Communauté

Le Master CCST

Visite à La Casemate, le bunker isérois de la culture scientifique

Publié par Léa Montoro, le 16 janvier 2022   700

Lieu de partage, de découverte et d’apprentissage, La Casemate sème la science à Grenoble depuis plus de quarante ans. Fondée en 1979, elle n’est autre que le premier centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) de France. Le 26 octobre 2021, des membres de l’équipe nous ont accueillis, avec toute la promotion 2021/2023 du Master CCST de Grenoble, pour un programme matinal bien chargé.

Cartographie par Léa Montoro

.

C’est en bord d’Isère que La Casemate prend pied, au cœur d’un bâtiment en pierre s’élevant place Saint-Laurent. Cet édifice voûté, patrimoine régional, est un élément de fortification de la Bastille construit en 1830, communément appelé blockhaus ou… casemate ! Nous avons commencé par grimper les escaliers extérieurs pour découvrir l’étage fraîchement rénové. En effet, La Casemate avait fait l’objet d’un incendie criminel en 2017. Après un an et demi de travaux de reconstruction, ses nouveaux locaux ont été inaugurés en septembre dernier.

.

L’accueil s’est donc fait au premier étage, doté d’un atelier numérique et de la grande salle Alain-Némoz. C’est ici notamment que se trouve le Media Lab, permettant à tous de se familiariser avec les outils digitaux et la narration afin de produire du contenu artistique, culturel ou scientifique, selon les envies. Une fois nos affaires posées, Barthélémy Caillard nous a fait faire un tour du laboratoire de fabrication, plus connu sous le nom de Fab Lab. Entre les imprimantes 3D, le pôle textile et les découpeuses laser, il nous a fait part de l’esprit de la structure : croiser les publics, réconcilier le traditionnel et le numérique, pour apprendre ensemble et se réapproprier les technologies. Après une petite formation, chacun est libre d’utiliser les équipements pour expérimenter et développer ses compétences. Vous pouvez retrouver un article qui lui est dédié ici.

Nous sommes ensuite allés visiter le showroom guidés par Pierre Madillo, chargé de projets en Mécénat de compétences, employé par Orange. C’est là que sont exposés les projets créés au Fab Lab et au Media Lab. Nous avons pu y tester un jeu vidéo créé lors de la Scientific Game Jam : un marathon visant à concevoir un jeu vidéo pour vulgariser des sujets de recherche. Nous avons aussi pu observer une ruche connectée, manipuler un système de numérisation des squelettes utilisé par les archéologues, ainsi qu’un bac à sable numérique voué à simuler les phénomènes d’inondation dans les territoires de montagne.

Retour à la salle Alain-Némoz pour découvrir les coulisses de La Casemate. Il y a beaucoup de travail car elle a changé de statut en janvier dernier : d’association, elle est devenue un Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC). Agathe Julliard, chargée des partenariats, nous a notamment éclairés sur le fonctionnement économique de la structure. Ensuite, Audrey Korczynska, chargée de projets, est venue nous parler du chantier de Cosmocité, le tout nouveau Centre de science de la métropole grenobloise, situé à Pont-de-Claix. Outre l’aménagement du site, c’est un énorme défi en termes de communication ! Les possibilités offertes sont infinies, ce qui implique un grand travail de création et de planification.

Enfin, Jenny Avila, médiatrice scientifique est venue nous parler médiation avec le projet OSHub : un programme européen tourné vers les quartiers prioritaires, visant à créer des dynamiques territoriales pour répondre aux problèmes locaux, en créant du lien entre les différents acteurs du secteur – écoles, associations, entreprises, politiques, citoyens, etc. – autour des sciences et techniques.

Pour clôturer la visite, nous sommes allés voir les dessous (architecturaux cette fois) de La Casemate : le rez-de-chaussée. Nous sommes descendus dans l’espace d’exposition, qui en accueille une nouvelle chaque année. Armelle Chaléon, médiatrice jeune public, nous a alors présenté celle du moment : Le Jardin Extraordinaire. Conçue par Le Pavillon des Sciences de Montbéliard, c’est ici que cette exposition avait pris racine jusqu’en décembre 2021, pour introduire aux enfants de 3 à 7 ans les êtres vivants de notre jardin [en 2022, cette exposition laissera place à celle intitulée "4 Saisons"].

Sur fond sonore de chants d’oiseaux, les six modules en bois invitent les classes ou les familles à découvrir le vivant, la composition des végétaux ou encore les éléments indispensables à la vie d’une plante. Armelle le souligne : imaginer, construire et animer une exposition de culture scientifique pour les jeunes enfants est un défi ! L’ambition est d’émerveiller, d’attiser la curiosité des enfants pour la science en les rendant acteurs de leurs apprentissages, en leur donnant envie d’apprendre, de se questionner, d’aller plus loin… Tout en s’adaptant à leur caractéristiques propres : le temps de concentration, la lecture, le besoin de voir et de toucher, etc. Parfois en partenariat avec des artistes locaux ou des maisons d’édition, les membres de La Casemate s’investissent beaucoup pour leurs plus jeunes visiteurs. Mais ce type de rencontres ne sera bientôt plus accueilli dans ses locaux : c’est à Cosmocité qu’elles se dérouleront !

Si à l'avenir La Casemate n'abritera bientôt plus d'exposition entre ses murs, elle restera un acteur principal de la culture scientifique en coordonnant les actions du domaine. Le Fab Lab pourra, quant à lui, s'étendre afin de proposer toujours plus de possibilités.

Pour en savoir plus, allez voir les articles de Célia Grandadam sur les projets de La Casemate déclinés à tous les temps : passé, présent et futur.

Rendez-vous également sur le site de la structure : https://lacasemate.fr/.


Article rédigé par Clémentine Mulet et Léa Montoro dans le cadre du cours "Découvrir les métiers et les environnements professionnels" encadré par Marion Sabourdy, au sein du Master de Communication et Culture scientifiques et techniques de l'Université Grenoble Alpes.

Crédits : photos par Anaïs Lefebvre