éjection du sperme ou des ovocytes se font au même moment, grâce à un signal donné par la libération de phéromones. Les gamètes se rencontreront ensuite grâce au courant et engendreront les larves des futurs individus.

La fécondation externe de l'étoiles de mer
Crédit : Fait via Canva

      Pour conclure, le groupe des échinodermes est un groupe non-négligeable d'espèces marines. Grâce à leurs multiples régimes alimentaires, ce sont des animaux centraux dans l'entretien des écosystèmes marins, et ce, depuis toujours. En effet, les paléontologue aujourd'hui se servent des fossiles d'échinodermes pour reconstituer des paléoclimats passés, car oui, les échinodermes sont présent depuis bien longtemps ! Il est surprenant de voir que les formes qu'ont prit de tel animaux et c'est pour cela qu'ils sont fascinants.

Boo Guilhaume


Vous avez dit animaux ? 

      Au cours de cette chronique, je m'amuserai à vous présenter les différents embranchements du règne animal. Qui les constitues et quelles sont leurs caractéristiques ? Si on connait tous des groupes comme les mammifères, la diversité du règne animal s'étend bien au delà ! Alors partons à la découverte de tous ces embranchements, et des petites (ou pas) bêtes qui les constituent.

Retrouvez les autres épisodes de cette chronique : 

Crédit logos : (dans l'ordre d'apparition) Deemak Daksina/ MihiMihi/ Lars Meiertoberens/ Uswa KDT/ Tomasz Pasternak/ Noun project

Crédit photo introduction : Arina Krasnikova/ pexels.com