Communauté

Mémoires du Futur

De l'imaginaire de l' amour et des relations amoureuses - IV

Publié par Jean Claude Serres, le 6 janvier 2024   660

Cette réflexion va mettre en perspective deux approches très différentes. La première  inspirée de la culture occidentale chrétienne et particulièrement codifiée  par la pensée freudienne, fondée sur l’étude des comportements  névrotiques  et hystériques.  La seconde pensée occidentale plus ouverte culturellement entre autres aux apports d' extrême Orient comme à la pensée philosophique moderne et de la déconstruction de Derrida. L'imaginaire amoureux est aujourd'hui principalement construit par la littérature, les films  et les séries télévisées. Mais prenons du recul en regardant deux postures philosophiques.

Suivant J D Nasio psychanalyste

L'amour est un attachement viscéral à la personne dont le charme de sa présence promet de rendre heureux .

L' amour est une illusion qui me fait croire que seule cette personne me comblera demain. Une promesse pour combler un manque impossible à tenir.

L’amour est aussi un besoin naturel essentiel et charnel

Autrement dit, l'amour est une illusion, un besoin corporel de trouver, de s' attacher à  une personne, de l' aimer et d' être aimé d' elle, mû par une saine pulsion de posséder l' autre ou d'être possédé. Ce besoin impérieux d' aimer.

Et qui caractérise le fait d'aimer et d être aimé est un bouquet d'émotions :

12 émotions ou sentiments d'émotion.⁰

  • Le désir sexuel la plus importante de toute
  • Un fantasme aimer pour ce que l' on imagine qu’ il est
  • Admiration de l’être idéal
  • Narcissisme : belle image de soi renvoyée 
  • Estimée de soi, estime réciproque et l’amitié 
  • Culpabilité ou peur de faire mal
  • L’alternance satisfaction/ frustration
  • La sollicitude ou souci du bien être de l’autre
  • L' apaisement sentiment de soutien 
  • La peur d’être quitté l’abandonnite
  • La jalousie / possessif
  • Le sentiment de dépendance ou ciment de l' amour.

Les conflits  font partie de la vie conjugale

 Bouder suite à un conflit pendant des jours est délétère pour la survie du couple.

Commentaires

Dans ce livre très clair et pédagogique ( Dix histoires de vie, de souffrance et d'amour), J D Nasio met en évidence l' approche athée de Freud de la perception de l' amour chrétien fait d' espérance, de promesses dans le temps futur et du côté péché. Celle  des émotions négatives : narcissisme, attachement possessif, dépendance et culpabilité (Dimension très importante de la pulsion sexuelle dans le dogme freudien).

Approche occidentale ouverte à Thich Nath Hanh…et à la philosophie de Derrida

“Faire couple” ou “Faire ménage”, exprimé dans le livre “Faire famille”  de la philosophe Sophie Galabru….

Amour-agapè posture sans relation, sans attente de réciproque, don gratuit,.... équanimité 

  • Respect de soi et de l' autre
  • Acceptation de l' autre  et de soi, la part de l’étranger
  • Le souci de soi comme de l'autre (capacité de soutien, d' apaisement et de parole vraie, engagée, sincère)

Amour-amitié c’est une relation qui peut être déséquilibrée de partage et d’ échanges, de projets ou passions communes( non possessive non exclusives, non pathologiques)

  • Confiance
  •  Complicité
  • Temporaire ou de long terme
  • Inclue une part de amour-agapè 

Amour-éros :  c' est une relation qui naît d'un  désir sexuel (besoin naturel, biologique) charnel. Cette pulsion sexuelle ou libido (Freud) varie en fonction des personnes et de l âge suivant trois grandes intensités ou pratiques :

  • Désir de tendresse 
  • Désir de sensualité par le toucher 
  • Désir de caresses par effleurement,en douceur
  • Désir de fusion des corps et d' union sexuelle sans excitation
  • Désir d’étreintes vigoureuses
  • Désirs d’excitations, de jouissances et d’orgasmes
  • Désirs de dépassement ou de compensation par les jeux érotiques
  • Dépendance porno, sado-maso 
  • Autres pratiques ou dérives 
  • Substances chimiques

Faire couple, faire famille

Le désir de fonder un couple, se mettre en ménage ou faire famille, famille recomposée avec des enfants de deux histoires différentes, dans un situation de grands parents etc.

  • Partage d' un lieu de vie : question évidente pour construire une famille initiale mais question délicate quand un désir reconstruction d’une famille recomposée 
  • Amour-agapè n' est pas forcément présent dans les amours de jeunesse 
  • Amour-amitié  dans la vie de couple c’est le domaine des sentiments de la confiance dans la profondeur des engagements 
  • Amour-eros caractérise le domaine des pulsions et des émotions moins stables dans le temps que les sentiments. Ce peut être le moteur déclencheur principal d' un rapprochement, surtout dans les amours de jeunesse, pilier fondateur à tout âge  ou alors simple besoin naturel laissant la primeur à d' autres désirs plus fondamentaux.

