Demodex ou vivre sans anus

Publié par Emilie Demeure, le 7 décembre 2020   2.6k

Xl girl 1098612 1920

Tout commence alors que je vaquais à la procrastination sur les réseaux sociaux et voilà que je tombe sur la sublime photo du Demodex. Photo accompagnée du titre : « Un être sans anus qui meurt d’un trop plein d’excrément ». Il ne m’en a pas fallu plus, ni une ni deux, je pars à la découverte de cet être particulier.

Tout d’abord, son profil, le Demodex folliculorum est un acarien d’environ 0,4 mm, sans poil et sans couleur avec 4 paires de pattes, sans oublier qu’il n’a pas d’anus. Le Demodex brevis  est plus petit que ce dernier. Le Demodex est un ectoparasite, il vit sur son hôte comme les poux par exemple,  et tout comme les poux, il réside sur l’être humain. Et oui, c’est même le parasite le plus présent et commun sur notre corps. Il habite essentiellement notre visage, à la base des bulbes des cils, des sourcils et dans les pores de la peau où il pond, par ailleurs, ses œufs. En effet, cet être dévore nos cellules épidermiques et le sébum que nous produisons sur notre peau ce qui peut provoquer de très légères lésions cutanées mais nettoie nos pores de leurs sébum. Il déteste la lumière et sort de nos pores seulement la nuit pour s’accoupler.

Demodex
Photo d'un Demodex folliculorum


La quantité de Demodex présent sur notre peau varie en fonction bien évidemment de la quantité de sébum que nous produisons mais aussi de l’âge. Au fil des ans, si seulement 25% de la population ayant 20 ans en possèdent, pour les personnes entre 80 et 100 ans c’est entre 50 et 100% de cette population qui en possède. La production de sébum augmentant en été à cause de la chaleur, vous aurez plus de Demodex sur votre peau à cette saison.  

Comme je l’ai dit plus haut, le Demodex ne possède pas d’anus, de ce fait il meurt quand il a accumulé trop d'excréments dans son corps. Lors de sa mort, tous l’excrément est relâché dans les pores de notre peau d’un seul coup, beurk ! Si vous avez subi un stress important, la quantité de sébum produit peut être plus importante, synonyme de festin pour ce petit acarien qui se reproduira plus et sa population augmentera. Sauf que lorsque la quantité de Demodex sur la peau est trop importante, leurs cadavres augmentent également et lors de leurs décompositions, ils relâchent des bactéries. Il y en a deux qui vont nous intéresser, ce sont la Bacillus oleronius et la Staphylococcus epidermidis. La Bacillus provoque des lésions de la peau et la Staphylococcus des réactions inflammatoires. 

Le Demodex et ces deux bactéries sont suspectés d’être à l’origine de la couperose aussi appelée rosacée. La rosacée est une maladie chronique de la peau qui se manifeste par un visage rouge, accompagné de picotements et même d’acnés. Quelqu’un ayant la rosacée possède un plus grand nombre de Demodex folliculorum  et brevis qu’une personne saine. Mais les chercheurs ne savent pas encore s' ils font partie des causes de la maladie ou juste des opportunistes. La rosacée augmente la quantité et change la composition du sébum produit par une personne atteinte. Ce sébum en grande quantité favorise la reproduction des parasites qui voient leur population s'accroître. Et s' il y a plus de Demodex, il y en a plus qui meurent, donc il y a plus de bactéries libérées qui vont créer des lésions et des inflammations. 

Ce petit parasite se transmet par contact physique, au moins la distanciation sociale permet de ne pas nous échanger des Demodex en se faisant la bise. 


Emilie DEMEURE


Pour aller plus loin : 


Rufli, T., & Mumcuoglu, Y. (1981). The hair follicle mites Demodex folliculorum and Demodex brevis: biology and medical importance. Dermatology162(1), 1-11.

Jarmuda, S., O’Reilly, N., Żaba, R., Jakubowicz, O., Szkaradkiewicz, A., & Kavanagh, K. (2012). Potential role of Demodex mites and bacteria in the induction of rosacea. Journal of medical microbiology61(11), 1504-1510.