Et si les zombies existaient ?

Publié par Emilie Demeure, le 14 février 2020   520

Xl woman 2579513 1920

Que se soit des être revenus d’outre tombe ou infectés par un parasite, qui ne connait pas les zombies ? Les séries, films ou encore jeux vidéos post-apocalyptique en sont friands mais si je vous disais que les zombies existent belle et bien. Je ne parle pas de zombie humain bien entendu mais le terme zombie peut s’appliquer chez certaines petites bêtes comme les escargots ou encore les fourmis.

En parlant d’elles part ailleurs, ses championnes d’haltérophilie sont traquées en Amérique du Sud par un champignon appelé Ophiocordyceps.  Ce champignon rentre dans le corps de la fourmi sous forme de spore, puis va grandir, grandir et encore grandir en se nourrissant des organes de la fourmi, prenant leur place tout en laissant les organes vitaux intacts. Il ne veut pas la tuer, non, non, non, il veut l’utiliser et pour se faire, il va prendre le contrôle de son corps. Il utilise des composés bioactifs, composés agissant donc sur le comportement de la fourmi jusqu’à ce quelle perde complètement le contrôle de son propre corps. La fourmi durant le processus de « zombification » est prise de tremblement et va avoir du mal à se déplacer, ses mouvements sont saccadés, lents et perd aisément  l’équilibre.

Le champignon va alors l’obliger à grimper en hauteur jusqu’à atteindre une certaine hauteur avec un taux d’humidité et une luminosité parfaite pour son développement final. Les mandibules de la fourmi se ferment alors sur une feuille et se sera la dernière action qu’exécutera la fourmi de son vivant. Le champignon dévore à présent entièrement la fourmi de l’intérieure ne laissant seulement l’exosquelette intacte. Lui qui était jusqu’ici caché dans de le corps de la fourmi, va enfin apparaître à nos yeux, sortant à la base de la nuque, formant le stipe plus communément appelé pied du champignon. Une fois mature, il expulse ses spores qui vont pour certains rencontrer une autre fourmi et le cycle recommence. 


Ophiocordyceps
Photographie d'une fourmi tué par un Ophiocordyceps

Bien qu’il à l’air d’être le vilain de l’histoire, le champignon Ophiocordyceps est en réalité d’une importance capitale pour les écosystèmes. Il a un rôle de régulateur des populations de fourmi, évitant leur surnombre qui risquerait d’empiéter sur le territoire des autres espèces de fourmis par exemple ou encore des autres bébêtes plus au moins grandes. 

Emilie DEMEURE


Crédit photo : 

Darksoul1 - https://pixabay.com/illustrations/woman-female-zombie-horror-macabre-2579513/

Katja Schulz - https://www.flickr.com/photos/treegrow/29867355174