Vision de cet amour global partagé :

  • Ce n’est pas un fantasme ou une illusion mais une réalité vécue au quotidien 
  • Ce n’est pas un chèque en blanc pour toujours mais un engagement responsable et réaliste en acceptant les différences, les incomplétudes et les évolutions
  • Le couple c’ est trois : l' un, l' autre et le couple avec une fidélité à chacun, à ses choix de valeurs comme de la fidélité au couple 
  • Une évaluation régulière  de la santé psychique, physique et relationnelle  de chacun et du couple
  • Un apprentissage continu de la part d’ étranger de chacun  et du vivre en couple
  • Un développement continu des qualités relationnelles et de communication 

Vision du processus de mise en couple

  • Un projet à part entière  et essentiel qui conforte une confiance forte et lucide à l' engagement de chacun
  • Deux puzzles  de vie  à reconstruire ( ne pas  se contenter  de combler la pièce manquante) donc un engagement associé à une prise de risque et d’un besoin d’expérimentation 
  • Une clarification des enjeux des moyens de régulation des conflits et des changements de projet de vie….
  • Une prise en compte des enjeux affectifs, émotionnels, rationnels, spirituels etc
  • L'acceptation de la finitude et de la protection de chacun.

Vision de la fin du couple 

L' usure, la divergence des vies et des désirs, la maladie, le décès  d' un partenaire du couple ou d' un membre de la famille peuvent mettre à mal la vie conjugale.

  • Le divorce symbolique: franchissement d' une transformation ou d' une catastrophe-métamorphose va permettre de réaliser une bifurcation salutaire de la vie en couple.
  • Les multiples facettes du deuil  suite au décès d’ un partenaire
  • Le divorce citoyen ou éthique va permettre de préserver l' intégrité et la sécurité psychique de chaque partenaire à défaut de la vie en couple : préparation, anticipation, préservation de liens familiaux
  • Le divorce brutal vécu comme un traumatisme par l’ un ou les deux partenaires
  • Le divorce traumatique aggravé par la dissimulation le mensonge d’ une double vie par l' un des partenaires
  • Les violences conjugales et tous les traumatismes psychiques induits

Valeurs essentielles

  • Vivre dans la joie  d aimer,  au présent
  • Accepter la dualité de la vie fusionnée et de la vie multipolaire individuelle et en couple
  • Vivre un couple ouvert qui rayonne
  • Ne pas être dépendant, prisonnier d'un attachement excessif, d' un ego ou configuration narcissique, de jalousie ( qui n’ est pas que d' ordre sexuel)
  • Accepter que la vie vive et donc la prise de risques 
  • Anticiper l' avenir en pensant le futur
  • Choisir, suivant l' âge les les expériences vécues entre d' un côté la paix latéralité dans une relation solaire aux multiples polarités et de l' autre un amour passion exclusif possessif, dont le domaine sexuel-amoureux domine ou écrase tous les autres.

Vivre en couple,  se mettre en couple, faire famille est une dimension essentielle de la vie humaine. C' est le seul domaine où  les apprentissages sont erratiques, maladroits et dépourvu de perspectives symboliques, philosophiques et spirituelles ( donner du sens).

 L 'imaginaire du vivre en couple ou en famille est-il dominant ou dominé par l’imaginaire du sexuel et de  l’érotique du discours amoureux omniprésent dans l’art, le cinéma et la littérature ?

Suivant la perspective de François Jullien, nous pouvons apprendre à faire des écarts, c'est-à-dire à décoïncider. Ceci combiné à la démarche de construction utilisée ci-dessus, nous permet de mettre en tension, d’apposer et même d'hybrider : 

  • la posture d’amour “agapè”
  • l’attirance, puis le désir et peut être la relation amoureuse qui advient
  • le désir, la volonté et l’engagement à vivre en couple, à faire famille

                                                                                   *************

   Regard méthodologique 

La comparaison des deux imaginaires de l’amour et des relations amoureuses ne comporte aucun schéma. Cependant c’est une description issue d’une  “pensée paysage” mais qui serait peut être moins compréhensible en la présentant  en deux cartographies mentales. La description “chronologique” sans doute plus facilement accessible reste un parcours arbitraire de cette pensée paysage. 

Par comparaison la réflexion mise en mots par une approche  mixte ou hybride entre cartographies mentales et description symbolique de l’article précédent Pourquoi, pour quel but et comment vivre en couple ?    sera sans doute plus performant en termes de communication      

                                                                                         ******************