Retour sur l'atelier "une nouvelle éducation pour de nouveaux citoyens" de la Biennale des Villes en Transition

Publié par Fabien Malbet, le 16 mars 2017   1.3k

Xl biennalegrenoble2017

Quels enfants allons-nous laisser au monde qui se prépare ? Quel rôle peut jouer l’éducation dans la préparation d’un avenir désirable et soutenable ? L’école est-elle un lieu de possibles pour réfléchir les transitions environnementale, démocratique, sociale et économique ?

Accompagné par des personnes ressources, ce temps a été l'occasion de réfléchir à une transition dans l’éducation pour une société en transformation. Des stands des différentes initiatives portées par des associations sur le sujet de la transition éducative étaient présents.

Une petite centaine de personnes (des parents, des étudiants, des professionnels de la petite enfance, des animateurs, des enseignants, des élus,...) sont venues participer à cet atelier, construits en trois phases:

  • une phase de débat sur des thématiques illustrées par des phrases provocantes, sur ce qu'elles veulent dire, le problème abordée par ces phrases :
    • Bienveillance - Violence - Relation
      1. « A l’école et dans la vie, la compétition est inévitable »
      2. « Les adultes savent mieux que les enfants ce qui est bon pour eux »
      3. « Aujourd'hui les enfants ne savent plus obéir »>
      4. « Il ne faut pas laisser les enfants s'ennuyer »
    • Nature - Environnement
      1. « Les sorties nature, c'est long et trop compliqué par rapport à ce qu'elles apportent comme apprentissages »
      2. « L'écologie c'est une science »
      3. « On ne peut pas sereinement boucler le programmes et organiser des projets de classe »>
      4. « Les projets en classe, ça met le bazar »
      5. « Le développement durable est une forme de formatage qui est contradictoire avec une éducation démocratique »
    • Apprentissages - Réussite
      1. « Tous les enfants ne peuvent pas réussir à l’école »
      2. « L'école de la république est faite pour que tous les enfants réussissent »
      3. >« Les enfants de la république doivent apprendre la même chose en même temps »
      4. « Le futur de l'éducation, c'est le numérique »
      5. « Laisser plus d'autonomie aux élèves c'est conforter les inégalités »
    • Acteurs éducation - Institutions
      1. « Les enseignants enseignent, les animateurs animent et les parents éduquent ! »
      2. « Les pédagogies alternatives/nouvelles, c'est pour une élite »
      3. « Les pédagogies alternatives ne règlent pas tous les problèmes scolaires »
    • Place de l'enfant - Temps
      1. « Jouer, c'est perdre son temps »
      2. « L'enfant doit apprendre à rester à sa place »
      3. « L'enfant doit se centrer sur ce que l'adulte veut qu'il apprenne »
  • une phase de « rêve » pendant laquelle tout est possible sans "mais" qui emmène vers les peurs ou contraintes. En effet passer par quelque chose qui n'existe pas encore permet la transition sociale.
  • une phase de proposition qui peut prendre plusieurs formes:
    • « Demain je mets quoi en place? »
    • Un petit pas personnel qui peut se faire à plusieurs aussi
    • Des propositions de lois ?
    • Des choses plus opérationnelles, au niveau de la ville : formations, rencontres, prochain temps,...

A la fin du travail en groupe, chacun rapporte sur un post-it bleu 3 phrases sur le rêve et 3 propositions sur un post-it vert.


Voilà l'arbre à idées qui a émergé de cet atelier:

Voilà les propositions qui ont été faites par les différentes tables :

