De l’allée aux chatouilles à l’allée aux senteurs il n’y a qu’un pas… de chenille !

Publié par Eulalie L'éléphante, le 22 juin 2018   570

Xl eulalie dans l all e aux senteurs

Depuis cet hiver, je me promène de temps en temps dans le jardin des plantes et j’ai remarqué que l’Allée aux chatouilles avait disparu ! 

Rappelez-vous, l’allée aux chatouilles avait été créée en 2011. Ce parcours ludique et poly-sensoriel était une expérience unique qui se partagait en famille ou entre amis dans le jardin des plantes. On s’y promenait sans chaussures, les yeux bandés sur une distance de 23,6 mètre sur toute une variété de matériaux naturels (copeaux de pin, mousse, balthazar, galets, pouzzolane, sable, …).

Ce parcours, gratuit et ouvert à tous était une invitation à prendre conscience des difficultés qu’éprouvent les personnes en situation de handicap privées d’un ou plusieurs sens.

 Mais aujourd’hui et depuis cet hiver ????? Voilà ce que j’observe ! 

 Alors j’ai mené ma petite enquête auprès des animateurs et du menuisier du Muséum et des espaces verts de la ville de Grenoble. 

Après six années de bons et loyaux services, l’allée qui nous chatouillait les pieds s’est métamorphosée pour devenir la chenille aux senteurs !

Petite explication…

Le Muséum et le Service des espaces verts, dans le cadre d’un projet «Parcours des sens nommé Sentier de la Chenille » souhaitaient réaliser un outil de promotion/découverte des plantes aromatiques qui soit à la fois pédagogique et olfactif.

Il a donc fallu d’abord, en coulisses, réfléchir à :

  • un plan pour ce parcours, 
  • des matériaux et des modules, 
  • des textes et des visuels
  • des plantes et bien évidement des odeurs , 

Puis sur le terrain un travail de « chenille » s’est mis en place. Il a fallu :

Créer et tresser le parcours puis le remplir de paille et de terre. , 

Déposer les pas japonnais et disposer les modules. 

Planter bien évidement les 21 plantes aromatiques (par deux groupes d’enfants aidés des agents des espaces verts : 29 CE1 de l’école Ferdinand Buisson et 12 jeunes de  l’IME Henri Daudignon)


Tester le parcours par les enfants et les seniors 

Faire la danse de l’arbre. Ah non pardon, ça c’est autre chose :)

Et ouvrir ce parcours à tous le 19 mai lors de la Nuit des musées

 Cette petite chenille nous invite aujourd’hui à prendre le temps pour mobiliser nos sens et se (re)connecter tout simplement à la nature.

Je vais donc de ce pas, tester avec ma trompe tout cela. 

Eléphantesquement vôtre,

Eulalie.