Semaine 7 - Des rencontres terrain pour aller plus loin !

Publié par Ophélie Bertossi, le 8 janvier 2019   410

Xl desk discussing discussion 1311518

Si tu veux suivre notre aventure Labo des Possibles® depuis le début n'hésite pas à aller jeter un coup d'œil aux articles précédents qui sont regroupés dans un dossier juste ici.


Dans le cadre de notre projet sur l'autoconsommation collective nous avons dû définir notre terrain de jeu, c'est-à-dire l'échelle de mise en place du dispositif. Nous avons choisi l'échelle de l’îlot : un regroupement de bâtiments proches les uns des autres. Notre îlot se compose d'une école, d'une boulangerie, d'une maison et d'un immeuble d’habitation avec un supérette à son rez-de-chaussée.



Pour rappel, la demande qui nous a été faite porte sur la création d'un dispositif permettant l'élaboration de règles de répartition de l'énergie en situation d'autoconsommation collective. Si vous voulez en savoir plus sur les domaines de l'énergie et de l'autoconsommation je vous renvoie vers un article que j'ai écrit au début du projet.

Mardi 08 Janvier 2019

Notre journée du mardi a été consacrée aux enquêtes terrain, soit des rencontres organisées afin d'obtenir des informations dans l'objectif d'avancer et d'affiner la réponse à notre commande. Avant de se lancer sur le terrain, nous avons au préalable préparé l'enquête. Dans un premier temps, nous avons identifié les personnes que nous souhaitions interrogées en lien avec les parties prenantes que nous avions choisi pour notre terrain de jeux. Dans un second temps, nous avons dû élaborer un guide d'entretien avec les thématiques qui nous intéressaient. 

Mais qu'attendions-nous de ces entretiens ? Et bien, notre souhait était d'avoir le point de vue directement des personnes concernées, les usagers ! Nous avons alors fait le choix de décomposer l'entretien en trois parties principales : le rapport à l'énergie des usagers, leurs différents liens sociaux/leurs relations que ce soit avec les voisins, les mais ou la famille, enfin leur réaction face au changement et ce que cela suscitait chez eux. Nous avions des questions pour nous aider, cependant l'intérêt était plutôt que les personnes nous partagent leur vision ou nous racontent leurs pratiques. C'est pourquoi nos questions étaient ouvertes et simplement là pour guider, relancer la conversation.


Le matin Kevin et moi nous sommes rendus dans une école afin d'échanger avec des mamans d'élèves, des enseignantes et des élèves. Pendant ce temps, Adrien et Virginie se sont rendus dans une supérette et une boulangerie, Thaïs et Sara a quant à elles ont interrogé un étudiant

Kevin durant l'entretien avec l'enseignante


L'après-midi le groupe a pu échanger avec un doctorant qui travaille pour le même groupe de recherche que nous (Eco-SESA).

Les membres du groupe durant l'entretien avec le doctorant

Retour d'expériences des membres du groupe : 

"J'avais envie d'être surpris et je n'ai pas été déçu. Beaucoup d'informations utiles ont émergé. Aussi des" pépites" sont ressorties, c'est-à-dire des choses auxquelles nous n'aurions pas pensé ou auxquelles nous n'aurions pas accordé autant d'importance". - Kevin Bertrand


Aujourd'hui nous avons réalisé des entretiens sociologiques sur le terrain ! Direction les commerces grenoblois pour avoir le point de vue de ce type un peu particulier de consommateur. Nous avons ainsi échangé avec deux gérants qui ont pu nous donner les “ficelles” de la gestion de l’énergie d’un commerce. Des entretiens très enrichissants qui nous permettent de mieux comprendre le futur écosystème autour de l’autoconsommation collective.” - Adrien Chazelle


"Conduire des entretiens nous a dans un premier temps permis d'obtenir plus d'informations sur le fonctionnement de l'autoconsommation collective et les projets existants grâce aux échanges avec des experts de la thématiques. Dans un second temps, réaliser des entretiens avec des utilisateurs nous a permis de mieux comprendre leurs besoins et freins personnels, ce qui fut très intéressant et nous permettra d'avancer dans l'élaboration de notre dispositif en prenant bien en compte les enjeux de chacun des acteurs." - Thaïs Mazacanne


*Cet article est issu d'un travail concernant le Labo des Possibles® porté par Promising dans le cadre de notre Master 2 Management de l'innovation à Grenoble IAE pour le commanditaire Eco-Sesa.