  • Les « rêves » (post-its bleus) sans limites...
Tous éducateurs (parents, intervenants éducatifs, associations, citoyens) Coopérons !
Développer des projets communs impliquant parents, enseignants, animateurs…
Que tous les êtres humains aient fait un travail sur eux (posture juste, gestion émotions) pour développer leur intelligence émotionnelle et relationnelle
Enfants/adultes : Relation d’égal à égal. En considérant que les adultes ont beaucoup à apprendre des enfants/ados.
Classes plein-air à ½ effectif
Projets pour aider autrui, projets humanitaires
Ecole comme un laboratoire : cohérence, co-éducation, coopération, sobriété.
Apprendre aux élèves à vivre dans la société (impôts, voter, postuler…)
Enfants et adultes acteurs et auteurs de leur vie.
Démocratie et émancipation
Une école qui respecte les individus, leurs aspirations vers l’autonomie
Favoriser pour que les enfants soient acteurs de leur vie, partout, systématiquement
Aller vers le libre choix des apprentissages sans les hiérarchiser. Ouverture et diversité tout au long de la vie
Formation des enseignants à la pédagogie de projet (pédagogies nouvelles)
Des projets qui aident à réussir les apprentissages, à développer des compétences
Réorganiser, déboulonner l’institution
Construire la confiance entre les petites et grandes personnes
Faire la place dans les nombreux projets initiés par les enseignants aux propositions et volontés des élèves
Education favorisant l’être/paraître
Formation à l’écologie sur projet
Une école qui rende le collectif désirable
Ouvrir l’école dans le temps et dans l’espace
Les pédagogies alternatives dans toutes les écoles et que ça imprègne l’Education Nationale
Une école pour tous et toutes, qui s’adapte aux rythmes, aux différences
Une société libérée des rapports de pouvoir de l’adulte/enfant
Enfant reconnu dans sa pleine conscience et compétence à être un acteur/citoyen dans la cité
Promouvoir la coopération (la vivre)
Changer son rapport à la connaissance.
→ Choix éclairés
→ Sens critique
Ces principes s’appliquent à tous, autour de l’école
→ village éducatif (cf co-éducation)
La rue doit être un espace éducatif coopératif
Une autonomie des individus dans l’apprentissage du collectif, de l’interdépendance
→ Permettant une réalisation commune
Ralentir, prendre le temps
Que chaque enfant se nourrisse de l’école en fonction de ses besoins/envies/motivations
Implique écoute, bienveillance, prise en compte des réalités différentes
CO-EDUCATION
Lieu ouvert d’échanges et de partages intergénérationnels pour un bien-être et un épanouissement collectifs
Une société qui ne soit plus basée sur la compétition
  • Les propositions concrètes (post-its jaunes) pour agir dès demain à son échelle...
États généraux de l’Éducation
Statut de l’enfant
Droit de l’Homme et du Citoyen
Formation à la coopération pour tous les éducateurs
Protéger la liberté d’instruction et intégrer les pédagogies alternatives dans le système national
Favoriser l’intégration des projets dans le territoire (et inversement !)
Co-organisation des évènements (ex : fêtes d’école)
Inclure le plus possible les enfants dans les dispositifs de prises de décisions
Rencontre trimestrielle enfant/parents/enseignants
Favoriser l’apprentissage de la prise de responsabilité et de la coopération dans tous les espaces éducatifs (rue, périscolaire, scolaire…)
Organiser des États Généraux locaux pour une refondation de l’école/de l’Éducation
→ Faire un appel
→ S’organiser dans le temps
Créer des assises
Sollicitons les enseignants, Educ, péda, familles, citoyens.
États Généraux
Réalisation de 2 pages à glisser dans le carnet d’accueil des animateurs périscolaires (pour un autre regard sur l’enfant, des clés, ex concrets…)
Accompagner les enfants
Conte de Socrate dans des ateliers philo pour développer le sens critique
Création d’une structure pour transmettre aux enfants de 8 ans du savoir sur le fait religieux afin qu’ils puissent se positionner
Implication des élèves sur propositions de projet
Réunir les membres de la communauté éducative (enfants, jeunes, familles, adultes, enseignants, associations…) autour de projets/réalisation éducatives communes
Créer des coins nature dans tous les établissements
Politique publique de l’éducation à l’environnement + Formation
Action entre Collège coopératif et membres OVEO (sensibilisation+ ateliers, etc…)
Se former à encadrer des ateliers philo
Créer des ponts entre parents et la CARDIE pour les innovations
Sensibiliser et résister à une société compétitive
Plus d’opportunités de communication avec des élèves étrangers
Jumelage entre établissements scolaires de différents pays du monde
Faire en sorte que l’institution applique réellement la loi (liberté pédagogique)
Donner du pouvoir d’agir aux enfants
Créer des cafés des parents dans les écoles
Favoriser des rencontres de gens d’horizon différents
Faire connaître les différentes alternatives pédagogiques (familles, enseignants…)
→ Forum ?
Accompagner l’enfant dans un projet sur les 3 temps école/péri/maison
La coéducation : une école qui implique enfants, parents, enseignants et éducateurs
→ Animer l’école
Réconcilier les murs et le contenu pédagogique
→ Demain 12h à la Bifurk
Formation des enseignants : faire vivre les débats, psychologie positive
Informer et sensibiliser les pédagogies alternatives au grand public
Propositions/position aux candidats politiques
Plus de communication et visibilité sur les projets d’école

Un grand merci aux associations participantes ! Des stands des différentes initiatives portées par ces associations sur le sujet de la transition éducative étaient présents.

  • Etincelles, pour une éducation émancipatrice (ex-GIPE de RECit38)
  • Alliance pour une Éducation à la Citoyenneté Planétaire
  • Les Amis de Circée
  • Monde Pluriel
  • MNEI / Réseau d’Éducation à la Nature / Jeunes et Nature
  • Association Les Colibris Isère
  • Observatoire de la violence éducative ordinaire
  • Collectif pour un collège coopératif public à Grenoble
  • UNSA-Educ
  • Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels ACEPP
  • UNICEF 38
  • Ecole de la Paix
  • Réseau des écoles de citoyens (RECit38)
  • L'Atelier des Possibles
  • EUDEC france
  • Le collectif pour les journées de la non-violence éducatif en Isère avec notamment Fami'Lien
  • VIRA (Vivre et s'Instruire en Rhone Alpes) et LEDA les enfants d'abord
  • ICEM (pédagogie Freinet)
  • Public Montessori

Le prochain temps "Education" aura probablement lieu de mercredi 12 avril 2017 à 20h à la plateforme pour une table ronde sur les jeux d'enfants en ville.