MJC Pont du Sonnant, un engagement indéfectible

Publié par Jeany Jean-Baptiste, le 5 juillet 2016   1.9k

Xl img 1445

Entretien avec Jak De Jesus, Directeur adjoint de la MJC Pont du Sonnant à Saint Martin d’Hères. Jak a participé aux 25 éditions de la Fête de la science !! “Notre participation à la FDS remonte à sa première édition, si on y participe c'est par habitude ! Non je blague !”

Pointe d'humour... pour son pot de départ à la retraite le mois dernier, Jak confiait à l'assemblée des personnes présentes le sens de son engagement : "Ce que je dois à l'éducation populaire, c'est la rencontre avec les sciences et les techniques, c'est la découverte de l'astronomie amateur et ma curiosité pour l'astrophysique et la planétologie mais plus encore que la science c'est la rencontre avec celles et ceux qui la font, les chercheurs, les ingénieurs et techniciens, les doctorants, les enseignants… Je lui dois aussi cette envie de mettre en place de la vulgarisation pour tous les publics, quand j'étais animateur stagiaire (il y a 37 ans) mon directeur me disait : « il n'y a pas que les enfants ! », et il m'a donné envie de m'adresser vraiment à tous en évitant les ghettos, en vivant la biodiversité culturelle, en recherchant la convivialité intergénérationnelle".

Mes activités à la MJC Pont du Sonnant de St Martin d’Hères

Animateur socio-culturel, j'ai en charge depuis quelques années le secteur culturel scientifique et technique de la MJC. J'atteins ces jours-ci un âge canonique me permettant de faire valoir mes droits à la retraite et vais donc passer le flambeau à mes collègues. Mon travail consiste à mettre en place des activités de découverte scientifiques et techniques dans tous les domaines - aussi bien des temps forts tels que la fête de la science à laquelle je participe depuis la première édition - que des activités régulières telles que l'animation d'un club d'astronomie amateurs, des stages pour les enfants et les jeunes, des animations à partir de notre planétarium itinérant, la programmation régulière de notre atelier numérique que des actions ponctuelles telle que la réalisation d'un four solaire collectif de quartier.

Animation au planétarium grâce au projecteur Lhoumeau Sky System réalisé par le club astronomie Grenoble-INP MJC . Crédit photo P. Tripier (ville de Fontaine)

La médiation : le pivot de mon travail

On peut dire qu'effectivement mon action consiste principalement à mettre en place des actions de médiation culturelle scientifiques et techniques. L'aspect le plus motivant et gratifiant de ce travail est d'être passeur de moments de plaisir de découverte, car le plus étonnant c'est le côté jubilatoire que procurent ces activités qui, si on n'y regarde pas d'assez près, peuvent laisser penser que c'est uniquement rébarbatif et sérieux (dans le sens triste) alors qu'au contraire c'est souvent ludique et drôlement sérieux ! Le partage des connaissances qui s'opère dans la mise en place de ces activités est aussi des plus intéressant. Ce n'est jamais à sens unique et toujours des autres nous apprenons !

Atelier biodiversité pendant la Fête de la Science 2014 : "C'est un jardin extraordinaire ! "

Trouver le bon exemple, la bonne métaphore... c’est le plus difficile

Pour moi, la principale difficulté de mon métier c'est de ne pas toujours trouver les mots, l'image, la métaphore juste ; celle qui permet de faire passer le message scientifique correctement, mais heureusement, je sais où trouver ces compétences-là. Elles sont chez les collaborateurs et chez les partenaires. Par ailleurs, mettre les gens en situation de recherche par eux-mêmes et leur proposer d'expérimenter et de faire... C’est une piste que nous cherchons aussi à développer le plus souvent possible dans nos scenarii d'animation. Une autre difficulté réside dans les moyens que nous pouvons déployer, les démonstrateurs demandent du temps et des investissements importants dont nous ne disposons pas. Là aussi le réseau permet de trouver les solutions et comme nous sommes des fervents défenseurs du DIY nous retroussons nos manches !

La FDS est un temps fort dans notre programmation

Notre participation à la Fête de la science remonte à sa première édition, si on y participe c'est par habitude ! Non je blague ! La fête de la science est pour nous un moment important qui est une sorte de vitrine de nos activités qui structure l'année. C'est dans certains cas un temps fort de clôture d'une action, ou d’autres fois le lancement d'une nouvelle activité, comme par exemple l'an passé avec le lancement de L'Atelier Numérique.

Participer à la Fête de la science pour nous aujourd'hui c'est drainer un public nombreux aussi bien des habitués de la FDS que des nouveaux venus. Cela nous permet d'appartenir à un réseau d'acteurs scientifiques et techniques.

C’est un événement largement médiatisé qui contribue de fait à donner une plus large place aux questions de science dans notre société. A condition, bien entendu, que les acteurs de la Fête de la science se donnent comme objectif prioritaire la mise en avant du lien entre sciences et citoyenneté et ne négligent pas la mise en perspective des enjeux sociaux, environnementaux et géo-politiques planétaires à venir.