Full atoutcerveau

Communauté

Atout Cerveau

Le problème avec Turing

Publié par Laurent Vercueil, le 8 avril 2017   700

Xl mathematician alan turing imitation game notebook 553128

Autorisons-nous une projection dans l'avenir, à un horizon que certains nous promettent assez proche, et articulons deux moments signalés par les futurologues de l'intelligence artificielle, deux points de rupture, deux basculements qui ébranlent la conception de l'humain : le moment où la machine remporte le test de Turing, et celui où la conscience est téléchargée sur un circuit informatique. Puis examinons les conséquences pratiques. Une surprise nous attend.

1- La machine remporte le test de Turing

Admettons que des informaticiens plus malins que les autres parviennent à programmer la machine pour qu'elle "passe" le test de Turing. De quoi s'agit-il ? D'un échange mené entre un être humain et un interlocuteur virtuel. Peu importe la modalité de l'échange (un ectoplasme sur écran, une ligne de chat, une voix...), l'être humain est tenu dans l'ignorance de la nature réelle de la personne avec qui il échange : un autre être humain ? un logiciel futé ? Après avoir poursuivi un temps le dialogue, où les questions les plus saugrenues peuvent être posées ("es-tu une machine ?", "es-tu capable de mentir?", "aimes-tu l'ambiance du couchant les soirs d'été ?", etc.), l'humain doit déterminer s'il a affaire à un autre humain ou à son ersatz codé. S'il interprête les réponses de la machine comme provenant d'un être humain, le test est remporté : la machine a brillamment simulé la conscience humaine. Bravo, le test de Turing est remporté. Premier basculement.

2- Conscience in silico

Le deuxième point est le fameux téléchargement du code de la conscience sur circuit imprimé. La conscience devient éternelle puisqu'elle est dématérialisée. Les goûts, les souvenirs, les impressions, les émotions, les croyances, les doutes, tout est numérisé et maintenu dans une vie artificielle dynamique (on a déjà émis des réserves). Merveilleux, c'est la mort de la mort ! La conscience survit au corps parce qu'elle est dénaturée (au sens propre) : la machine télécharge les consciences sur les disques durs. Deuxième basculement.

Mais alors :

3- Un dialogue du futur

- Chéri, le téléchargement s'est-il bien passé ? Je suis un peu inquiète, ton corps est dans la chambre, inerte, plat, inanimé et je ne t'entends plus respirer. Je crains que ce ne soit véritablement la fin, désormais.

- Oui, Chérie, je suis bien mort, en effet, mais heureusement, le téléchargement s'est déroulé sans encombre, et je viens de vérifier, il ne manque rien, pas un souvenir. Je vois notre mariage, nos enfants merveilleux et le jour de ma première paie, comme si c'était hier.

- C'est magnifique, ce que l'on fait aujourd'hui, je suis heureuse de pouvoir te parler comme hier, lorsque tu étais à mes côtés.

- Désormais, je serais toujours à tes côtés, tu n'auras qu'à me télécharger dans ton mp3, nous irons faire des footings ensemble

- Un détail, il me faut vérifier que tu n'es pas juste un logiciel fabriqué par l'entreprise "biggerthanlife" qui commercialise ce dispositif, et que c'est bien toi

- Mais je comprend très bien, ma Chérie, pose-moi les questions que tu veux;

- Non, ce serait trop facile, "biggerthanlife" dispose de toutes les informations te concernant et il lui serait aisé de répondre à des questions de ce genre, je te rappelle que tu étais tout le temps sur les réseaux sociaux et que tu y as posté jusqu'au moindre détail de notre vie conjugale... Ils ont accumulé sur toi une documentation qui excède largement le contenu de ta mémoire... lorsque tu étais vivant.

- Comment faire alors ?

- Je vais te faire passer un test de Turing, c'est plus sûr... C'est le meilleur moyen pour moi de déterminer si c'est vraiment toi, ou une machine qui parle pour toi.

- Bien ouèj ma petite femme !

-... A ben non, ça marche pas. ça fait longtemps que le test de Turing a été passé par des machines bien moins perfectionnées que la tienne. Je ne pourrais jamais être certaine que c'est bien toi qui a été téléchargé dans cet engin...

- Zut alors.